• Pour fêter ses quarante parutions depuis 2004, la collection Classica d'Actes Sud, dédiée aux grands compositeurs, s'enrichie d'un volume à part : la Discothèque idéale de la musique classique. 400 enregistrements essentiels ont été ainsi sélectionnés par la rédaction du mensuel de référence Classica. A l'heure du téléchargement et du streaming, il est toujours aussi difficile de choisir la bonne version des grandes oeuvres du répertoire classique. Ce livre sera dont le partenaire idéal du mélomane, débutant ou confirmé.

  • Les quelque 2 000 entrées qui composent L´Univers de l´opéra, dirigé par Bertrand Dermoncourt, sont consacrées aux principales oeuvres du répertoire, aux différents genres de l´art lyrique (Grand Opéra, opéra-comique, opérette, musical américaines...), à ceux qui font l´opéra (compositeurs, auteurs, chanteurs, metteurs en scène...), aux pays, villes et festivals qui accueillent des représentations, aux termes techniques (relatifs à la voix, aux costumes, aux décors, aux bâtiments...), aux grandes synthèses historiques, mythologiques et sociologiques. L´ouvrage fait également la part belle à la réception et à la postérité des oeuvres (enregistrements, captations, publications et cinéma notamment).

    Ce dictionnaire complète Tout l´opéra, de Gustave Kobbé, un classique de « Bouquins » régulièrement réédité depuis 1980.

  • Tout Verdi

    Bertrand Dermoncourt

    " Bouquins " propose un ouvrage inédit et unique en son genre, faisant le tour complet de l'homme et de son oeuvre à l'occasion du bicentenaire de la naissance du compositeur Giuseppe Verdi (1813-1901).
    Dans sa préface à ce Tout Verdi, Dominique Fernandez présente le compositeur en " Victor Hugo de la musique " : un homme engagé, qui a cherché à rendre sa dignité à la musique européenne en en faisant le reflet des grandes questions de son temps. Le choeur des exilés dans Nabucco a donné le signal : avec Verdi, l'opéra a cessé d'être un divertissement futile pour devenir un élément actif dans la lutte patriotique. Impossible, dès lors, de dissocier les passions verdiennes, ses élans généreux et ses indignations, de celles portées par son oeuvre.

    Tout Verdi s'ouvre donc sur le roman de sa vie, racontée par Sylvain Fort. Cette histoire du fils d'un aubergiste de la plaine du Pô est riche en péripéties de toutes sortes, en trahisons et en rebondissements. La bibliographie verdienne est ici enrichie par un événement éditorial : la traduction d'une vaste anthologie des Lettres de Verdi. Celles-ci, en partie inédites en français, sont présentées et annotées par Marc Lesage, et viennent compléter le portrait de Verdi. La publication de ces Lettres va permettre d'affiner notre connaissance de ce compositeur au coeur entier : il n'était pas seulement préoccupé d'enchanter l'auditeur par son art, il voulait surtout le bouleverser. L'ardeur de son style musical et les passions farouches de ses personnages d'opéra se retrouvent dans sa correspondance et donnent en outre un éclairage passionnant sur un génie au travail et sur son univers bouillonnant.
    Verdi a transcrit sur les scènes lyriques la quintessence du romantisme littéraire, donnant vie à des histoires souvent funestes et des personnages farouches, héroïques et bouleversants. L'étude de leurs caractères et des enjeux qui sont les leurs se trouve au centre de l'analyse de l'OEuvre musicale que propose également ce volume.
    Les opéras y sont présentés par ordre chronologique, avec, pour chacun d'entre eux, un résumé de l'intrigue, les circonstances de la composition, une analyse du livret, de la partition, et de sa réception. Des indications discographiques et vidéographiques complètent ces études, ainsi qu'un très utile tableau des rôles verdiens. On trouvera également un guide de la musique chorale, de chambre et des oeuvres de jeunesse, riches, comme dans le cas des opéras, en découvertes. Après ces approches de l'homme et de son oeuvre, un Dictionnaire se propose de passer en revue les personnes, lieux et thèmes liés à Verdi et, ainsi, de faciliter la lecture de l'ensemble, tout en ouvrant des perspectives inédites : il synthétise un siècle et demi d'histoire culturelle. Comme Victor Hugo, Verdi touche les publics ; artiste populaire, il sait toucher les amateurs les plus exigeants, car son art est universel.
    Cet ouvrage vise aussi à réhabiliter et mieux faire connaître un grand compositeur qui n'est pas toujours reconnu à sa juste valeur, comme le souligne Dominique Fernandez dans le vibrant plaidoyer qu'il lui consacre.

empty