• Le chien semble n'appartenir à personne. Il devient vite « le chien », le fidèle ami de Clara, dans cette île grecque dont ni l'un ni l'autre ne comprend la langue. C'est à lui que Clara fait part de toutes ses émotions. Inséparables, ils courent tous deux à la rencontre de chaque bateau qui vient faire escale. Mais pourquoi le chien hurle-t-il à la mort, le soir où un orchestre débarque pour la fête de l'île ? Les Éditions du Boréal sont fières de présenter cette nouvelle édition d'un classique. La Vraie Histoire du chien de Clara Vic a reçu à sa parution le Prix du Gouverneur général et le prix Alvine-Bélisle. Christiane Duchesne nous entraîne sur cette île de vent et de mystères avec une écriture riche, imagée, à laquelle elle sait joindre humour et poésie.

  • Popo, la petite soeur de Christophe s'est mise à marcher, ou plutôt à courir. Elle fonce partout. La porte de la chambre de Christophe ferme mal, et les tordus ne sont plus du tout hors de la portée de Popo. Comme elle mâchouille tout ce qu'elle trouve, les tordus ont l'impression de devoir partager l'antre d'un ogre. Mais ils aiment trop cet ogre pour se permettre de l'attaquer. Cela pourra-t-il durer?

  • Ce sont des vacances en Turquie qui amènent Clara Vic à tenter de découvrir un trésor, celui de la famille Bibelas, chassée de Turquie par la révolution de 1922. Clara Vic saura-t-elle retrouver, grâce aux récits de Bibitsa, l'endroit où le trésor est caché ? Et d'ailleurs, ce trésor existe-t-il vraiment ? Voici, après La Vraie Histoire du chien de Clara Vic (Boréal Junior no 97), la seconde aventure de Clara, l'enfant chérie de l'île de Tinos, en Grèce. Une nouvelle édition du livre qui a figuré sur la liste d'honneur Ibby, à titre de meilleur roman pour les jeunes, et qui a remporté le Prix du livre M. Christie. Les deux romans de CLARA VIC, tous deux primés, sont devenus des classiques, grâce à l'écriture riche et imagée de Christiane Duchesne.

  • Popo, la petite soeur de Christophe s'est mise à marcher, ou plutôt à courir. Elle fonce partout. La porte de la chambre de Christophe ferme mal, et les tordus ne sont plus du tout hors de la portée de Popo. Comme elle mâchouille tout ce qu'elle trouve, les tordus ont l'impression de devoir partager l'antre d'un ogre. Mais ils aiment trop cet ogre pour se permettre de l'attaquer. Cela pourra-t-il durer?

empty