Littérature générale

  • Le Bacille

    Arnould Galopin

    Martial Procas est un scientifique reconnu, spécialiste des microbes pathogènes. C'est un homme séduisant et le Tout-Paris suit ses conférences universitaires avec passion. Mais après une rupture, Procas est victime d'une crise très grave, un cas de cyanose dû à un rétrécissement de l'artère pulmonaire. Physiquement, cette crise laisse des séquelles qui le font ressembler à un cadavre en décomposition. L'homme est alors sujet de la haine et du mépris de ses semblables. Le jour où un boucher tue son chien, Martial décide de se venger...

  • Un cambrioleur anglais qui jusque-là ne s'est jamais fait prendre, dérobe un diamant qui se trouve exposé au Louvre. Et, alors qu'il souhaite se retirer des « affaires », ses malheurs ne font que commencer...

  • Dans la banlieue de Melbourne, à Green Park, un vieil homme richissime est retrouvé sans vie chez lui. La police conclut à une mort naturelle et l'affaire est rapidement classée. Le témoignage d'une femme de chambre vient cependant tout bouleverser en incitant le détective privé Allan Dickson à reprendre les investigations. Elles le mèneront sur une piste fort surprenante... " Il n'y a dans tout un royaume qu'une façon d'instruire officiellement les affaires criminelles quand, à chacune d'elles, devrait au contraire correspondre un tour de main particulier inspiré de l'analyse de l'affaire elle-même. "

  • Le terrorisme n'est pas né d'hier. Arnould Galopin non plus qu'on a oublié alors qu'il fut tant lu avant-guerre. En 1928, cet écrivain fécond délaissa les romans d'aventure, les pastiches de Conan Doyle et les feuilletons à rebondissements qui faisaient son succès pour imaginer une étrange histoire, mélange de roman social et de récit psychologique mâtiné d'anticipation. Martial Procas en est le héros. Ce brillant scientifique comblé de talent et d'amour découvre le revers infernal de notre civilisation policée quand une de ses expériences le condamne à la difformité et la différence. Relégué, exclu, maltraité, cet homme intelligent qui n'aspire plus qu'à la paix des malheureux va découvrir la tentation de la vengeance et inventer le terrorisme biologique. Fable mordante, satire corrosive sur la sottise grégaire, Le bacille répand encore ses germes pessimistes. Il nous rappelle aussi les vertus et les plaisirs du bon roman populaire.

  • Le Bacille

    Arnould Galopin

    Le terrorisme n'est pas né d'hier. Arnould Galopin non plus qu'on a oublié alors qu'il fut tant lu avant-guerre. En 1928, cet écrivain fécond délaissa les romans d'aventure, les pastiches de Conan Doyle et les feuilletons à rebondissements qui faisaient son succès pour imaginer une étrange histoire, mélange de roman social et de récit psychologique mâtiné d'anticipation. Martial Procas en est le héros. Ce brillant scientifique comblé de talent et d'amour découvre le revers infernal de notre civilisation policée quand une de ses expériences le condamne à la difformité et la différence. Relégué, exclu, maltraité, cet homme intelligent qui n'aspire plus qu'à la paix des malheureux va découvrir la tentation de la vengeance et inventer le terrorisme biologique. Fable mordante, satire corrosive sur la sottise grégaire, Le bacille répand encore ses germes pessimistes. Il nous rappelle aussi les vertus et les plaisirs du bon roman populaire.

  • Dans la banlieue de Melbourne, à Green Park, un vieil homme richissime est retrouvé sans vie chez lui. La police conclut à une mort naturelle et l'affaire est rapidement classée. Le témoignage d'une femme de chambre vient cependant tout bouleverser en incitant le détective privé Allan Dickson à reprendre les investigations. Elles le mèneront sur une piste fort surprenante... " Il n'y a dans tout un royaume qu'une façon d'instruire officiellement les affaires criminelles quand, à chacune d'elles, devrait au contraire correspondre un tour de main particulier inspiré de l'analyse de l'affaire elle-même. "

  • Le bacille

    Arnould Galopin

    Le terrorisme n'est pas né d'hier. Arnould Galopin non plus qu'on a oublié alors qu'il fut tant lu avant-guerre. En 1928, cet écrivain fécond délaissa les romans d'aventure, les pastiches de Conan Doyle et les feuilletons à rebondissements qui faisaient son succès pour imaginer une étrange histoire, mélange de roman social et de récit psychologique mâtiné d'anticipation. Martial Procas en est le héros. Ce brillant scientifique comblé de talent et d'amour découvre le revers infernal de notre civilisation policée quand une de ses expériences le condamne à la difformité et la différence. Relégué, exclu, maltraité, cet homme intelligent qui n'aspire plus qu'à la paix des malheureux va découvrir la tentation de la vengeance et inventer le terrorisme biologique. Fable mordante, satire corrosive sur la sottise grégaire, Le bacille répand encore ses germes pessimistes. Il nous rappelle aussi les vertus et les plaisirs du bon roman populaire.

  • Dans la banlieue de Melbourne, à Green Park, un vieil homme richissime est retrouvé sans vie chez lui. La police conclut à une mort naturelle et l'affaire est rapidement classée. Le témoignage d'une femme de chambre vient cependant tout bouleverser en incitant le détective privé Allan Dickson à reprendre les investigations. Elles le mèneront sur une piste fort surprenante... " Il n'y a dans tout un royaume qu'une façon d'instruire officiellement les affaires criminelles quand, à chacune d'elles, devrait au contraire correspondre un tour de main particulier inspiré de l'analyse de l'affaire elle-même. "

  • Le bacille

    Arnould Galopin

    Martial Procas est un scientifique reconnu, spécialiste des microbes pathogènes. Beau, le tout-Paris, en particulier féminin, accourt à ses conférences universitaires.
    Un jour, une belle Américaine attire son regard et il tombe amoureux de cette femme ; or c'est une aventurière qui le quitte quelques semaines après leur mariage. Quand il s'en rend compte, Procas est victime d'une crise très grave, un cas de cyanose dû au rétrécissement de l'artère pulmonaire : le malade prend une teinte bleue incurable.
    Dès lors, victime de la haine de ses semblables, il doit fuir car trop impressionnant, cadavéreuse, avec des yeux implorant la vie! Le héros vit un calvaire, ne trouve de paix nulle part. Le jour où un ignoble boucher tue le chien de Martial, son seul réconfort, il décide de se venger.

  • Les Poilus de la 9e

    Arnould Galopin

    Une escouade de la 9 e compagnie du 388 e régiment d´infanterie vit une incroyable odyssée, rapportée par l´un de ses membres, le soldat Jules Parizot, ouvrier parisien dans le civil.
    Il présente ses compagnons de misère par les mots : Les autres de la 9 e sont tous de bons gars, des Normands et des Bretons, les uns rus é s et matois, les autres paisibles et r é solus. Il n´y a pas de « flanchards » parmi les quinze. On se conna î t, nous avons tous vu le feu ensemble... En un mot, on a pu s´appr é cier.
    Ce roman est un excellent exemple du « roman de tranchée » populaire qui conserve la verve des récits d´aventures traditionnels tout en évoquant la terrible réalité du moment : un conflit dont on ne connaît pas encore, ni de sitôt, l´issue.

  • Un cambrioleur audacieux vole au musée du Louvre le célèbre "Régent", diamant appartenant aux bijoux de la couronne. Son forfait accompli, il se sent heureux et se prévoît riche. Las ses ennuis commencent. De rebondissements en rebondissements, il est poursuivi par la malchance et des malfrats mal Un beau portrait de l'Angleterre de ...

  • Dans le village de Thann, en Alsace, l'instituteur Muller est un fervent patriotique français. Sa fille Madeleine est fiancée avec Wilhelm, un garçon recueilli aux origines incertaines ; lui-même semble plus défaitiste et se montre plus conciliant à propos des Allemands.... Le contenu de l'ouvrage, publié en 1915 a vieilli, au regard des principes de tolérance actuels ; il reste un témoignage des idées bien tranchées, véhiculées à l'époque.

  • Jean TIXIER, un garçon de quinze ans, surprend deux gredins patibulaires en planque devant un immeuble et soupçonne qu'un cambriolage va être commis.
    Le jeune homme s'empresse d'aller chercher un agent de police et l'aide à arrêter l'un des malfaiteurs.
    Le guetteur parvient à s'échapper et, très vite, avec des gars de sa bande, décide d'enlever le gamin pour lui faire payer cher son action d'éclat...

  • C'est l'histoire émouvante, passionnante, d'un audacieux gamin de Paris qui se trouve mêlé, un peu malgré lui, aux plus tragiques aventures. Il s'est tout d'un coup révélé détective et en arrive à étonner, par son flair et son courage, les grands chefs de la police eux-mêmes.
    Jean TIXIER, jeune garçon doué d'une perspicacité merveilleuse, débrouillera comme à plaisir les affaires les plus mystérieuses et fera, en compagnie de son maître, le grand détective Gaston CERVIER, la chasse aux malfaiteurs pour les livrer à la justice et rendre ainsi service à la société.

  • Le jeune Jean TIXIER, après avoir épaulé avec brio son patron, le célèbre détective Gaston CERVIER, sur l'affaire de la bande des « As de Carreau », est désormais persuadé qu'il est fait pour ce métier.
    Cette vocation va d'ailleurs rapidement être confirmée quand il devra se lancer sur la piste des hommes aux « Masques de Cire », de dangereux bandits qui assassinent et volent des passants au hasard des rencontres...

  • Un homme est retrouvé assassiné dans un compartiment du train Paris-Vintimille. Les soupçons se portent sur un individu louche vêtu d'un trench-coat.
    Le détective Gaston CERVIER, toujours épaulé par son jeune « secrétaire » Jean TIXIER, se lance sur la piste du suspect, mais l'arrestation ne va pas être aussi simple que prévu...

  • Le détective Gaston CERVIER est embauché pour retrouver un homme d'affaires qui a mystérieusement disparu.
    La dernière trace de son passage mène dans une sombre auberge perdue dans la montagne, et tenue par une famille patibulaire.
    Gaston CERVIER, accompagné de son jeune apprenti Jean TIXIER, se rend dans cet endroit incognito pour savoir ce qui se trame en ces lieux...

  • Le chef de la Sûreté fait appel au célèbre détective Gaston CERVIER pour retrouver le neveu de la comtesse Sheffield qui a été enlevé, la nuit précédente, dans la chambre même de cette dernière.
    Le détective reconnaît dans ces méthodes celles de l'ignoble Darthès, un dangereux criminel échappé du bagne et revenu en France pour poursuivre sa misérable carrière de « voleur d'enfants »...

  • Le célèbre détective Gaston CERVIER, accompagné de son jeune assistant Jean TIXIER, se rend dans l'hôtel particulier d'un riche banquier américain où celui-ci a été retrouvé mort dans sa chambre, le matin, par ses domestiques.
    Si le décès semble naturel, le fait que les tiroirs aient été fouillés et le coffre-fort fracturé laisse supposer un crime crapuleux.
    Gaston CERVIER ne tarde pas à trouver du sable dans la chevelure de la victime et des cheveux roux dans son poing serré...

  • Le docteur Delvaille soupçonne que la dégradation inexorable de l'état de santé d'un de ses patients, riche industriel, est due à un empoisonnement progressif.
    Ne sachant vers qui se tourner, il demande au célèbre détective Gaston CERVIER de mener une enquête...

  • Anatole Deibler, le célèbre bourreau, a été enlevé.
    Le détective Gaston CERVIER, chargé de l'enquête par le chef de la Sûreté, est persuadé que cette manoeuvre n'a d'autre but que d'empêcher l'exécution le lendemain matin de deux ignobles crapules.
    Gaston CERVIER décide, en compagnie de son jeune assistant Jean TIXIER, d'infiltrer incognito les bars du quartier dans lequel les condamnés avaient leurs habitudes.
    Très vite, les deux policiers sont mis sur la piste du terrible « Le Moko », un ami des truands qui devaient être guillotinés...

empty