Collection XIX

  • SAINT-YVES est le dernier en date et, si je ne me trompe, le seul canonisé de nos saints d'origine bretonne. Il est aussi à peu près le seul dont la réputation ait franchi les limites de la province. Un an après sa canonisation, il avait à Paris, rue Saint-Jacques, une chapelle ou collégiale qui a subsisté jusqu'en 1823. Au XVe siècle, on lui bâtissait au coeur même de Rome, une église avec cette dédicace : Divo Yvoni Trecorensi ; et, plus tard, dans la même ville, on vit se fonder sous son patronage, des confréries d'hommes de justice qui pourvoyaient, par une sorte d'assistance judiciaire, à la défense des pauvres et des petits.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

empty