• Ils ont bousculé la création et les tendances pour devenir des poètes aux doigts de fée : voici l'histoire étourdissante de douze couturiers qui ont su développer un univers portant au rêve, et qui, souvent malgré eux, se sont retrouvés au croisement d'énormes enjeux artisanaux, industriels et commerciaux.
    Combatifs, passionnés, parfois excessifs, ils ont eu l'étoffe des héros. À coups d'audace et d'inspiration, ils ont révolutionné la mode de leur époque et ses usages et l'ont façonnée à force d'exubérance, de travail, d'intelligence et de renoncement.
    Ils ont pour nom Charles Frederick Worth, Paul Poiret, Jean Patou, Cristobal Balenciaga, Christian Dior, Hubert de Givenchy, Pierre Cardin, Yves Saint Laurent, Karl Lagerfeld, Jean Paul Gaultier, Christian Lacroix, John Galliano. Mais ni les malheurs, ni la jalousie, ni les erreurs ne les ont épargnés.
    À travers leur destin, ce livre raconte les vrais sommets de l'élégance et les fausses guerres de tous les luxes. Cent cinquante années sur la fascinante planète mode !

    Création Studio Flammarion © Pierre Boulat / Cosmos © 2014 Pygmalion, département de Flammarion

  • Christian Dior a révolutionné la mode, habillant les femmes à coups d'audace et d'inspiration. Depuis le milieu du XXe siècle son nom marque l'histoire de la haute couture. Cet homme discret, fils de bourgeois normands n'avait pourtant pas l'étoffe d'un héros, ni le magnétisme d'un artiste torturé... Le créateur était un homme de silence qui ne s'est jamais livré entièrement, dissimulé derrière une image publique, une étiquette. Pour révéler l'homme qui se cachait dans les plis et sous les coutures, l'auteur est parti sur les traces de Dior et a tissé le roman vrai de sa vie. On y découvre le jardin secret d'un homme de caractère à la personnalité audacieuse et généreuse. L'un des rares créateurs à avoir bâti un empire du luxe qui, 60 ans après sa disparition, poursuit son oeuvre avec les mêmes valeurs intemporelles : l'audace, l'inspiration, la féminité. Et la grâce. La première biographie de référence d'un monument de la création française.

  • En 1954, paraît un roman fulgurant, Bonjour Tristesse : au succès phénoménal se mêle un puissant parfum de scandale ! Une nouvelle star est née : Françoise Sagan dont les journaux vont sarracher limage. Dès lors, son mode de vie où largent coule à flots,

  • Un regard de biche, une silhouette élancée et une élégance naturelle l'ont tout de suite immortalisée.
    Dès son premier film, qu'elle tourne en vedette, Audrey Hepburn recueille un oscar à Hollywood. Déterminée et généreuse, malgré une apparente fragilité, elle entame une carrière fulgurante où elle côtoie les plus grands acteurs : Gregory Peck, Humphrey Bogart, Henry Fonda, Fred Astaire, Gary Cooper, Cary Grant, Sean Connery, Mel Ferrer, enfin, qu'elle épouse, formant avec lui un couple rayonnant. A son insu, elle impose en même temps une nouvelle mode vestimentaire dans le monde.
    Combien de femmes copient son style, ses franges, ses foulards, ses tailleurs confectionnés par son ami, Hubert de Givenchy ? À 39 ans, elle abandonne Hollywood pour se consacrer à l'éducation de ses fils et à sa vie conjugale. On ne la voit plus que dans quelques films européens et elle devient ambassadrice de l'Unicef, se dévouant sans compter à la protection des enfants martyrs de la planète. Audrey Hepburn, l'image d'un bonheur parfait ? Non, car son enfance fut douloureuse.
    La disparition de son père, les privations endurées pendant la guerre aux Pays-Bas, où elle manqua mourir de faim, une carrière de danseuse-étoile à laquelle elle dut renoncer, deux mariages, enfin, qui se brisèrent, la marquèrent à vie. Avant que vienne la miner pendant des années un cancer qui ne put l'empêcher de s'épuiser à sa tâche humanitaire. C'est cette vie exemplaire, dédiée au talent et à la beauté, bouleversante de délicatesse et de générosité, que nous raconte Bertrand Meyer-Stabley, fidèlement.

  • A travers le portrait de 12 couturières (Rose Bertin, Jeanne Lanvin, Coco Chanel, Nina Ricci, Sonia Rykiel, Miuccia Prada, etc.), l'auteur offre une vision des grandes maisons de couture féminine et des femmes stylistes qui ont marqué l'histoire de la mode.

  • Dans l'intimité des géants qui ont façonné l'art au XXe siècle, douze femmes ont permis la création d'oeuvres célèbres. Par leur tempérament, leur beauté, leur talent, leur magnétisme, elles ont subjugué les plus grands génies. Misia Sert, Kiki de Montparnasse, Gala Dali, Youki, Peggy Guggenheim, Lee Miller, Dora Maar, Lydia Delectorskaya, Dina Vierny, Jacqueline Picasso, Annabel Buffet, Ultra Violet : toutes ont formé des couples mythiques ou des duos surprenants dans une relation toujours inspiratrice. Muses, égéries, modèles, mécènes, objets de fascination, elles représentent chacune une forme de modernité.
    En leur rendant vie à la lueur de leurs mémoires, de leurs correspondances, de documents inédits et d'archives, Bertrand Meyer-Stabley nous plonge dans la vie intime, sereine ou sulfureuse d'artistes majeurs - Dali, Maillol, Matisse, Picasso, etc. - et explore la création en choisissant la voie de l'intimité et de la passion.

  • Leurs noms sont indissociables. Ils ont construit une oeuvre à deux voix où la beauté et le talent de l'acteur ont servi l'éclat de son Pygmalion. Leur histoire d'amour, brûlante et fructueuse, donna naissance à ses livres, des pièces de théâtre et des films marquants. Avec Jeannot, l'enfant terrible, Cocteau forma ainsi le couple mythique gay de la grâce et de la poésie. Bertrand Meyer-Stabley nous raconte cette histoire d'amour exemplaire qui se transforma en une amitié profonde, sans cesse habitée par la gratitude, le respect et, chez Jean Marais, la fidélité du souvenir.

  • Que fait la reine au Palais juste avant de s'endormir ? Est-il vrai que le prince William a consulté un psy ? Qui a le privilège de pénétrer dans la chambre de la reine ? Quels petits noms se donnent les membres de la famille royale dans l'intimité ? A l'heure où la Grande-Bretagne célèbre avec éclat les cinquante années de règne d'Elisabeth II, Bertrand Meyer-Stabley répond à toutes ces questions essentielles en levant le voile sur les secrets et les petites manies des Windsor.
    La famille royale, côté cour : Elisabeth II en tête à tête avec Tony Blair ; Charles en commis voyageur du royaume ; Diana, princesse rebelle bouleversant les us et coutumes de la royauté ; l'incroyable Queen Mum en tenue de soirée pour ses dîners en solitaire...
    Et côté jardin : amours secrètes, ruptures médiatiques, fâcheries intestines... Bertrand Meyer-Stabley dit tout de la saga des têtes couronnées britanniques. Une galerie de portraits saisissants où les princes sont les héros d'une « soap monarchie ».
    A Buckingham Palace, tout n'est que « luxe, calme et volupté » mais... pour les Royals seulement. Pour des centaines de serviteurs zélés, le palais royal est à l'image d'un palais surréaliste où dames d'honneur et agents de sécurité côtoient gardes des cygnes et pâtissiers.
    Bertrand Meyer-Stabley, en familier des Windsor, nous fait découvrir les rouages d'une machine mystérieuse où le faste le dispute à la tradition. Fourmillant d'anecdotes, de témoignages croustillants et de détails amusants, ce livre est une invitation au voyage dans la Rolls-Royce des monarchies.

  • De jeune fille du peuple à duchesse de Cambridge.
    Une jeune fille du peuple appelée à devenir reine d'Angleterre : c'est le parcours extraordinaire de Son Altesse Royale la duchesse de Cambridge. Depuis son mariage avec le prince William, le 29 avril 2011, la presse anglaise n'en finit pas de s'émerveiller. Kate Middleton a séduit les Britanniques et le monde entier qui ont fait d'elle la nouvelle icône du XXIe siècle. Le public loue sa simplicité, son équilibre et son don pour la maternité. Mais gare aux chausse-trapes. Son couple est scruté, sa famille guettée, son style étudié à la loupe et ses enfants, George et Charlotte, sont la cible des paparazzis. Sans oublier ce scénario machiavélique que certains courtisans voudraient voir se dessiner pour l'avenir de la Couronne, bousculant l'ordre de succession. Dans cette biographie complète qui retrace le parcours presque sans faute de la jeune femme et explore toutes les facettes de sa vie, Bertrand Meyer-Stabley apporte un éclairage fascinant sur la mystérieuse alchimie qui unit le royaume à sa princesse. Il nous raconte sa vie quotidienne à Londres et dans le Norfolk, nous ouvre les portes de son boudoir et nous convie à entrevoir son jardin secret.
    En cette année du 90e anniversaire de la Reine Elizabeth, ce livre offre une belle et nouvelle perspective sur la famille royale britannique.
    Plongez dans cette biographie et découvrez toutes les facettes de la vie et du parcours extraordinaire de la nouvelle icône du XXIe siècle !
    EXTRAIT
    À l'heure où l'austérité prônée par le Premier ministre David Cameron dispense ses redoutables effets, le royaume tout entier prépare des petits fours et fête avec éclat en ce printemps 2012, le Jubilé de diamant de sa souveraine. L'occasion d'un bilan, mais aussi et surtout d'un vibrant hommage populaire. Juste avant les jeux Olympiques de Londres, le pays s'offre une jolie cure d'Elizabethomania. Car, depuis soixante ans, la reine tient bon ! Avec courage et dignité. Contre vents et marées. Le devoir chevillé au corps, elle assume, sans lassitude aucune, les charges de la fonction royale, même si ses proches ne lui ont rien épargné : séparations, divorces et crises familiales. Là, où n'importe qui à sa place aurait déjà quitté la scène pour se réfugier loin du pouvoir, elle n'a pas rendu sa couronne et veille au prestige de sa dynastie. Depuis 1952, le monde entier participe au spectacle si minutieusement mis en scène que le pays s'octroie à lui-même : mariages, couronnement, deuils, naissances, baptêmes, idylles et jubilés. Une superproduction made in England !

  • Du statut de petit actrice à celui de femme la plus importante d'Argentine.
    Petite actrice à ses débuts, Eva Duarte va rapidement devenir la femme la plus importante d'Argentine, aux côtés de Juan Perón, idole de millions d'Argentins. À 33 ans, frappée par un cancer, elle disparaît en pleine gloire. Les ouvriers argentins renoncent à une journée de salaire pour lui élever un mausolée de bronze et de marbre. Soixante-cinq ans après sa mort, il est temps de cerner qui fut vraiment Eva Duarte Perón et quelles raisons l'ont poussée à tout faire pour réussir, en moins de dix ans, le prodige de se hisser à la tête d'un des pays les plus phallocrates de la terre. Son charisme et son rayonnement ont fait d'elle un être de légende et sa fin tragique l'a projetée dans la mythologie des héros fondateurs de «l'identité argentine ».
    Pourtant, nombreuses sont les zones d'ombre de sa vie sur lesquelles ce livre, pour la première fois, lève le voile. Eva Perón, c'est l'histoire d'un mythe et d'une revanche. C'est l'histoire d'une petite fille illégitime d'émigrés espagnols, c'est la vie d'Eva Duarte. Peu de femmes ont été aussi frénétiquement adulées, aussi farouchement honnies.
    A travers cet ouvrage, comprenez comment Eva Duarte a réussi l'exploit de se hisser à la tête d'un des pays les plus phallocrate de la terre.
    EXTRAIT
    Quant aux cités ouvrières, inaugurées en grande pompe sur le pourtour de la capitale, elles sont, selon eux, réservées non pas aux travailleurs, mais aux péronistes favoris qui ne sont pas forcément pauvres. Pis encore, à leurs yeux, les écoles et les hôpitaux une fois bâtis et inaugurés sont souvent sans ressource et doivent être parfois abandonnés. Ce qui n'est pas vrai ! Sous la pression constante d'Eva, sa fondation construit des « foyers-écoles » à Buenos Aires, Santa Fe, San Juan, Mendoza, Salta, Comodoro Rivadavia, Corrientes, Jujuy, Catamarca, Tucumán, La Rioja, La Pampa, Entre Rios et Santiago del Estero. Dans le même temps, débute un vaste programme de construction d'écoles rurales à San Luis, Cordoba, La Pampa, Santa Fe, Chaco, Santiago del Estero et Entre Rios. L'ambition d'Eva est d'édifier des écoles-modèle qui, rompant avec les vieilles habitudes pédagogiques, montrent aux Argentins ce que peuvent être les écoles rurales. « Le sens profond de la fondation, dit-elle, c'est de réparer les injustices... Je crois que pour effacer dans l'âme des enfants, des vieillards et des humbles la trace d'un siècle d'humiliations imposées par une oligarchie froide et sordide, il faut leur donner de l'art, du marbre et du luxe ; c'est-à-dire, en quelque sorte, passer d'un extrême à l'autre, mais cette fois au bénéfice du peuple et des humbles... Il faut que les enfants de l'oligarchie, même s'ils vont dans les meilleurs collèges et les plus chers, ne soient pas mieux traités que les enfants de nos ouvriers dans les « foyers-écoles « de la fondation ». Les petites écoles construites par la fondation sont des modèles du genre : vastes, bien conçues, avec de grandes baies, des salles à manger pour les repas des enfants, des terrains de jeu, des arbres et des fleurs.

  • Elizabeth II est la femme la plus célèbre du monde et pourtant sa véritable personnalité reste en partie un mystère !
    La Grande-Bretagne fête, en 2012, ses soixante ans de règne. Car, depuis 1952, Sa Majesté, chef suprême de l'Église anglicane, généralissime des forces armées, tient bon ! Avec courage et dignité. Contre vents et marées. Le devoir chevillé au corps, elle assume, sans lassitude aucune, les charges de la fonction royale, même si ses proches ne lui ont pourtant rien épargné : séparations, divorces et crises familiales. Sans compter l'annus horribilis marquée par le divorce de la princesse Anne, la séparation des ducs d'York puis des princes de Galles et, point d'orgue symbolique, par l'incendie du château de Windsor. Mais la somptueuse cérémonie de mariage entre le prince William et Catherine Middleton, extraordinaire manifestation de relations publiques, semble avoir tout effacé.
    Dans ce livre très documenté, Bertrand Meyer-Stabley nous raconte 60 ans de règne, les grands événements d'une vie, côté cour comme côté jardin. Il nous dévoile la femme dans l'ombre de la reine, nous invite à découvrir une héroïne à la fois humaine et dure comme le diamant, inébranlable et désemparée, volontaire et fataliste, drôle et amidonnée, casanière et globe-trotteuse. Il nous explique enfin pourquoi la couronne britannique reste envers et contre tout la Rolls-Royce des monarchies et la dernière à pouvoir jouir d'un tel apparat.

    La reine Elizabeth en 2008 © Alan Crowhurst / epa / Corbis

  • « Lorsque je rêve de la vie après la mort, l'action se passe toujours au Ritz à Paris », se plaisait à raconter Ernest Hemingway. Son attachement pour ce palace qu'il avait contribué à libérer en août 1944 n'était que l'un des nombreux signes de la passion qu'éprouva cet auteur pour la ville Il consacra deux titres à Paris : une partie de ...

  • Tout le monde croit connaître Bernadette Chirac depuis qu'elle est première dame de France. Impression trompeuse, car celle-ci se plaît à brouiller les pistes, et à demeurer dans le statut d'« inconnue célèbre ». Un auteur aussi averti que Bertrand Meyer-Stabley, a dû enquêter deux ans pour écrire la biographie de Bernadette Chirac. Une vie placée sous le signe de l'amour, des épreuves et de la constance : épreuve de la guerre avec une famille éparpillée, et un oncle héroïque qui inspire une forme de règle morale ; coup de foudre pour un jeune étudiant nommé Jacques Chirac ; victoires durables ou éphémères de la vie politique, vécue en communion avec son mari, échecs, abandons et soirs de triomphe ; drames familiaux, auxquels il faut faire front sans jamais prendre le temps de se plaindre... Ni hagiographique ni médisant, ce portrait sérieux et documenté évoque le rôle clef et campe la personnalité d'une femme qui a plongé trente ans, par amour, dans le bain de la politique. Il apprendra, à ceux qui veulent l'ignorer, la part que Jacques Chirac doit à son épouse dans ses succès. Il rappellera que c'est aussi avec Bernadette Chirac que s'écrira l'histoire politique des prochaines années.

  • En connaisseur de l'histoire du couple présidentiel, B. Meyer-Stabley dessine le portrait du chef de l'Etat, en évoquant sa jeunesse, son itinéraire politique et les grandes rencontres qui l'ont marqué, ainsi que sa vie quotidienne à l'Elysée et sa vie familiale.

  • James Dean

    Bertrand Meyer-Stabley

    Le 30 septembre 1955, sur une route de Californie, un garçon de vingt-quatre ans devenu une star de cinéma en quelques mois se tuait au volant de sa Porsche. James Dean allait devenir un mythe avec seulement deux pièces et trois films à son actif.
    Elève à l'Actor's Studio, il lui faut deux ans pour conquérir Broadway. Avec « A l'est d'Eden » naît un nouveau profil de héros, juvénile, tourmenté et rebelle. Bisexuel, Jimmy multiplie les aventures, mais seule sa romance avec l'actrice Pier Angeli le marque profondément.
    Après avoir tourné coup sur coup « La Fureur de vivre » et « Géant », il signe un contrat de neuf productions avec la Warner, qui s'engage à lui laisser en diriger deux. L'accident fatal vient couronner sa fulgurante carrière mieux qu'aucun film.
    « Il est mort au bon moment, dira Humphrey Bogart. Il a juste eu le temps de devenir une légende. Si Dean avait vécu plus longtemps, il n'aurait jamais pu l'assumer. »

  • Maria Callas apparaît désormais comme la plus illustre cantatrice du XXe siècle. Mais son nom a également alimenté la chronique des scandales. Or elle a beaucoup moins été la tigresse qu´on a dite qu´une artiste éprise d´absolu et incapable de se satisfaire de la médiocrité. Cette travailleuse acharnée n´a jamais transigé : elle n´a pensé qu´à la grandeur d´un Art qu´elle a voulu servir jusqu´au bout de ses forces.
    Cependant, ses succès fabuleux, l´enthousiasme que ses apparitions en scène déchaînèrent, les hommages qu´elle reçut des plus grands n´effacèrent jamais en elle les blessures d´une enfance malheureuse ou les stigmates d´un physique ingrat qu´elle parvint à transformer au moyen d´une volonté de fer. Enfin, une douloureuse histoire d´amour avec le milliardaire grec Onassis, qui l´abandonna vulgairement pour épouser Jacqueline Kennedy, accéléra le désarroi d´une femme qui s´enferma peu à peu dans la solitude.
    Bertrand Meyer-Stabley retrace magistralement le destin de cette extraordinaire personnalité, tout à la fois adulée et décriée, qui donna à l´art lyrique un nouvel essor en faisant redécouvrir au public un pan oublié du répertoire et imposa une image moderne de la cantatrice, mince, élégante et crédible sur scène.

  • Un nouvel éclairage, étayé par des témoignages, sur la vie de Jackie Kennedy, celle qui demeure l'un des grands mythes du XXe siècle, entre pouvoir et amour, luxe et détresse, solitude et mondanités.Tout le monde s'interroge sur le retour à Beaufort d'Isabelle, une orpheline qui avait fui le village des années auparavant. Elle a acheté une vieille bâtisse isolée que certains soupçonnent d'être hantée. Quand un troupeau de vaches est retrouvé exsangue, le doute n'est plus permis, les villageois sont certains qu'il se trame quelque chose d'étrange.

empty