• Chroniques de rétention, ouvrage collectif écrit par les intervenants de la Cimade, est le récit au quotidien du travail dans un centre de rétention. "Toute la misère du monde" y défile, toute l'absurdité aussi d'une législation de plus en plus répressive et son application de plus en plus arbitraire.

  • Quand on parle de réfugiés, on pense aux Latino-Américains, aux boat-people, rarement aux Africains ; et pourtant un réfugié sur deux est africain, un Africain sur cent est réfugié. Et si on évoque ce drame, on le présente surtout sous son aspect humanitaire, masquant ainsi les causes réelles de l'exil. C'est dans le but de contribuer à une meilleure information sur la situation de ces réfugiés, sur les différents niveaux de responsabilité à l'origine des exodes, et de rechercher le type d'actions à soutenir pour réduire et prévenir le phénomène du refuge, que la CIMADE, l'INODEP et le MINK ont organisé deux colloques sur ce problème. Ce document reprend en les amplifiant les débats du dernier colloque, insistant sur les causes profondes : les pratiques anti-démocratiques et répressives de nombreux gouvernements africains, les guerres alimentées par les armes et les stratégies politiques des grandes puissances, les intérêts économiques, étrangers et africains, sous-jacents à ces problèmes politico-militaires, pour la plupart hérités de la colonisation et prolongés par des structures néo-coloniales.

empty