• Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Catherine Audenge a repris, dans Sygne ou Les cinq tentations, un des thèmes qu'elle avait traités dans son premier roman Les aurores : les êtres portent en eux leurs possibilités de bonheur et de malheur, les circonstances extérieures n'influent que très peu sur leur destin, rien - en définitive - ne pouvant les détourner de leur fin. Sygne a pris rapidement conscience que son amour pour Sonia ne pouvait être « qu'une entité, un simulacre, une illusion », qu'elle a fini par repousser comme une tentation de réalisation imparfaite. Les raisons de son refus, les motifs de ses renoncements sont en elle. Elle a trop le goût de l'absolu et trop d'orgueil, pour accepter une norme de vie qui ne soit pas conforme à son idéal. Autour de Sygne, gravitent des personnages qui essayent de l'attirer sur leur orbite et dont certains, à un moment ou à un autre, exercent sur elle leur séduction. Sygne leur échappera-t-elle jusqu'au bout, ou se trouvera-t-elle, un jour, devant une tentation ou un être - fût-il elle-même - auxquels elle ne pourra résister ? Que Catherine Audenge se penche sur une grande pianiste, un notaire de province, un beau vulcanologue, un ancien missionnaire, un Russe chef d'orchestre, une Suédoise professeur de mathématiques ou une vieille servante, elle analyse le coeur humain avec une telle précision, et une si totale lucidité, qu'elle le traque dans ses plus secrètes métamorphoses. Les mouvements des âmes qu'elle étudie, ont la souplesse d'une phrase musicale qu'elle expose, développe, abandonne, reprend, sans tenir compte de l'ordre chronologique des faits, nous proposant une notion du temps aussi subjective que celle du bonheur.

empty