• François Mitterrand aimait les mots.
    Il a souvent dit qu'il aurait aimé être écrivain, si la politique n'avait pas été la passion de sa vie. Homme de culture, féru, avant tout, de littérature et d'histoire, éduqué dans le gout de l'éloquence, il a beaucoup parlé et écrit. Il a vécu toutes les situations dans une longue vie politique, commencée, de fait, dès 1943 et connu plusieurs générations d'hommes et de femmes politiques.
    Il a été un combattant qui n'a cessé de mener des controverses et des polémiques avec ses adversaires comme avec ses « amis » politiques. Ses réflexions, ses jugements, ses traits d'esprit constituent en florilège d'une grande diversité qui, mis bout à bout, dessinent un portrait de l'homme et du Président. Ils éclairent aussi sur la nature de la politique.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • On a beaucoup écrit sur Michel Rocard et sur l'empreinte profonde qu'il a laissée sur la vie politique française, mais sait-on pour autant ce qu'est le rocardisme ? Qu'y a-t-il de commun entre le leader du PSU de mai 68 et le Premier ministre de mai 1988 ? Où est la vérité du rocardisme entre la promotion de l'autogestion et la défense du sérieux économique ? Entre le porteur d'utopie et celui qui se voulait " briseur de rêves " ? Entre le chef de parti, au PSU puis au PS, et le pourfendeur des faux-semblants de la politique ? Entre l'enfant chéri des médias et des sondages et le critique impitoyable de la démocratie d'opinion ?
    C'est à ces questions et à quelques autres que ce livre s'attache à répondre en faisant l'inventaire des différentes générations du courant rocardien, des fondamentaux d'une pensée en action, de la réalité de l'action de Michel Rocard au gouvernement et de ce qui reste de son héritage.
    Tous deux membres de son cabinet à l'Hôtel Matignon, les auteurs ont travaillé de longues années auprès de Michel Rocard. Alain BERGOUNIOUX, historien et spécialiste de cette période, préside actuellement l'Office universitaire de recherches socialistes (OURS). Il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont, avec Gérard Grunberg : Les socialistes français et le pouvoir : l'ambition et le remords, Hachette Littératures, 2007. Jean-François MERLE, conseiller d'Etat honoraire, auteur de plusieurs études sur l'outre-mer et l'Etat, est aussi maire honoraire de Châtenay-Malabry (92).

  • Réformisme ou révolution? Aujourd'hui une refondation s'impose. Le Parti socialiste prendra-t-il modèle sur les sociaux-démocrates étrangers, se transformera-t-il en une sorte de parti néo-radical ou saura-t-il inventer une formule neuve, adaptée à notre temps?

  • Pierre Bergounioux, nous plonge dès les premiers instants dans les tumultes de sa littérature. Pourtant son rapport au pays du Quercy est nimbé de lumière et de douceur en cela, il s'oppose aux images sombres d'Alain Turpault ; impressions premières d'un enfant face aux «choses de la campagne». Grâce à cet antagonisme les deux auteurs nous restituent avec force un univers foisonnant.

empty