• Le 24 juin, le vol 459 en partance de Paris s'est abîmé en mer. C'est la proposition de laquelle sont partis quatre auteurs de talent pour imaginer des histoires haletantes, touchantes, intrigantes. Voici celle d'Aline Apostolska. Mark Nguyen, ingénieur pour l'armée américaine, ne s'est jamais intéressé à son passé. Mais lorsque sa mère adoptive meurt et que sa femme lui apprend qu'elle est enceinte, il n'a d'autre choix que de faire la lumière sur le mystère de ses origines. De Boston à Ho Chi Minh-Ville, de Los Angeles à Montréal, Mark parcourt à rebours le chemin que la vie, " qui sait ce qu'elle fait ", comme l'affirme son père adoptif, a tracé pour lui. Le 24 juin, jour de son trente-huitième anniversaire, à l'aéroport, il a rendez-vous avec le secret de son existence. Dans ce suspense social, la prose de l'auteure sert une réflexion sur les questions de l'identité et de la paternité.

  • Qui aurait pu imaginer pareil drame ? Noémi s'était dit que Chloé méritait bien qu'on tapisse le Web de photos d'elle presque nue. Après tout, la "p'tite de secondaire 3" avait osé flirter avec son chum par textos. Mais, en quelques minutes, Noémi a complètement perdu le contrôle. Le monde entier s'est mis à déverser des injures sur Facebook, et maintenant, c'est le DÉSASTR : Chloé est à l'hôpital...

  • Cet ouvrage unique en son genre est le seul à envisager et à développer les rapports mère enfant en fonction de leurs signes solaires respectifs. - Quelle mère êtes-vous selon les caractéristiques de votre signe ? - Qu'attendez-vous de votre enfant ? - Quels seront vos rapports avec celui-ci selon qu'il s'agit d'une fille ou d'un garçon ? - Quel sera le meilleur et le pire de vos relations ? Nourri de multiples références, ce livre incite à aller plus loin et à respecter l'identité de chacun. À la fois déculpabilisant et dédramatisant il sera d'un précieux secours pour répondre aux questions que tous les parents se posent sur l'éducation optimum à donner à leurs enfants. Outre le plaisir que l'on aura à redécouvrir l'astrologie appliquée à un domaine peu abordé, « Sous le signe des étoiles » ne tardera pas à prendre place dans les bibliothèques à côté des Pernoud, Dolto, Dodson etc. comme un atout supplémentaire destiné à les éclairer et à les compléter.

  • Depuis toujours la Lune, au-dessus de nos têtes, ou la Lune en nous, nous a fascinés. Les écrivains l'ont transcrite, les musiciens l'ont chantée, les peintres l'ont représentée, les amants en furent protégés. Les autres, vous, moi, en sont devenus fous. Lune, quand livreras-tu ton mystère ? Chacun s'est interrogé, certains ont même tenté de répondre. J'ai voulu dans ce livre satisfaire toutes les curiosités, aborder tous les aspects, tout ce que nous avons toujours voulu savoir sur la Lune et qui est donné ici à lire comme un conte entraînant et envoûtant. C'est une invitation au plus éternel des voyages.

  • Raphaëlle, Sarah, Jasmine et Giulia sont des complices soudées qui n'ont pas peur de s'exprimer haut et fort. Si elles ont des opinions bien différentes, elles s'entendent au moins pour dire qu'avoir confiance en son apparence, c'est tout sauf évident! Maigrir, c'est la préoccupation d'Anaïs, dont le corps a littéralement fondu ces derniers mois. Catherine en est si bouleversée qu'elle a pris autant de poids qu'en a perdu son ancienne best . Quand Anaïs s'effondre durant le cours de gym, plus personne ne peut rester indifférent. Anaïs et Catherine ont-elles réellement changé? Pourquoi dérangent-elles autant? L'apparence, est-ce si important? Voilà de quoi faire réfléchir la gang.

  • Raphaëlle, Sarah, Jasmine et Giulia sont des complices soudées qui n'ont pas peur de s'exprimer haut et fort. Bien qu'elles vivent des expériences bien différentes, elles s'entendent pour dire qu'il revient à chacune de faire ses propres choix. Rien ne va plus pour Raphaëlle. Voilà que ses magouilles avec Francis lui valent une convocation au tribunal de la jeunesse. Et lorsque Jasmine fugue, plus personne ne sait où donner de la tête. Qu'est-ce qui lui prend de tenir tête à son père de la sorte? Quant à Raphaëlle, que risque-t-elle en défiant la loi ?
    Les limites, ça va, tant qu'il y a aussi de la place pour la liberté ! Les règles, l'autorité, la loi... t'en penses quoi ? Des trucs et des astuces pour y voir plus clair. Des quiz pour mieux te connaître. Des conseils pour définir tes propres limites.

    Les romans de la collection C'est quoi le rapport donnent la parole à un groupe de jeunes qui découvrent les enjeux de l'adolescence.

    En compagnie de personnages plus vrais que nature, les lectrices de 13 à 15 ans sont amenées à réfléchir à leurs propres expériences. Des dialogues criants de vérité, un scénario captivant et une section de quiz et de conseils : tout pour une lecture des plus enrichissantes !

  • Avec des mots proches du coeur, Aline Apostolska aborde la dure nécessité de renouer avec ses forces vives lorsque la vie nous semble trop lourde. Roman initiatique sur les tourments de l´adolescence et le dur passage à l´âge adulte,

  • En mai 2001, Aline Apostolska met un terme à sa vie de génitrice, rompant le dernier lien qui pouvait encore la rendre semblable à sa mère. La question se pose alors, irréductible et inévitable. «Qu´est-ce qu´être femme ? Quelle femme suis-je et comment le suis-je devenue ?» Elle fait face à cette question que chaque femme s´est posée au moins une fois dans sa vie, avec émotion, lucidité, amour et surtout en dénonçant toute forme de faux-semblant.
    Avec L´Homme de ma vie, l´auteure assume ici un récit ouvertement autobiographique avec le désir que le lecteur trouve des échos personnels et collectifs dans son histoire la plus intime. «Quand un écrivain écrit «moi», méfiez-vous, il vient de vous échapper. » Elle ose une mise à nu bouleversante pour elle-même et pour le lecteur, avec le désir que sa vie s´ouvre finalement sur l´inconnu.
    De Skopje à Paris, du Caire à Montréal en passant par Montpellier ou New-York, voici l'histoire d'une femme, de ses choix et de ses exils, tantôt consentis tantôt provoqués. Des villes et des hommes. Des hommes, comme autant de repères, de signes, de paroles : les amants bien sûr, mais aussi bien le père, le frère ou les fils. Parallèlement à cette remarquable cartographie du désir, Aline Apostolska élabore, hors des dogmes et des méthodes, une somptueuse réflexion tant sur les relations entre les hommes et les femmes, que sur l'identité, l'altérité, la maternité et l'écriture comme incontournable territoire de la quête de soi.
    S'il est vrai, comme on l'a déjà prétendu, que le récit est un genre fondamentalement impudique, voici le livre de l'impudeur obligée et assumée. Car si le geste même d'écrire suppose une certaine perversité, Aline Apostolska nous démontre, dans une écriture bouleversante, que cela doit s'exercer sans aucune compromission et en toute «connaissance de cause».

  • Raphaëlle, Sarah, Jasmine et Giulia sont des amies soudées qui n'ont pas peur de s'exprimer haut et fort. Bien qu'elles aient des personnalités différentes, elles s'entendent pour dire qu'il n'est pas toujours facile d'accueillir de nouveaux membres dans une famille!

    Habituellement proche de son père, Giulia se fâche très fort lorsque celui-ci lui apprend qu'il va épouser sa nouvelle compagne, qui attend un enfant. Un garçon! La mère de Giulia ne s'est jamais remise de son divorce et son père ne s'est que trop peu occupé d'elle et de ses soeurs... Va-t-il maintenant les abandonner complètement? Déchirée par un conflit de loyauté, Giulia aura beaucoup de prises de conscience à faire. Avec l'aide de tous ses amis, saura-t-elle dénouer la crise qui secoue son clan?

  • Raphaëlle, Sarah, Jasmine et Giulia sont des amies soudées qui n'ont pas peur de s'exprimer haut et fort avec leur complices Kevin, Maxime, Mathieu et Francis. Bien qu'elles aient des personnalités différentes, elles s'entendent pour dire que l'on devrait toujours pouvoir aimer librement.

    C'est la Semaine de la lutte contre l'homophobie et la transphobie. Les élèves ne parlent que de cela! Mais si tous ont un avis sur le sujet, Sarah, la sma't Sarah comme disent ses amis, vit une sérieuse prise de conscience... Serait-elle amoureuse d'une autre fille? Kevin, quant à lui, découvre que Michaël, son ami d'enfance, lui cache un lourd secret depuis longtemps. Comment réagira-t-il? Un sujet qui fera beaucoup de vagues chez nos amis!

    /> L'amour, la sexualité, les préjugés... t'en penses quoi?
    - Des trucs et des astuces pour y voir plus clair. 
    - Des quiz pour mieux te connaître.
    - Des conseils pour mieux comprendre ta propre sexualité.

  • Ce roman lève le voile sur le milieu de la danse, mais aussi sur le monde des écrivains, des musiciens, des éclairagistes, des costumiers, des décorateurs, des vidéastes, bref, de tous ceux et celles qui ont fait du Montréal contemporain un creuset artistique majeur. Il révèle aussi les secrets du Quartier des spectacles et de l'Espace Danse.
    Une ville qui danse fait s'entrelacer les destins de trois générations de danseuses. Dans le premier volet de cette saga en deux tomes, Juliette, Florence et Laurène, femmes passionnées aux rapports complices et complexes, connaissent des joies, des dilemmes et des drames, magnifiés - et souvent causés - par leur art, qui est sans doute le plus exigeant de tous. En s'appuyant sur sa connaissance intime de la danse, Aline Apostolska parvient à en rendre le rythme dans une écriture sensible et impétueuse qui suit les remous de la vie artistique et affective de ses personnages.

  • Yves Saint Laurent, c'est la mode, le luxe, le génie. Mais derrière ce nom se cache un homme tourmenté avec qui Fabrice Thomas a partagé la vie intime. Il nous fait découvrir ici l'univers du couturier et ses coulisses.
    Entre 1990 et 1993, Fabrice Thomas a vécu avec Yves Saint Laurent comme compagnon et amant. Séparé dans la vie quotidienne de Pierre Bergé depuis 1976, Yves Saint Laurent sort de cure de désintoxication et souhaite refaire sa vie. En 1990, il a 54 ans, Fabrice Thomas 29.
    Salarié de la société YSL depuis 1982 et amant de Pierre Bergé, Fabrice Thomas reçoit pour mission de Pierre Bergé de vivre avec le couturier pour le soutenir afin qu'il puisse continuer à créer.
    Ce témoignage est l'histoire d'un homme joueur et en même temps jouet de forces qui le dépassent et qu'il s'imagine contrôler alors que la plupart du temps elles le contrôlent.
    Le récit couvre une période de douze ans et s'intéresse plus particulièrement à la vie commune avec Yves Saint Laurent, de 1990 à 1993, mais revient aussi par flash-back sur sa vie d'employé au service de Pierre Bergé, entre 1982 et 1989.

  • « En retraçant l'histoire de sa famille, Aline Apostolska propose un vibrant portrait de cette partie du monde dont on a beaucoup parlé, mais qu'on connaît finalement très peu. Les lectrices (...) qui aiment être dépaysées adoreront se laisser porter par cette histoire au souffle puissant. »
    Coup de pouce

    « Un sujet intéressant, une qualité d'écriture: un très bon roman.»
    Dannielle Perreault, Radio 103.5 FM (Laveltrie)

    « Centré sur un personnage féminin fort, Neretva - qui oscille entre l'épopée romanesque populaire et le brillant essai politique - est une plongé passionnante dans les méandres complexes d'une société aujourd'hui disparue. »
    Marie Labrecque, Amazone.ca

    « Neretva, un roman autobiographique, est un peu à l'image d'elle-même: ambitieux. Dans le bon sens du terme. »
    Josiane Bertrand, Journal Métro

    « Aline Apostolska nous fait découvrir, à travers la vie de Bernarda, le parcours d'une femme dont le destin va de pair avec celui de la République de Yougoslavie. »
    André Magny, Le Droit

    « Qu'est-ce qui fait que ce mélange complexe d'histoire, d'évènements, d'anecdotes et de fiction nous touche et que la lecture de ces pages nous comble tout en nous déroutant ? Sans doute la grande vérité des personnages, celui de Bernarda en tête. »
    Florence Meney, Site culturel de Radio-Canada

    « Elle scrute ses origines, mais voyage sans arrêt. Tiraillée par des forces contraires, Aline Apostolska réinvente la notion de destin. »
    Geneviève Thibault, ICI

    « Restituant le passé avec rigueur et poésie, Aline Apostolska parvient à dépeindre la Yougoslavie multiculturelle de l'époque, incarnation vivante de l'idéal fédéral auquel prétendait ce 20e siècle d'avant le resurgissement des intégrismes nationalistes. C'est une Yougoslavie extrêmement choyée, en outre sur le plan géographique, avec ses décors idylliques, telle cette île de Hvar en Dalmatie, pour laquelle les personnages féminins et leur auteure éprouvent un amour teinté d'admiration. »
    Éric Paquin, Voir

    « Grande saga historique sur les Balkans qui se déroule de 1929 à nos jours, Neretva (Québec Amérique) est aussi un grand roman d'amours et de déchirure. »
    Danielle Laurin, Elle Québec

    « Une histoire passionnante qui vous captivera de la première à la dernière page... une très belle lecture. »
    Michel Doucet, Radio-Canada - Le Réveil (Nouveau-Brunswick)

    « Il y a de bêtes romans, mais il y a ceux qui nous poussent à nous interroger sur notre place dans l'univers. Le dernier roman de l'historienne de formation Aline Apostolska est de la seconde catégorie. (...) Dans le cas d'Aline Apostolska, on ne parle plus de belle plume mais d'une signature. »
    Daniel Rolland, Culture Hebdo

  • Raphaëlle, Sarah, Jasmine et Giulia sont des complices soudées qui n'ont pas peur de s'exprimer haut et fort. Si elles ont des opinions bien différentes, elles s'entendent au moins pour dire que l'amour et les garçons, c'est "ben compliqué"! Pour Marjo, c'est l'H-O-R-R-E-U-R. En plus d'être en peine d'amour depuis son aventure d'un soir avec Kevin, elle commence à recevoir des textos humiliants en plein cours de maths... A-t-elle pu mal interpréter à ce point les intentions de Kevin? Était-ce une erreur de croire au grand amour? Est-ce vrai qu'on ne peut pas faire confiance à un gars? Heureusement qu'elle a des amies à qui confier ses états d'âme!

  • Une ruelle, c'est comme une grande famille. Tout le monde s'y connaît et s'y entraide. Mais entre les habitants de ruelles voisines, il en va autrement... Des clans se forment, des conflits surgissent et s'amplifient au fil du temps. Roseline et Nicolas parviendront-ils à rétablir la paix dans leur quartier ?

    Deuxième titre des Contes de la ruelle, Les Jeux olympiques de la ruelle est un récit amusant et rythmé qui traite de la rivalité pouvant exister entre jeunes. Écrit par Aline Apostolska et son fils, Louis Weyland, ce roman où la dimension sportive occupe une place prédominante saura plaire aux enfants débordant d'énergie.

    Entre les Pumas de la ruelle Bureau et les Invincibles de la ruelle Fleury, c'est la guerre depuis toujours. Un matin de juin, Thierry et ses Invincibles, dits les Affreux, viennent lancer un défi à Nicolas : s'affronter dans une série de compétitions sportives semblables à des olympiades. Natation, course à pied, course cycliste à relais, soccer et cross-country, rien de trop beau pour départager les deux clans rivaux. Nicolas hésite puis, encouragé par la présence de Pierre, son voisin athlète de 70 ans, il accepte finalement. Au nom des Pumas... Sans leur en parler... Nicolas et Roseline, sa précieuse alliée, parviendront-ils à convaincre leurs amis de participer? La bande des Pumas saura-t-elle relever le défi sans y perdre la face?

  • Une ruelle, c'est comme une grande famille. Tout le monde s'y connaît et s'entraide. Cette fois-ci cependant, ça risque d'être plus compliqué... Roseline et Nicolas ont tout de suite remarqué que quelque chose clochait chez leurs nouveaux voisins. Pourront-ils les aider à vivre avec la maladie de l'oubli ?


    Premier titre des Contes de la ruelle, Les Voisins Pourquoi traite de la maladie d'Alzheimer, un sujet délicat à aborder avec les enfants. Dans ce roman touchant qui nomme les vraies choses, Aline Apostolska a su relever le défi avec beaucoup d'humour et de tendresse. Un beau roman sur la solidarité et l'amitié.



    Le premier juillet, dans la ruelle, c'est jour de déménagement. Cette année, ce sont deux vieilles personnes bien spéciales qui emménagent à côté. Sans être excentriques, disons que monsieur et madame Lafleur sont... particuliers, très particuliers. Roseline et Nicolas ont du mal à les comprendre. En plus d'être bruyants, les nouveaux voisins ont un comportement étrange : ils laissent leurs meubles sur le trottoir, arrachent les fleurs des plates-bandes et prennent Roseline et Nicolas pour leurs petits-enfants. Mais ce n'est rien en comparaison du fait qu'ils oublient tout. Tout. Même leur nom! Bref, ils sont pires que des enfants! Comment faire pour vivre à côté de voisins aussi dérangeants? Et surtout, comment porter secours à des gens qui ne croient pas avoir besoin d'aide? Cet été, Roseline et Nicolas apprendront bien plus dans leur propre ruelle que dans tous les camps de vacances réunis.

empty