• Du traumatisme des esclavages aux mouvements de protestation contre le racisme et les violences policières, comment réinventer la relation dans nos sociétés fractionnées, confrontées aux tumultes de l'Histoire ? Pour le penseur antillais Édouard Glissant, le monde nous bouscule et il faut entrer dans le chaos pour y porter l'action, le rêve, l'espoir du renouveau.
    Le philosophe Aliocha Wald Lasowski saisit dans cet ouvrage toute l'actualité de Glissant pour déchiffrer le monde, dix ans après sa disparition. Comment ancrer le multiculturalisme dans la république ? Comment éviter à la fois les pièges de l'universalisme abstrait et du repli identitaire ? Du débat avec Aimé Césaire sur la négritude à la lutte anticoloniale avec Frantz Fanon, du projet d'indépendance par l'antillanité à l'interdépendance de la créolisation, Glissant nous invite à une pensée-monde qui décrypte nos paysages bouleversés.
    Poésie, roman, philosophie mêlés, la mémoire historique redonne chance au langage. L'humanité vaut par la rencontre des cultures. La volonté de liberté rythme ses passions. Tel est le pari et la beauté d'une philosophie de la relation que ce livre met en scène.

  • Les démocraties sont aujourd'hui à ce point menacées et fragilisées que rien ne paraît stopper le virus anti-démocratique. Le populisme identitaire force les citoyens, pour s'en dégager, à repenser leur présence au monde, à renouveler les imaginaires de la relation, à réinventer le politique, bouleversé par les violences et les affrontements. Habiter le monde, en le réajustant aux attentes citoyennes, suppose, d'une part, de prendre la mesure de la bascule actuelle des temps, et, d'autre part, de faire sortir de nouveaux gisements inédits de sens. Pour analyser ce qui s'opère sous nos yeux et prendre le pouls du basculement, d'un monde à l'autre, dix ans, de 2008 à 2018, constituent une bonne mesure : la violence terroriste, la montée des nationalismes, l'outrance du populisme, le dérèglement climatique, la tragédie migratoire, la crise de l'Europe, l'accélération du capitalisme ou encore la révolution numérique et l'ubérisation de la société.
    Ce second tome du Panorama de la pensée d'aujourd'hui permet à trente-et-une figures de la pensée d'aujourd'hui de se mobiliser et de proposer des solutions à construire ensemble. Autant de nouveaux champs de paroles, d'idées et d'horizons à transmettre aux futures générations.
    12/21 INÉDIT

  • "Tournez, tournez, chevaux de bois, la musique fait sa ronde, le jeu des ritournelles fait revenir en chacun le refrain qui trotte dans la tête. Freud n'aime pas écouter de musique, que ce soit en privé ou dans un lieu public, mais son indifférence cache une passion secrète pour le Figaro de Mozart. Gide oppose à la pesanteur des esprits chagrins une barcarolle ou un impromptu de Chopin qu'il interprète au piano. S'il souffre depuis l'enfance d'insuffisance respiratoire, Barthes s'exerce au chant et fait de Schumann un double idéal. Alors que son ami Guattari ne jure que par Fauré, Deleuze trouve dans le Boléro de Ravel un motif répétitif qui le comble, au point d'en faire le coeur de sa philosophie. Passion des mélodies, inquiétudes rythmiques. Au-delà de ce quatuor d'exception, nous voici à l'écoute de refrains qui passent, comme un aveu, l'empreinte d'une vie."
    Aliocha Wald Lasowski.

  • Présentes à tous les points de passage de la modernité politique, philosophique et esthétique, les oeuvres de Sartre ne se réduisent pas à des intentions théoriques ; chacune constitue un projet en soi, s'inscrivant dans une révolution permanente des formes et des pouvoirs du langage, dans un renouvellement de communication avec les autres, dans un questionnement de l'étrangeté du monde. Sartre est le nom d'un philosophe qui n'aura cessé de repenser la conscience, la liberté et l'histoire ; le nom d'un dramaturge créateur de mythes modernes ; le nom d'un écrivain qui ne s'est jamais résolu aux profits immédiats de l'écriture. Dès ses premiers écrits -L'Imagination(1936),La Transcendance de l'ego(1937),La Nausée(1938),Esquisse d'une théorie des émotions(1939) etL'Imaginaire(1940) -, la singularité de Sartre repose sur l'invention d'un rapport inédit entre la prose littéraire et la langue philosophique, qui se prolonge à l'automne 1943 avecL'Être et le Néant, l´un des ouvrages philosophiques les plus importants du XXesiècle, dont Michel Tournier évoque le retentissement dansLe Vent Paraclet(1977) : « Nous avions le bonheur inouï de voir naître une philosophie sous nos yeux. » Qu'il s'agisse de métaphysique, de psychanalyse ou d'éthique, chaque fois Sartre affirme l'ontologie de la liberté. À travers la diversité des genres (philosophiques, romanesques, théâtraux...), il s'agit de mettre en oeuvre une véritable relation dynamique entre fiction et spéculation, expérience et théorie, vérité et littérature. Il nous revient de suivre ces éclats de lumière dans la constellation de la pensée sartrienne.

  • De ses études philosophiques auprès de Gaston Bachelard, jusqu'à sa rencontre avec Gilles Deleuze, Régis Debray, Jacques Derrida ou Pierre Bourdieu, Édouard Glissant a construit une philosophie de la Relation. Essayiste, romancier, dramaturge, Glissant est avant tout le poète des imaginaires et des archipels du Tout-Monde.
    Son engagement, depuis la création du Front antillo-guyanais en 1961, l'amène à penser une politique de la mondialité, contre les effets désastreux de la domination.
    Sa relation aux artistes ouvre son oeuvre à une nouvelle esthétique : la trace, l'éclat, le tremblement, l'errance, le divers. Mêlant souffle poétique et philosophique, Glissant est le Montaigne de notre temps.
    INEDIT

  • Philosophe et penseur du politique, intellectuel marxiste et militant communiste, enseignant, directeur de collection... : à travers le rayonnement de son oeuvre et de sa personne, Louis Althusser a renouvelé la théorie politique et la philosophie de l'histoire, de Machiavel à Marx. Parmi ses contemporains, Michel Foucault exhorte?: «?Ouvrez les livres d'Althusser?!?», Jacques Derrida évoque «?la force rayonnante et provocante de sa pensée?», Gilles Deleuze salue l'«?Althusser's Band?», et pour Roland Barthes, «?le seul modèle acceptable de la science est celui mis au jour par les études d'Althusser sur Marx?». Aliocha Wald Lasowski converse avec vingt écrivains et philosophes qui ont lu, rencontré, parfois travaillé avec Althusser, quand ils n'ont pas fait partie de ses proches. Où l'on mesure à quel point la pensée d'Althusser demeure d'une actualité brûlante.

  • Portrait de Tel Quel en groupe de jazz ? De Philippe Sollers en leader de quatuor ou en clarinette solo ? Le rythme, le swing et la vitesse sont au coeur de l´oeuvre de celui qui compose Paradis ou Improvisations comme une partition musicale. De Purcell à Miles Davis et à Paul McCartney, l´écrivain explore l´allégresse de l´écriture (musicale, romanesque, philosophique) comme mouvement, comme puissance d´arrachement. Nietzsche à Venise, Mozart à Prague, Casanova à Paris, autant de figures qui inspirent Sollers dans sa recherche du « sublime », dans son rapport à l´infini. L´existence, comme l´art, peut-elle devenir un champ d´expérimentation et de renouvellement ? Réponse de Sollers qui, à travers trois entretiens, partage ici ses passions, admirations, indignations, coups de gueule ou coups de sang. L´écrivain fait entendre les voix, les textes, la musique qu´il aime. Question de goût, partage du plaisir. Ces fragments d´intensité sont une nouvelle invitation au voyage.

empty