Calmann-Lévy

  • Le 22 mai 68 au petit matin, un groupe de footballeurs révoltés décide d´investir les locaux de la Fédération française de football, 60 bis avenue d´Iéna à Paris. Cette occupation qui ne durera que quelques jours a pour devise de rendre « le football aux footballeurs ».Quarante ans plus tard, l´histoire du sport français n´a que peu fait état de cette action de révolte. Pourtant, le monde du football s´en est trouvé modifié. La représentativité des acteurs a été reconnue et les responsabilités mieux partagées. Certains règlements administratifs restrictifs ont été abolis (le contrat à vie) et, sans faire sa révolution, le football français a offert un nouveau visage.Le 26 janvier 2007, cette devise que ces « enragés du football » ont exhibée cinq jours durant sur la façade de la Fédération a eu une résonance particulière puisqu´il fut le slogan de campagne de Michel Platini dans sa course à l´accession à la présidence de l´UEFA. (Union européenne de football)...Pour revenir sur ces événements, Alain Leiblang, Faouzi Mahjoub, tous deux acteurs de l´occupation, ainsi que François-René Simon, footballeur acquis à ces idées, ont rencontré bon nombre d´intervenants de l´époque.

empty