• La morale... Elle a aujourd'hui mauvaise réputation. On la dénoncera facilement comme un ensemble d'interdits proclamés par des hypocrites qui disent et ne font pas. Pourtant, aucun de nous ne fait n'importe quoi n'importe comment, ce serait renoncer à notre humanité. Nous avons donc tous une morale. Mais comment en parler d'une manière juste, alors que des bouleversements sociaux et culturels sans précédent semblent nous avoir privés de nos points de repères ? Comment sortir du balancement entre le tout est permis et l'affirmation, sans tendresse, de principes figés ? Ce livre est fait pour nous y aider, tout simplement. André Barral-Baron nous l'offre, comme un chemin de discernement, sans craindre de nous confronter aux problèmes les plus concrets de nos existences. Avec lui, la morale retrouve les couleurs de la vie. Elle fait résonner, au plus profond, l'exigence de lier recherche du bonheur et de la liberté et sens de la responsabilité, devant les hommes et devant Dieu.

  • A rebours des interprétations traditionnelles, cet ouvrage propose une lecture inédite du rapport d'Erasme à l'histoire. C'est sur le mode dramatique que Marie Barral-Baron envisage la manière dont Erasme vit l'histoire de son temps. Enthousiaste à l'idée de faire renaître les temps apostoliques, temps bénis du christianisme, il en oublie les réalités de la continuité historique. La brusque irruption de Luther, qui brise soudainement son rêve d'un nouvel âge d'or, lui permet de prendre conscience de sa tragique méprise. Bien involontairement, il a favorisé la rupture d'une unité chrétienne à laquelle il tient plus que tout, anéantissant ainsi lui-même ses propres espérances. Lorsqu'il en prend conscience, il corrige ses textes et révise son appréhension du temps, mais cette course contre la montre est perdue d'avance. Erasme sombre alors dans l'enfer de son propre échec, terrifié à l'idée d'avoir été abandonné par Dieu et confronté à la cruauté de l'histoire.

empty