• Paris, 1937. Laszlo Tisza, jeune savant hongrois, se réfugie à Paris et y rencontre un autre réfugié, Fritz London qui, lui, fuyait l'Allemagne. Ensemble, ils découvrent que la toute nouvelle physique quantique explique l'étrange comportement d'un liquide très froid, l'hélium « superfluide ». Pourtant, la situation est peu propice à la réflexion : bien qu'accueillis par des physiciens célèbres comme Jean Perrin et les Joliot-Curie, ils doivent affronter l'antisémitisme qui les avait contraints à fuir le nazisme. En 1939, la guerre les fait s'exiler à nouveau, cette fois aux États-Unis où ils retrouvent d'autres savants réfugiés. Avec Tisza et London comme guides, Sébastien Balibar nous fait découvrir l'histoire haletante de la fuite des savants juifs devant le nazisme. Il nous fait rencontrer les Hongrois qui aidèrent Einstein à prévenir Roosevelt d'un danger imminent : l'Allemagne nazie envisageait l'arme nucléaire. Et l'on comprend comment de nombreux savants réfugiés, voulant aider leur pays d'accueil, ont réussi ce que l'Allemagne nazie n'a pas pu faire parce qu'elle avait fait fuir ses savants : construire la bombe atomique qui bouleversa l'équilibre mondial. Sébastien Balibar est physicien, directeur de recherches à l'École normale supérieure (Paris) et membre de l'Académie des sciences. Il fait partie aussi du comité du Programme d'aide en urgence aux scientifiques étrangers (PAUSE).

  • Où est l'Homme dans l'Univers ? Que se passe-t-il à l'intérieur des atomes ? Einstein avait-il toujours raison ? Comment apparaissent les formes dans la nature ? Peut-on démêler l'ordre du chaos dans l'écheveau du monde ? Où allons-nous ? À ces questions, et à d'autres encore, les réponses de Sébastien Balibar, physicien mondialement connu pour ses travaux sur les liquides et les cristaux, surprendront. Car la physique qu'il nous invite à partager commence en regardant le ciel, l'écoulement d'un liquide, la couleur d'une flamme, la forme d'un cristal ou celle d'une fleur, en soupesant une table, en écoutant le vent, le son d'une flûte ou le tintement d'un verre, en faisant de la bicyclette ou en jouant du piano. Et pourtant, c'est bien des plus grandes questions qu'il traite, avec humour et passion, portant le regard d'un chercheur sur la vie quotidienne. Sébastien Balibar, physicien, est directeur de recherche CNRS au laboratoire de physique statistique de l'école normale supérieure.

  • Dans ce récit, plein de suspens, d'une découverte scientifique, Sébastien Balibar nous ouvre grand les portes de son laboratoire. Il y observe les propriétés déconcertantes des cristaux d'hélium, formidable exemple des bizarreries de la science. À ses côtés, nous découvrons la vie quotidienne d'un chercheur, au plus près de la matière, ponctuée par des moments de doute et d'euphorie. Plus fondamentalement, c'est le processus créateur de la science que le chercheur nous invite à comprendre, tension permanente entre bricolage et production de connaissances nouvelles auxquelles il associera son nom.Sébastien Balibar est directeur de recherche au Laboratoire de physique statistique de l'ENS. Membre de l'Académie des sciences, il est l'auteur de Je casse de l'eau et autres rêveries scientifiques (Le Pommier, 2008), La Pomme et l'Atome (Odile Jacob, 2005), et Demain la physique (Odile Jacob, 2004, avec Édouard Brézin).

  • « Ce livre est le récit de quelques-unes des incertitudes de la physique d'aujourd'hui en devenir, avec l'ambition de montrer que les questions posées sont l'effet d'une logique interne qui nous a conduits immanquablement là où nous sommes. Il nous a semblé qu'il était possible de raconter en mots, sans équations ni long investissement préalable dans la lecture d'ouvrages difficiles, les interrogations auxquelles sont confrontés les physiciens de notre temps. Le monde qui nous entoure est bien présent dans ces pages puisque la physique n'est que confrontation entre concepts et réalité. Rien ne permet de penser que le bouleversement de nos modes de vie dû à la science des siècles derniers est en voie de s'arrêter. Mais notre conviction est que c'est bien le propre de l'homme que de connaître le monde dans lequel il vit, et que c'est à ce prix qu'il pourra en tirer parti sans tomber dans les pièges qui lui sont simultanément tendus. » S. B. et E. B.À l'initiative de l'Académie des sciences, les plus grands savants français sont réunis ici pour nous faire partager les extraordinaires avancées de la physique moderne. Contributions de Alain Aspect, Roger Balian, Gérald Bastard, Jean-Philippe Bouchaud, Bernard Cabane, Françoise Combes, Thérèse Encrenaz, Stephan Fauve, Albert Fert, Mathias Fink, Antoine Georges, Jean-François Joanny, Daniel Kaplan, Denis Le Bihan, Pierre Léna, Hervé Le Treut, Jean-Paul Poirier, Jacques Prost et Jean-Loup Puget.

empty