Presses de l'Université Laval

  • Les défis qui se dressent sur la route des nations minoritaires dans leur quête de reconnaissance et d'habilitation sont aujourd'hui plus nombreux que jamais. Les raisons sont multiples : inquiétude sinon méfiance de la part des grandes nations, préjugé favorable des organisations internationales pour la stabilité des régimes en place, fragmentation des collectivités autour d'enjeux pluriels, divisions des forces politiques responsables de porter les revendications nationales. Bien qu'une politique de la reconnaissance soit essentielle au maintien de saines relations entre les nations, il importe pour les États traversés par la diversité nationale de faire un pas qualitatif en instaurant une politique de l'habilitation. Inspiré par les travaux sur le nationalisme libéral, cet ouvrage discute des raisons pour lesquelles les citoyens ont besoin d'institutions communes pour approfondir l'exercice démocratique et enrichir les échanges intercommunautaires.

  • Ce livre constitue le troisième volet d'un projet de rédaction amorcé avec la publication, en 2007, de La raison du plus fort : plaidoyer pour le fédéralisme multinational (Prix Josep Maria Vilaseca i Marcet) et approfondi avec la parution, en 2011, de L'âge des incertitudes : essais sur le fédéralisme et la diversité nationale (finaliste au Prix Donald-Smiley), tous deux traduits en plusieurs langues. Inspiré par les travaux traitant des Premiers Peuples et des nations minoritaires en contexte démocratique, Le choc des légitimités jette un regard nouveau sur les rapports entre majorités et minorités, tout en explorant les avancées théoriques tant en études fédérales que sur les nationalismes contemporains.
    La décennie 2020-2030 pourrait bien être propice à l'avènement d'un fédéralisme multinational à l'échelle internationale. Devant l'inconfort grandissant des grandes puissances et des organisations internationales face à la création de nouveaux États, le fédéralisme multinational est à présent une voie qu'il importe d'explorer. En contrepartie de la loyauté des nations minoritaires à l'endroit de l'État souverain, le fédéralisme multinational leur permet de renouer avec - sinon de restaurer - leur souveraineté originelle, tout en tenant compte des besoins de coordination, de concertation et de cohabitation avec les partenaires politiques au sein des ensembles fédéraux ou en voie de fédéralisation. Il est crucial aujourd'hui d'évaluer les conflits de revendications sur la base de la notion même de la légitimité plutôt que sur celle beaucoup trop étroite de la légalité.

empty