• Une femme fidèle

    Axel

    L'amour et la fidélité sexuelle au-delà des épreuves de la vie : une bande dessinée puissante qui transcende les limites de l'érotisme
    Sophie, professeure au lycée, partage sa vie entre ses cours et son mari Arnaud, lourdement handicapé. S'ils s'aiment comme au premier jour, ils ont dû réinventer leur sexualité : Sophie sort seule en club libertin et séduit des hommes qu'elle retrouve à l'hôtel. Elle filme ces rencontres adultères et visionne les images avec Arnaud - sa façon à elle de lui rester fidèle. Mais lorsque Sophie s'attache à son nouvel amant, lorsque les sentiments s'installent et qu'elle refuse de continuer à filmer ses ébats, le jeu qui la lie à Arnaud explose et son couple est remis en question...
    Après La Chambre de verre, La Tentation et Le Prix de l'amour, Axel prouve une nouvelle fois son talent avec un récit fort, qui évoque les questions de la fidélité et du handicap avec humanité, subtilité et tendresse, sans jamais tomber dans la facilité ni le voyeurisme. Un grand auteur et un porte-parole précieux de l'érotisme de la vraie vie.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    La tentation

    Axel

    Une BD à l'érotisme authentique qui interroge le désir, face à la beauté des paysages marins et des corps enlacés.
    Gérard et Françoise, couple de cinquantenaires, prennent quelques jours de vacances sur la côte méditerranéenne. Ils y font la rencontre de Fred, jeune femme libérée dont le charme et la fraîcheur ne laissent pas Gérard indifférent, et de son petit ami Mathieu. Au contact de ce couple impudique, Gérard et Françoise font l'expérience du voyeurisme, avant de succomber à la tentation échangiste. Mais cette parenthèse hors du temps a un prix...
    Après le succès de La Chambre de verre, Axel pose la question de la différence d'âge dans le couple et du renouveau amoureux. Loin du sexe outrancier que vend la pornographie, il s'impose comme porte-parole d'un érotisme authentique avec cette histoire vraie, qui interroge le désir, le remord, l'émerveillement face à la beauté des paysages marins et des corps enlacés.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Le prix de l'amour

    Axel

    Un triangle sexuel et amoureux, et une belle histoire sur le désir à l'épreuve de l'âge...
    La cinquantaine, un divorce, une carrière dévorante... Valérie a bien mérité ses quelques semaines de vacances sur cette île paradisiaque. Là, elle expérimente ce que de nombreuses femmes esseulées viennent chercher : le sexe avec de beaux et jeunes hommes. João, sur qui Valérie a jeté son dévolu, est à la fois tendre, viril, endurant. Auprès de lui, elle se sent belle et désirable. Mais le sexe ne rend pas aveugle, et Valérie n'est pas dupe : c'est l'argent et rien d'autre qui la lie à João. Auprès de Giorgio, Italien de son âge venu s'installer sur cette île, elle trouve un ami avec qui partager ses doutes et son expérience chaotique de la vie.
    Un triangle sexuel et amoureux, et une belle histoire sur le désir à l'épreuve de l'âge. Le trait sensible d'Axel s'épanouit ici dans la représentation de paysages splendides, aussi bien que de scènes érotiques puissantes

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    La chambre de verre

    Axel

    Flavia, 44 ans, n'est pas une femme comme les autres : sa vie, elle la gagne en restant chez elle, nue devant les dizaines de caméras de son site Internet. Flavia est une camgirl qui ne cache rien de son intimité à ses admirateurs. Enfermée dans sa " chambre de verre ", elle se sent en sécurité. Sa rencontre avec Marco, un homme plus jeune qu'elle, chamboule ce quotidien réglé. Acceptera-t-il de partager leur idylle avec les internautes ? Les sentiments qui les lient fissurent la chambre de verre, mais sont-ils assez forts pour en briser les murs ?
    Une histoire simple et crue, sensuelle, où l'auteur dépeint des personnages étonnamment complexes - des personnages comme vous et moi. Axel traite avec subtilité de sujets brûlants, l'exhibition, l'amour, le sexe, l'estime de soi, dans une bande dessinée aussi érotique que sensible.

  • « "Sois raisonnable et humain !" m'a lancé Jean Kahn, mon père, avant de se donner la mort. Ai-je bien suivi ce fil d'Ariane qui m'a été offert ? Lorsque beaucoup du ruban de la vie a déjà été déroulé, on se retourne parfois pour en juger l'aspect. J'en ai ressenti le besoin pour apprécier la cohérence d'un parcours, confronté aux questions, situations, dilemmes, engagements et combats auxquels j'ai été mêlé. Encore en cette année 2020, j'ai eu à prendre position et à analyser la crise sanitaire de la Covid-19. En tant que Président de la Ligue nationale contre le cancer, mobilisé pour la protection des personnes malades et spécialiste du sujet. Et en tant que citoyen engagé et attentif, explorateur anxieux de la  "voie bonne"  en tout domaine : la politique, la violence, le Progrès, les technologies, la vie humaine...
      La route a déjà été longue, semée d'embûches comme toute existence, souvent contournée, presque un labyrinthe. Cependant, j'avais, comme Thésée, mon fil d'Ariane. À moi aussi, il a été confié par amour. L'ai-je toujours tenu ? »
      Axel Kahn

  • Stella Flocus Pearl a toujours voulu accompagner son père sur les terres inconnues de ses voyages. Son rêve se réalise le jour de ses douze ans : partir en exploration avec le Club de l'Ours Polaire ! Aux côtés d'un chuchoteur de loups, d'un magicien snob et arrogant, et d'un demi-elfe timide et maladroit, Stella se lance à la conquête des étendues polaires. Mais une catastrophe vient bouleverser l'expédition et d'innombrables dangers se dressent bientôt sur leur chemin.

  • Afin de délivrer Stella d'un sortilègeson père part seul pour le Mont des Sorcières. Or personne n'en est jamais revenu vivant! Stella décide de le suivre, accompagnée de ses amis et de Gideon, un explorateur du Club du Chat de Jungle pas très coopératif. Tous s'apprêtent à affronter la terrible Jezzybella, la plus redoutée des sorcières...

  • Stella et son père ont de sérieux ennuis : bannis du prestigieux Club de l'Ours Polaire, ils ont à présent l'interdiction formelle d'organiser la moindre expédition ! Mais il y a plus grave : la vie de Shay ne tient plus qu'à un fil. Or, le seul remède à son mal se trouve de l'autre côté du Pont de Glace Noir, un lieu maudit qui fait trembler les explorateurs du monde entier...

  • Chemins

    Axel Kahn

    Marcher n'est pas une activité pour Axel Kahn, c'est une manière d'être. Il se définit comme un homme qui marche, un chemineau de la vie. Au rythme de son pas, sur les chemins et les sentiers, sur les pavés parfois, il a pensé, cherché, douté, le cas échéant, trouvé. Il a aimé, aussi, passionnément. Son ouvrage est un hymne à l'esprit, à la beauté et à la liberté. Un hymne à l'amour. L'existence d'un homme en chemin, au fil de ses souvenirs de l'enfance à la vieillesse. Cent cinquante ans après Julien et André dans Le Tour de la France par deux enfants, Axel Kahn, marcheur obstiné et attentif, peint de ce pays un tableau émerveillé mais lucide.

  • Comme en 2013, Axel Kahn a parcouru au printemps 2014 la France en diagonale : depuis la Pointe du Raz, en Bretagne, jusqu'à Menton et la Méditerranée, cette fois.
    Tout diffère cependant entre ces deux périples, à commencer par la difficulté du second, qui s'est apparenté à une épreuve physique que le marcheur n'a pas toujours été certain de mener à son terme. Il a parcouru, souvent hors tout chemin balisé, 2 057 km, et, surtout, il a gravi 43 000 m... et descendu autant ! Cette fois, le périple a été un vrai « voyage au bout de soi », que des genoux douloureux et une épaule déboîtée ne sont pourtant pas parvenus à écourter. Un voyage intérieur, aussi.
    /> Par ailleurs, les régions traversées cette année sont apparues moins éprouvées par les crises que celles du nord-est de la France, leur dynamisme mieux conservé semblant aller de pair avec la vigueur de l'attachement des habitants à l'identité de leurs territoires.
    Comme Pensées en chemin, Entre deux mers est un récit de voyage passionnant, poétique et drôle, celui d'un marcheur épris de beauté. Axel Kahn ne manque aucune occasion de rencontres et de débats, à chaque étape. Son livre est riche de réflexions politiques sur la France réelle, celle des gens, ses difficultés mais aussi ses atouts et ses espoirs.

  • L'ouvrage aborde le passionnant sujet qu'est le football, en cette année de Coupe du monde, en répondant à 16 questions d'enfant : 1 o Ça fait longtemps qu'on joue au football ? 2 o C'est quoi, le but du jeu ? 3 o Les terrains, ils font toujours la même taille ? 4 o Pourquoi y a-t-il des lignes tracées sur le gazon ? 5 o Pourquoi les chaussures de foot ont-elles des crampons ? 6 o Combien de temps dure un match ? 7 o Est-ce que tous les joueurs font la même chose ? 8 o À quoi servent les remplaçants ? 9 o Combien de ballons on utilise au cours d'un match ? 10 o Qui choisit la couleur des maillots d'une équipe ? 11 o Où vont les joueurs pendant la mi-temps ? 12 o Pourquoi l'arbitre sort-il un carton jaune ou rouge ? 13 o Est-ce qu'on se fait mal au foot ? 14 o Le foot, c'est seulement pour les garçons ? 15 o Tous les pays participent à la Coupe du monde ? 16 o Comment devient-on footballeur professionnel ?

  • Le concept de "reconnaissance" est aujourd'hui essentiel à notre identité politique et culturelle : il recouvre des exigences aussi diverses que celles de se respecter mutuellement comme membres égaux d'une communauté de coopération ; de garantir une reconnaissance inconditionnelle à la singularité de l'autre ; ou de témoigner de considération aux minorités culturelles.
    Or les cultures française, britannique et allemande divergent profondément dans leur façon de concevoir le sens et le contenu de la rencontre interhumaine. Si, dans le contexte français, l'effort individuel pour acquérir un statut social ou une existence socialement assurée fait naître la crainte de la perte de soi, dans le contexte britannique, le besoin individuel d'approbation sociale dispose les sujets à exercer un contrôle moral sur eux-mêmes ; tandis que, dans le contexte germanophone, la nécessité où se trouve l'individu d'entrer dans une relation de reconnaissance réciproque ouvre la possibilité de l'autodétermination.
    Axel Honneth s'interroge sur le lien qui existe entre les trois approches : ne font-elles qu'éclairer différemment le même phénomène de reconnaissance intersubjective, ou bien en révèlent-elles des aspects complémentaires qui, rassemblés, fourniraient une image plus complexe de ces processus ?
    La reconnaissance est suivi, en annexe, de "Abolir les injustices, l'emporter sur le crime : retour sur les souces de la solidarité européenne" (traduit de l'allemand par Julia Christ).

  • Dewi et Eka sont de vraies jumelles nées dans la province sud du Kalimantan, à Bornéo. La première est sauvée d'un effroyable incendie dans lequel tout le monde pense qu'a péri Eka. En fait, cette dernière a été récupérée par une femelle orang-outan qui l'élèvera. Dewi, elle, sera l'une des femmes les plus brillantes de sa génération, et recevra le prix Nobel de physiologie et médecine. Eka, quant à elle, bien que recueillie dans une société humaine à dix ans, restera une enfant sauvage souffrant d'un grave retard mental.
    Elle mourra misérablement. Les deux soeurs ont pourtant les mêmes gènes. Comment Dewi a-t-elle pu développer les outils d'un brillant épanouissement pleinement humain, quelles en furent les étapes et les conditions ? Pourquoi tout cela n'a-t-il pu s'enclencher chez Eka
    Axel Kahn utilise la fiction pour introduire la thématique qu'il développe à travers un essai, s'attachant à enrichir, touche après touche, l'observation de  ses héroïnes gémellaires dont l'image et l'exemple traversent l'ouvrage. Il rappelle le rôle de l'altérité de l'un et l'autre, comme deux bûches incandescentes qui s'embrasent l'une l'autre, et nous enjoint : « Osons vouloir, alors nous pourrons, peut-être. »

  • Des conseils de nutritionniste et plus de 50 recettes équilibrées à consommer avant, pendant et après l'effort.
     
    Oubliez les préparations hyper-protéinées, les barres énergétiques toutes faites, les plats de pâtes avant l'effort ou les boissons de récupération trop chimiques. Voici enfin le livre de cuisine saine ET gourmande spécialement adaptée aux sportifs amateurs comme aux sportifs plus aguerris.
     
    La 1e partie de l'ouvrage rédigée par Axel Heulin, nutritionniste du sport et membre de l'équipe de la "mission nutrition" de l'INSEP (Institut national du sport, de l'expertise et de la performance) donne des explications sur le pourquoi et le comment d'une alimentation équilibrée pour sportif, détaille les mécanismes et bien faits de l'hydratation et la récupération pour tous les moments de la journée et pour les périodes de préparation de compétition. 
     
    La 2nde partie propose des recettes saines et pleines de saveurs spécialement conçues pour les sportifs: Barres énergie aux céréales ; Pains spéciaux, biscuits de récupération ; Boissons de l'effort, smoothies réconfortants ; Petits déjeuners biodynamiques... Autant de "carburants" sains et bien équilibrés à consommer avant, pendant et après l'effort, du petit déjeuner au dîner. Chaque recette comporte des indications sous forme de pictos : sans gluten/vegan/sans sucre/apport nutrition/à consommer 30 min avant ou après l'effort...
     
    La 3e partie se focalise sur la préparation d'une compétition par typologie de sport : sport d'endurance, de force, de musculation ou de cardio... Tous les conseils et recettes pour améliorer sa performance en gardant un vrai confort digestif.
     
    Tout au long du livre, découvrez des témoignages et astuces nutrition de sportifs dans des belles double-pages de photos reportage.
     
    Les amateurs de tous types de sport, du running à la boxe, du yoga au surf, du basket au fitness en passant par la natation ou l'escalade, trouveront dans cet ouvrage des conseils et recettes qui combleront leur gourmandise et amélioreront leurs performances.
     
     

  • Jean Kahn-Dessertenne, enseignant et philosophe, se donne  la mort à 54 ans le 17 avril 1970 en se jetant d'un train. Il  laisse une lettre à son fils Axel qu'il dit « capable de faire  durement les choses nécessaires ». Quarante-sept ans après,
    ce dernier s'acquitte d'une dette, il obéit à l'injonction  paternelle, durement, en donnant la parole à son père. Dans  les instants qui précèdent le saut mortel, la vie de Jean défile  à vive allure, ses engagements politiques, ses tumultueuses
    relations aux femmes, son souci de sa relation à ses fils, son  itinéraire intellectuel. Sont ainsi évoqués en toile de fond  l'essentiel de l'histoire de la France au XXe siècle, la place  qu'y prirent la bourgeoisie, le communisme et de Gaulle,  les crises et ébranlements de tous ordres, économiques,  guerriers, littéraires et personnels. Le sourire et la dérision  ne disparaissent pas toujours à l'heure de mourir, Jean en
    témoigne. Cependant, Axel Kahn a surtout écrit là un livre  vibrant et déchirant.

  • « Et maintenant, rentrons mourir... » C'est par ces mots restés célèbres, prononcés le jour du Retour des Cendres, que Moncey, doyen des maréchaux de Napoléon, entre dans la légende.

    Commandant en chef des armées des Pyrénées occidentales pendant la Révolution, Moncey s'illustrera particulièrement en Espagne et pendant la seconde campagne d'Italie, avant que le Premier Consul lui confie l'organisation de la Gendarmerie nationale. À la chute de l'Empire, le maréchal Moncey sauve l'honneur de la France en refusant la capitulationde Paris sans avoir combattu. Il sauvera également l'honneur des armées en refusant, dans un acte héroïque de désobéissance au roi, de présider le tribunal militaire qui doit juger le maréchal Ney.

    De la Révolution jusqu'à la Restauration, Moncey reste un modèle de fidélité absolue à la France. Axel Brücker nous fait revivre les plus belles pages de la vie extraordinaire de celui que Napoléon appelait « le chevalier sans peur et sans reproche ».

  • Sorti quelques mois après la mort de Kubrick, Eyes Wide Shut est depuis nimbé d'une aura de mystère et de démesure : un tournage homérique de presque deux ans, le couple Tom Cruise-Nicole Kidman dans la tourmente, des acteurs qui quittent le projet, un réalisateur mythique connu pour ses méthodes hors du commun... Le cocktail est explosif, encore agrémenté d'un parfum de scandale lorsque surgit la rumeur d'un film toujours en cours de montage à la mort de Kubrick, et donc terminé in extremis par sa garde rapprochée.



    Vingt ans plus tard, cet ouvrage nourri d'une soixantaine d'entretiens revient sur la conception d'une oeuvre à part, peut-être la plus personnelle et hypnotisante du cinéaste. Avec en ligne de mire cette question clé : que nous apprend Eyes Wide Shut de Stanley Kubrick ?

    Axel Cadieux est journaliste pour les magazines Sofilm et Society, et réalise des sujets pour les émissions Court-Circuit (Arte) et Viva Cinéma (Ciné+). Il est l'auteur de plusieurs livres consacrés à Michael Mann, Paul Verhoeven, Twin Peaks ou la chaîne HBO, et d'un documentaire sur le jeu vidéo Street Fighter.

  • Un fossé existe entre la réalité scientifique de l'Intelligence Artificielle et la manière dont elle est expliquée et, par conséquent, perçue par le grand public. Ceux qui occupent la tribune et parlent de l'IA ne sont pas nécessairement ceux qui la pratiquent au quotidien. Alors comment faire la part du vrai et du fantasme ? Ce livre fait mieux que parler de l'IA : il vous explique ce qu'elle est.
    En outre, les GAFA, leur monopole, la fin du travail, les technoprophètes, etc., révèlent un sens souvent caché, parfois même à dessein. En proposant des explications, puis une analyse critique de l'IA construite sur de nombreux arguments scientifiques, ce livre culmine sur la question de la possibilité même d'une conscience artificielle, graal et véritable but de l'IA.
    Que le lecteur soit ou non aux prises avec la transformation digitale, l'innovation et l'informatique, qu'il soit étudiant, décideur ou, plus généralement, un esprit curieux, les thèmes abordés clairement lui donneront la possibilité de forger ses propres convictions, sur la base des exemples et des idées débattus.

  • Second volet du diptyque dédié à l'ennemi juré de Sherlock Holmes.

    Depuis son retour du monde des anciens Dieux, James Moriarty se voue à la destruction des exemplaires du Necronomicon. Accompagné de Meredith Rutherford et Noble Odd, il voyage d'un continent à l'autre. Son parcours le mène à New York et à Josua Sline, un collectionneur qui possède les deux derniers livres maudits et semble peu enclin à les céder. Mais que représente Sline comparé au professeur et à sa maîtrise des sciences occultes ? Sur de sa force, Moriarty fond sur sa proie, sans voir que d'autres puissances sont en jeu...

  • Nos sociétés sont travaillées par une contradiction étonnante et inexplicable : jamais autant de gens n'ont simultanément dénoncé les conséquences sociales et politiques générées par la mondialisation ; jamais autant de gens n'ont été incapables de dépasser l'état de choses existant et d'imaginer un état social innovant au-delà du capitalisme. Cette dissociation de l'indignation d'avec tout objectif d'avenir est quelque chose de nouveau dans l'histoire de la modernité.

    Les processus socio-économiques apparaissent désormais bien trop complexes, voire totalement opaques à la conscience publique pour que soient jugées possibles des interventions humaines ciblées. La célèbre analyse du fétichisme développée par Marx dans le Capital ne prend qu'aujourd'hui son sens historique : ce n'est pas dans le passé du capitalisme, lorsque le mouvement ouvrier imaginait encore pouvoir transformer la situation donnée, mais seulement de nos jours que triomphe la conviction générale selon laquelle les relations sociales sont aussi peu transformables dans leur substance que le sont les choses extérieures.

    Si l'indignation générale suscitée par la répartition scandaleuse de la richesse et du pouvoir ne nous rend manifestement plus capable d'identifier un objectif accessible, la raison n'en est pas la disparition de l'alternative au capitalisme incarnée par le régime soviétique qui ne dispensait certains avantages sociaux qu'au prix de la privation de liberté, moins encore une transformation radicale dans notre compréhension de l'histoire et le culte du présent immédiat, mais la prédominance d'une conception fétichiste des rapports sociaux.

    À la lumière de cette analyse, Axel Honneth élabore les modifications conceptuelles nécessaires - notamment la "liberté sociale" - afin que les idées socialistes retrouvent leur virulence perdue.

  • Avec plus de 50 000 exemplaires vendus à ce jour, ce guide pratique reste la référence incontournable des internes et des praticiens.
    Outil de terrain indispensable, cet ouvrage présente les conduites à tenir et les protocoles thérapeutiques détaillés, répondant ainsi aux préoccupations réelles des médecins en service d'urgence adulte.
    Tous les chapitres ont été relus et mis à jour par l'équipe des urgences du CHU de Nantes. De nouveaux chapitres ont été ajoutés : maladies chroniques, angines, oeil rouge.
    Sommaire : Traitement de la douleur aux urgences ; Intoxications, affections liées à l'environnement ; Psychiatrie ; Neurologie ; Pneumologie ; Cardiologie ; Appareil digestif ; Hématologie ; Métabolisme et endocrinologie ; Rhumatologie ; Dermatologie - allergie ; Voies urinaires ; Infections ; Personnes âgées ; Autres affections et problèmes divers ; Fonctionnement et règles des urgences à l'hôpital ; Aspects médico-légaux ; Index détaillé.

  • """Avec Pierre, nous vivons au jour le jour leur existence, leur quotidien. Avec Marie, Jeanne et les autres, nous connaissons l'angoisse de ceux qui restent à terre."" Avant d'atteindre le Grand-Banc, la vie à bord est rude pour les marins et les mousses... Pierre Abgrall va devoir se former à la pêche et il comprendra assez vite leur surnom de « Chiens de la Mer » ! Pierre va affronter le froid, la fatigue, et les éléments mais surtout imposer sa force face à certains pêcheurs sans foi ni loi.".

  • Axel Kahn est médecin généticien, entre autre ancien directeur de l'INSTITUT COCHIN puis président de l'Université Paris Descartes. Ses responsabilités à la tête de la Fondation Internationale du Handicap, du Comité d'Éthique de la Ligue du Cancer, du Comité de déontologie du Comité National Olympique et Sportif Français, ou du Comité d'éthique commun à l'INRA, au CIRAD et à l'IFREMER, lui confèrent une légitimité toute particulière en matière d'éthique. En 2019, le Parlement est appelé à débattre d'un projet de loi sur les questions de bioéthique. C'est à débroussailler les grands enjeux de cette échéance majeure, mais aussi à désacraliser un mot aux multiples significations, manifestations, questionnements, que s'emploie ce dialogue.

    Axel kahn est un scientifique, médecin généticien et essayiste français


  • Livre collectif sous la direction d'Axel Cadieux avec Benoit Marchisio, Hugues Derolez, Linda Belhadj et Julien Abadie. Suivi d'un entretien exclusif avec le cinéaste.

    Paul Verhoeven est insaisissable. Tour à tour qualifié de misogyne et féministe, fasciste et libertaire, vendu aux sirènes d'Hollywood, puis artiste sauvage et intenable, le cinéaste trace son propre sillon, pulvérisant de l'intérieur les codes des genres qu'il se réapproprie.
    La puissance manipulatrice de l'image est au coeur de son cinéma : qu'il traite des systèmes politiques qui écrasent les individus, de la place de la femme au sein de nos sociétés ou du devenir du corps humain face à la technologie, ses procédés retors et l'ambiguité de son message donnent à ses films une portée subversive hors du commun.
    De Basic Instinct à Elle en passant par Starship Troopers, son oeuvre n'a cessé, depuis plus de quarante ans, de susciter controverses et fascination.
    Axel Cadieux est journaliste pour Sofilm, Society, Arte et Ciné+. Il est également l'auteur de plusieurs essais sur le cinéma : Une série de tueurs (Capricci, 2014), Contes de l'au-delà : Le cinéma de M. Night Shyamalan (Vendémiaire, 2015), L'horizon de Michael Mann (Playlist Society, 2015) et prépare des ouvrages sur la chaîne HBO et sur la série Twin Peaks ; Benoit Marchisio est journaliste pour Sofilm. Il prépare un ouvrage sur la maison de production Propaganda ; Hugues Derolez suit actuellement un cursus à la Femis, spécialisé dans les séries TV. Il a dirigé le livre Contes de l'au-delà : Le cinéma de M. Night Shyamalan ; Linda Belhadj, installée à Londres, est journaliste cinéma et tient le blog Almost Kael ; Julien Abadie, installé à Montréal, est journaliste économique, anciennement critique de cinéma.

empty