Presses Universitaires de France

  • Cet ouvrage s'articule autour d'un dossier « Bergson et les écrivains », réuni par Clément Girardi. Il est lui-même précédé d'un inédit, à savoir les notes prises par l'écrivain américain T. S. Eliot au cours de Bergson au Collège de France de 1910-1911 sur la personnalité. Le volume se termine par une liste de tous les textes de langue allemande (sources de Bergson, textes sur Bergson et traductions de ses livres) présents dans la bibliothèque du philosophe, ou empruntés par lui à la bibliothèque de l'École normale supérieure, ainsi que par une recension du livre de Keith Ansell Pearson, Bergson. Thinking beyond the human condition. Il contient également, dans ses dernières pages, une liste, aussi exhaustive que possible, des travaux publiés et des thèses soutenues, pour la période 2016-2019, par les membres de la Société des amis de Bergson.

  • Ce huitième volume des Annales bergsoniennes poursuit, comme les trois précédents, l'investigation entamée dans le sillage du dernier livre de Bergson, Les deux sources de la morale et de la religion, en direction de notre propre présent, vers les problématiques de philosophie pratique : après les questions de la politique, de la catastrophe et de la guerre, c'est à présent celle de la morale, organisée autour de celle de l'émotion et divisée comme elle (selon le partage décidément crucial du clos et de l'ouvert), qui est posée. Le dossier « Bergson, philosophe de l'émotion » aborde donc des problèmes esthétiques, religieux et sociaux. Il est lui-même entouré d'un article de varia et de deux inédits : l'un, dû à Bergson lui-même, est consacré à des questions de philosophie de la croyance ; l'autre, consistant dans deux lettres adressées à Bergson par le philosophe Delfim Santos, nous fait découvrir les prémices, peu après la parution des Deux sources, de la réception encore mal connue en France de Bergson au Portugal.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty