• Le jour d'avant

    Chris Leg

    • Iggybook
    • 30 Juillet 2015

    Ne ratez pas une lecture aussi haletante que celle du Jour d'avant, un univers fait de noir, de jade, avec des lumières de douleurs et des brillances mystérieuses. Un étrange voyage dans des méandres extérieurs et intérieurs qui vous prend et vous illusionne par ses faux-semblants, ses vérités cachées et ses mensonges épais et tenaces.

    Dans ce premier roman de Chris Leg, tout est nuancé. Rien ne s'y trouve totalement blanc ou noir, bon ou mauvais... Mais les sentiments se radicalisent, et leurs traits souvent tirés vers les extrêmes, c'est alors que le regard vous transporte au loin... Là-bas, en Amérique Centrale, mais aussi en Birmanie... Pour quelle issue ? Croyez-vous être encore maître du jeu ?

    /> Ce n'est peut-être qu'une illusion de plus. 20 janvier 2011, un jeune commissaire, Michel Posels, découvre dans l'arrière-cour d'un immeuble parisien le corps torturé, décapité et mutilé d'un pauvre hère à qui la vie n'a jamais fait de cadeau. Mise en scène horrible, démente, gratuite. Nul humain ne semble mériter tel supplice.

    De l'autre côté de l'Atlantique, ce même jour, sur la côte des Caraïbes si belles et d'ordinaire si reposantes pour le touriste, les démons se sont déchaînés. Tempêtes et ouragans s'y opposent offrant à Anna Maria Masseda, une jeune journaliste, le plus beau des scoops mais au prix fort : celui du massacre de son chauffeur.

    Toujours en ce 20 janvier, à Mrauk U, petite ville au Nord-Ouest de la Birmanie, une horde de moines aux moeurs des plus pacifistes se muent en des bêtes féroces et sèment un vent de violence au sein de la pagode des 90 000 images, paniquant un groupe de touristes en visite. Quel est le lien entre ces évènements si différents ? Quel sens à donner à tout cela ? Pourquoi cette date du 20 janvier 2011 ?

    Entre thriller et fantastique, ce roman vous emmène à plonger dans un récit où réel et irréel, masculin et féminin, vérités et mensonges, se mêlent, se combinent se font et se défont au rythme d'une quête vers une inaccessible vérité. Que s'est-il passé le jour d'avant ?

  • (R)évolutions-nous !

    Chris Leg

    Difficile et vaste sujet car le simple fait de désirer ce changement déstabilise le plus sage, suggère des inquiétudes aux plus faibles et aux plus puissants conjugués. Une seule chose semble sûre et partagée : changer n'est valable que pour les autres, jamais pour soi. Le sentiment individualiste semble avoir vaincu tous nos efforts éthiques. Pourtant, une des rares voies possibles pour répondre à ces interrogations semble être de redessiner un projet commun. Profitant de mon expérience au service de l'entreprise en tant que conseil en communication, l'objectif de cet essai est, au-delà du cadre du pur travail de réflexion, de proposer une vision alternative qui se fonde sur des solutions concrètes et qui prend en compte nos ambitions pour un monde plus durable. Quel est donc ce projet ? C'est tout d'abord un projet qui fait sens, qui permet de voir l'avenir avec une autre ambition que celle du « toujours plus », qui prend en compte notre responsabilité vis-à-vis des générations futures. Enfin, c'est un projet instruit sur des alternatives réussies, sur des succès innovants qui bousculent les paradigmes et les usages liés à notre culture libérale traditionnelle. Un projet qui forge son ambition sur la notion de modernité responsable. Cet essai est nourri de nombreux exemples concrets, déjà opérationnels au quotidien. Des exemples qui sont autant de changements manifestes et qui redessinent progressivement les traits de notre société en dehors de tous les champs traditionnels de l'économie et de la politique.

empty