Langue française

  • Dodgers

    Bill Beverly

    " Avec son rythme soutenu et son intrigue impeccablement maîtrisée, un des plus grands polars littéraires que vous lirez jamais. "
    Donald Ray Pollock
    East, quinze ans, est chef des guetteurs devant la taule, une maison où l'on vend et consomme de la dope, dans un ghetto de Los Angeles.
    On ne saura jamais pourquoi ni comment, car la petite bande n'a rien vu venir, mais un jour les flics débarquent.
    La taule est fermée, East doit se racheter.
    En allant dans le Wisconsin éliminer un juge, témoin compromettant. Accompagné de son frère Ty, douze ans et complètement fêlé, d'un pseudo-étudiant et d'un gros plutôt futé. Sans armes, avec de faux papiers et quelques dollars en poche.
    À bord du monospace bleu pouilleux qui quitte le soleil californien pour le froid des Grands Lacs, l'ambiance est de plus en plus crispée. Et, à l'arrivée, rien ne se passera comme prévu.
    Roman noir écrit au cordeau, voyage initiatique qui infléchit les destinées, Dodgers fait penser à The Wire et à Clockers. Mieux : il y a là une tonalité poignante, une poésie tragique, un je-ne-sais-quoi d'électrisant tout à fait uniques.
    Bill Beverly a grandi à Kalamazoo (Michigan) et fait ses études à l'Université de Floride. Il enseigne la littérature américaine à la Trinity Washington University et vit dans le Maryland. Dodgers est son premier roman.
    Traduit de l'anglais (États-Unis) par Samuel Todd

  • "Elle était la personne la plus triste, la plus solitaire qu'il avait jamais rencontrée : elle était la solitude incarnée, la mélancolie même."
    Dès que Jim Messenger croise cette jeune femme dans un café de San Francisco, il est bouleversé par l'impression de solitude qui se dégage d'elle. Elle a beau l'avoir éconduit, il ne peut s'empêcher de l'observer et de la suivre de loin. Jusqu'au jour où elle ne vient pas au café. Inquiet, il se rend chez elle et découvre qu'elle s'est donné la mort. Obsédé par cette femme, Jim décide de découvrir qui était vraiment celle qu'il surnommait Mademoiselle Solitude.

  • Donnybrook

    Frank Bill

    Bienvenue au Donnybrook : un tournoi de combats à poings nus qui se déroule sur un terrain de cinq cents hectares dans les forêts du sud de l'Indiana. Vingt concurrents, un ring en fil de fer barbelé, et le match se prolonge jusqu'au dernier homme debout. Les spectateurs, saouls ou défoncés, misent sur leur favori.
    Marine est un père désespéré. Non seulement il est prêt à tout pour nourrir ses gosses, mais c'est aussi le pugiliste le plus redoutable du Kentucky. Le Donnybrook constitue pour lui une chance unique d'accéder à une vie meilleure. Le prix accordé en espèces au gagnant résoudra tous ses problèmes, il en est convaincu.
    Angus La Découpe, de son côté, a raccroché les gants depuis longtemps. Cette légende des combats clandestins, jusqu'alors invaincue, s'est reconvertie avec sa soeur, Liz, dans la fabrication de méthamphétamine. Leur dérive les mènera loin. Si loin que Liz décide de le trahir. Le Donnybrook sera le lieu de leur dernière confrontation.
    Des quatre coins de l'Amérique profonde, divers protagonistes, guidés par leurs propres obsessions - drogue, violence, sexe, argent, honneur -, vont converger vers les lieux de leur perdition. Ou de leur ultime rachat...

    Donnybrook est un livre féroce et explosif. Entre Donald Ray Pollock et Chuck Palahniuk, Frank Bill nous offre un voyage dopé aux amphétamines à travers une Amérique rurale en pleine débâcle.

  • À Hollywood, des gamins arrivent de tout le pays, à la poursuite d'un rêve.
    En plein coeur du mythe, l'hôtel Chateau Marmont domine Sunset Boulevard. On y croise les plus grandes stars, on se raconte sa légende.
    Mais que se passe-t-il plus bas, sur le Strip, une fois que les touristes ont fini leur pèlerinage à la dalle de ciment dans laquelle sont gravés les pas de Marilyn?
    Le Boulevard, la nuit, devient un immense supermarché du sexe interdit, où s'offrent des adolescents qui n'ont plus que ce seul moyen de survie.
    C'est là que Casey, la jeune fugueuse, découvrira l'amour, l'amitié, la peur. C'est là que Jimmy, le flic, ne cesse de chercher son fils camé, qui est parti. C'est là que leurs histoires se croiseront.
    Boulevard donne une vision particulièrement violente de l'envers du décor hollywoodien. Mais une vision qui n'est pas d'une noirceur totale : Casey et ses amis, comme les enfants perdus de Peter Pan, constituent une véritable communauté soudée par le malheur et la tendresse.

  • Face au mal

    Bill Loehfelm

    Au mauvais endroit, au mauvais moment, une jeune serveuse de Staten Island devient la cible d'un maître-chanteur diabolique et voit sa vie basculer en plein cauchemar... Un polar haletant, brillamment orchestré par la nouvelle voix du thriller américain, un auteur comparé à Dennis Lehane.Au mauvais endroit, au mauvais moment, une jeune serveuse de Staten Island devient la cible d'un maître-chanteur diabolique. Secrets, chantage et faux-semblants... Un thriller glaçant, une course contre la montre impitoyable, par une voix originale du polar américain.
    La vie nocturne et ses dérapages alcoolisés, Maureen connaît. Serveuse au Narrows, bar très branché de Staten Island, la jeune femme de vingt-neuf ans a un credo : rester de marbre face aux égarements de la clientèle.
    /> Jusqu'à ce qu'elle surprenne l'influent politicien Frank Sebastian dans une position hautement compromettante avec Dennis, le manager du club.
    Un acte auquel elle est décidée à n'accorder aucune importance. Mais lorsque le cadavre de Dennis est découvert le lendemain, gisant sur les rails du tramway, Maureen panique.
    Accident ? Avertissement du futur sénateur ?
    Dans le New York interlope, une traque terrifiante commence. Mais comment lutter contre un homme aussi puissant quand on est seule et sans défense ? Quels autres secrets inavouables cache le politicien ? Et jusqu'où est-il prêt à aller pour protéger sa carrière et maintenir son passé sous silence ?

empty