• L'exécuteur

    Catherine Doré

    Las de l'agitation urbaine, Marie-Paule et Pierre se portent acquéreurs d'une maison de campagne, rêvant d'y couler des week-ends paisibles. Malheureusement, la quiétude tant espérée ne sera pas au rendez-vous. Des événements inquiétants se produisent et, bientôt, se multiplient.

    Délaissant l'écriture de son roman, Marie-Paule se penche sur le passé mystérieux de la région : nombreuses disparitions, morts suspectes, exorcismes et, surtout, le troublant suicide de la mère d'un enfant jadis rejeté par la communauté. Sa curiosité la mènera à la rencontre de Simon Bernard, détective en rébellion contre l'autorité qui suit la piste d'un tueur en série.

    Au moment où Marie-Paule et Simon croyaient enfin détenir la vérité, les éléments de leur enquête se mettent en place, précipitant la jeune femme à la rencontre de son destin...

    Un thriller essoufflant, porté par une remarquable tension dramatique, qui vous clouera sur votre fauteuil !

  • Morts virtuelles

    Catherine Doré

    Que se passe-t-il donc sur le campus de l'Université Laval? Pourquoi de jeunes amateurs de jeux vidéo meurent-ils l'un après l'autre dans des circonstances étranges et inexplicables? Vague de suicides? Meurtre déguisés?

    Dans un laboratoire, on teste des drogues pour le bénéfice d'un commanditaire qui doit à tout prix tenir son identité secrète. Afin d'alimenter en cobayes ce mystérieux bailleur de fonds, des recruteurs rôdent dans les arcades à la recherche d'élèves présentant les caractéristiques utiles aux expérience en cours.

    Aux prises avec un trouble de stress post-traumatique, Marie-Paule Chevalier se retrouve à nouveau au coeur du cyclone. Son ami, le sergent-enquêteur Simon Bernard, sera encore une fois à ses côtés. Mais l'aide qu'il lui apportera mettra sérieusement en jeu son avenir au sein de la police de Québec.

    Ce thriller scientifique, qui se déroule à un rythme trépidant, vous entraînera dans l'univers fascinant de la recherche expérimentale en neuropsychologie. Lorsque vous tournerez la dernière page, vous vous poserez la plus angoissante des questions : Et si c'était vrai?

  • Depuis l'annonce de la « mort de l'auteur » par Roland Barthes en 1968, employer le terme d'« auteur » et, avec lui, celui d'« autorité » sur l'oeuvre, est devenu sujet à polémiques. L'idée d'un auteur qui détiendrait la vérité sur son oeuvre est totalement évacuée.
    Cette problématique est d'ailleurs plus forte lorsqu'il s'agit de spectacles vivants et en particulier de théâtre, car avec la disparition progressive, sur les scènes contemporaines, du textocentrisme et de l'idée d'un « art à deux temps », que souligne Hans-Thies Lehmann, la notion d'auteur s'est déplacée de la production du texte théâtral à la production d'objets scéniques, des metteurs en scène se voyant, par là même, désignés comme « écrivains de plateau », selon Bruno Tackels, si bien que « toutes les places du schéma qui organise le circuit de la parole de l'Auteur au Spectateur, en passant par le relais des acteurs et des personnages, sont à reconsidérer ».

empty