• De l'Antiquité à nos jours, d'Hippocrate, Platon et Aristote à Foucault et Deleuze, de la « maladie de l'âme » aux névroses et aux psychoses, des temples d'Asclépios aux « HP » via l'asile d'Esquirol, Claude Quétel n'écrit pas une autre histoire de la folie, mais tout simplement l'histoire de la folie.
    « Un livre passionnant. Il nous promène à toute allure, depuis les apothicaires babyloniens jusqu'à la psychiatrie de secteur, en passant par la théorie hippocratique des humeurs, ou la grande querelle de l'hystérie à la fin du XIXe siècle. » Le Monde « Voici un livre très stimulant, un livre d'historien. Claude Quétel, spécialiste émérite, conteste l'évangile de Foucault et son grand oeuvre, Folie et déraison. Histoire de la folie à l'âge classique. » Lire

  • Le livre-référence en français sur la Seconde Guerre mondiale. "L'histoire totale d'une guerre totale".Il y a plus de soixante-dix ans, la bataille de Berlin puis Hiroshima marquaient la fin du conflit le plus meurtrier de l'histoire de l'humanité. Débuté en septembre 1939 avec l'invasion de la Pologne par Hitler, celui-ci donne l'impression jusqu'en 1941 d'une victoire de la Wehrmacht, qui a révolutionné l'art de la guerre par le Blitz. Le tournant majeur intervient fin 1941, lorsque la guerre - essentiellement européenne - devient mondiale avec Pearl Harbor, tandis que l'armée allemande cale devant Moscou. S'ensuivent plus de trois ans d'affrontements titanesques au cours desquels la modernisation technologique va de pair avec la barbarisation dont témoigne en particulier la Shoah.
    Conjuguant brillamment le fond et la forme, maîtrisant les questions militaires, diplomatiques et économiques, passant d'un front à l'autre d'une plume alerte, émaillant son texte de portraits enlevés des principaux contemporains, Claude Quétel raconte avec maestria ce quinquennat-charnière de l'histoire du xxe siècle.
    Historien et ancien directeur du mémorial de Caen, Claude Quétel a publié de nombreux ouvrages sur la Seconde Guerre mondiale, parmi lesquels L'Impardonnable Défaite.
    Citations dans le cartouche couleurs :
    " [...] Ce livre réalise une sorte d'exploit : nous faire comprendre mieux cette histoire dont on sait tout. "
    Lire " Après John Keegan, Liddell Hart et Antony Beevor, Claude Quétel a relevé le défi avec ce grand livre d'histoire. "
    Ouest-France

  • Le livre-référent sur la bible noire du nazisme.Mein Kampf, publié en 1925-1926, appartient au cercle noir des ouvrages sulfureux dont tout le monde parle, sans jamais - ou presque - les avoir lus. Alors qu'il est depuis peu dans le domaine public et que son éventuelle réédition suscite de vives polémiques, Claude Quétel pose dix questions cardinales sur la genèse et le contenu du livre, son impact réel sur l'Allemagne du IIIe Reich, son accueil ailleurs dans le monde, notamment dans la France des années 1930, ses conséquences sur le déroulement de la Seconde Guerre mondiale. Tout sur Mein Kampf raconte aussi l'étonnant et inquiétant succès d'une telle oeuvre jusqu'à nos jours. " Un ouvrage fondamental à la compréhension du nazisme et de son livre culte, objet de bien des fantasmes. "2e Guerre mondiale

  • " Crois ou meurs ! Voilà l'anathème que prononcent les esprits ardents au nom de la liberté ! " Ainsi s'indigne le journaliste Jacques Mallet du Pan dans le Mercure de France du 16 octobre 1789, au tout début de la Révolution. Voilà qui s'inscrit en faux contre la thèse, solidement ancrée aujourd'hui, de deux révolutions : une bonne, celle des droits de l'homme, qui aurait dérapé pour aboutir à une mauvaise, celle de la Terreur.

    Et si la Révolution tout entière avait été un immense, un désolant gâchis, et ce dès les premiers jours ? Et si ce qui a été longtemps présenté comme le soulèvement de tout un peuple n'avait été qu'une folie meurtrière et inutile, une guerre civile dont l'enjeu mémoriel divise toujours les Français ? Il fallait reprendre l'enquête en revisitant les événements, en les décryptant et en se libérant de l'historiquement correct.

    Ce récit circonstancié s'adresse à tous ceux qui souhaitent qu'on leur raconte enfin une autre histoire de la Révolution française, la vraie.

  • Les missions et opérations les plus originales et extravagantes de la Seconde Guerre mondiale.Nombre d'opérations militaires jalonnent la Seconde Guerre mondiale, sur de multiples fronts. De très imposantes et parfaitement connues -
    Barbarossa,
    Overlord, ou
    Market Garden -, mais aussi de plus modestes, de plus audacieuses parfois, assurément de plus inventives voire de plus folles, et qui sont restées dans l'oubli.
    Quoi de plus fou, de plus extraordinaire en effet que d'envisager de lâcher sur le Japon un million de chauves-souris lestées d'une charge incendiaire - alors même que l'on prépare par ailleurs la bombe atomique ? D'empoisonner les pâtures du Reich avec le bacille du charbon ? De construire un porte-avions en glace ? De tronquer ses propres cartes d'état-major pour berner l'ennemi qui viendra à s'en emparer ? Et que penser de ces pilotes de chasse allemands dont la mission consiste à percuter l'empennage de queue des bombardiers allemands ? De ces marins italiens qui chevauchent des torpilles sous-marines ?
    Claude Quétel, fort de sa connaissance intime du conflit, exhume une trentaine de ces opérations oubliées dont il détaille avec maestria la préparation et le déroulement souvent folklorique et spectaculaire.

  • Le 22 juin 1940, la France signe une reddition déshonorante. C´est la pire catastrophe qu´ait connue ce pays pourtant riche en guerres et en malheurs depuis sa naissance. Comment et surtout pourquoi un tel désastre a-t-il été possible ? Une production historique considérable a été consacrée à ce sombre moment de notre histoire. Elle fait toujours état d´une sorte de fatalité, due à la démographie, aux circonstances, au destin. La tendance historiographique irait vers « l´inévitable » voire « l´excusable » défaite. Et pourtant, que d´erreurs, et que de responsables ! L´armée, la classe politique, les élites ont toutes joué la carte de la passivité et multiplié les erreurs stratégique et économiques. Tissant l´histoire officielle et des archives inédites dans un récit vivant et audacieux, L´Impardonnable défaite est une remarquable enquête historique et humaine. « Pour que le mal triomphe, il suffit que les hommes de bien ne fassent rien. » Cette phrase du philosophe Edmund Burke s´appliquerait parfaitement à la défaite française de 1940 si le constat n´était pas plus terrible encore : le mal a triomphé non seulement à cause de la passivité, mais surtout à cause des erreurs de la classe politique française. Telle est la thèse, polémique, courageuse et argumentée, de ce livre.

  • Soixante-dix ans après, le D-Day reste gravé dans nos mémoires comme le jour de la libération de la France du joug nazisme. Des hommes du monde entier ont débarqué sur les côtes de la Normandie pour combattre l'inhumain et rétablir la paix : Américains, Britanniques, Français, Canadiens, Norvégiens, Danois, Néerlandais, Polonais, Australiens, Belges...
    Comment en est-on arrivé là ? Quels ont été les précédents débarquements qui ont permis le D-Day ? Comment les Alliés ont-ils préparés la Bataille de Normandie ?
    Avec Le Débarquement pour les Nuls, le jour le plus long n'aura bientôt plus de secret pour vous ! ll vous permettra de suivre toutes les batailles qui libérèrent, victoire après victoire, les villages français de l'Occupation et feront tomber le IIIe Reich.
    L'histoire se fait et s'apprend également à travers les petites histoires. Au fil du texte, l'auteur vous révèlera ainsi tous ces détails étonnants qui font que la guerre reste avant tout une histoire d'hommes et de femmes : témoignages, objets emblématiques (jeep, jerrycan...), drôles de mots utilisés, discours... Et pour suivre aisément l'évolution du front, une douzaine de cartes simplifiées vous sera présentée.
    Cet ouvrage est l'occasion pour tous de ne jamais oublier que le monde en paix que nous connaissons est le fruit de combats sans mercis.
    " Posons-nous souvent la question : suis-je digne qu'un homme soit mort pour moi ? " Général Walter, 6 juin 1971

  • Soixante ans après...

    " Par sa dimension planétaire et sa durée, par sa férocité et ses horreurs, par les bouleversements politiques et philosophiques qui l'ont suivie, la Seconde Guerre mondiale a été le plus grand conflit de tous les temps. Soixante ans après, cette guerre pèse toujours sur la mémoire et la conscience collective. " (C. Quétel) Et elle continue à ce titre de passionner les Français.
    L'essentiel en peu de pages Ce petit livre offre au lecteur pressé de quoi faire le tour de la question, qui demeure complexe, en peu de pages, grâce aux éclairages de l'auteur. De la guerre éclair du IIIe Reich à la fin du conflit, Claude Quétel raconte, explique et analyse l'une des plus grandes tragédies de l'Histoire.
    Pour information Bibliographie sélective du même auteur et sur le même thème (chiffres communiqués par l'auteur) :

    Larousse de la Seconde Guerre mondiale, 2007 (sous la dir. de) : 60 000 ex.

    Robert Capa, L'oeil du 6 juin, HS Découvertes Gallimard, 2004 : 8 000 ex. (épuisé) Femmes dans la guerre, 1939-1945, Larousse, 2004 : 10 000 + 7 000 ex.

    La Seconde Guerre mondiale, éditions du Mémorial de Caen, 2003 : 15 000 ex. (épuisé) Caen, 1940-1944, Ouest France, 1994 : 7 000 ex. (épuisé) A paraître : Dictionnaire du débarquement, 2011, Ouest France.

  • Le temps d'un récit, l'historien Claude Quétel redevient l'enfant qu'il était pour raconter ses souvenirs de l'après-guerre sur la côte normande, jonchée des vestiges du Débarquement, en proie au plus grand dénuement. C'est tout un monde disparu et singulier qui surgit sous nos yeux : la « drôle d'enfance » d'alors, dure et sans amour, livrée à elle-même et maraudant sans vergogne dans les champs, sur les rives, au milieu des épaves et des ruines de la guerre. Le curé qui jure en disant la messe, le garde-champêtre qui ne garde rien du tout, le marin-pêcheur appelé le « fou » parce qu'il chante des airs d'opéra, Léa la pauvresse attelée à sa charrette : pour raconter cette époque extraordinaire, ce sont autant de personnages hauts en couleur qui prennent vie sous nos yeux, sans oublier les animaux, dont un chien qui fait les commissions tout seul, Coco la mouette apprivoisée et, bien sur... le chien des Boches qui donne son nom à ce livre nostalgique, à la fois cruel et drôle.

  • Dix ans après le cap de l'an 2000, ce petit livre revisite l'histoire du XXe siècle à l'échelle du monde, un siècle de bouleversements. Des balbutiements de l'Europe à la montée en puissance des nouvelles forces planétaires, d'un conflit mondial au suivant, de la Guerre froide aux remous du Moyen-Orient, de la survivance des Tiers-mondes à la réalité de la mondialisation : Claude Quétel ambitionne d'offrir au lecteur une analyse historique et sociologique, inédite et synthétique, du siècle passé.

  • Leurs noms vous sembleront familiers : Edison, Ferrari, Goncourt, Michelin, le Père Lachaise, James Watt, Heinz, Winchester, Chevrolet, Kalachnikov, McAdam, Sandwich, Morse, Melba mais aussi Silhouette, Brouhaha, Poubelle ou Olibrius. Nous les utilisons quotidiennement, mais quelles vies cachent-ils, et pourquoi l'Histoire a retenu leurs noms ?Ces noms devenus communs sont pourtant ceux de personnages bien réels et souvent même hauts en couleurs, dont l'Histoire n'a retenu que le patronyme.Dans ce livre, vous découvrirez ainsi près d'une centaine de ces personnages, racontés avec verve et humour par Claude Quétel. Vous apprendrez également comment, de noms propres, leurs patronymes sont devenus des noms communs. La petite Histoire est souvent bien plus amusante que la Grande !

  • Une nation a besoin de mythes fondateurs. La Révolution française aussi. Ainsi est né le mythe du 14 Juillet qui fête l´unité nationale autour de la prise de la Bastille, qui doit faire table rase du passé et de 1789 l´an I de la vraie liberté.  Mais comment le 14 Juillet a-t-il pris cette place dans notre histoire ? En vérité, la prise de la Bastille ne fut pas un moment glorieux de la geste révolutionnaire - un assaut où le courage ne fut pas vraiment au rendez-vous ni parmi les assaillants ni chez les défenseurs.  Son accession au statut de fête nationale ? En 1880 seulement, au terme de près d´un siècle de mise hors la loi et après de longues hésitations. Et depuis, son sens n´a cessé d´être renouvelé au gré des régimes et des idéologies.  C´est à cette histoire d´un mythe contesté que vous invite Claude Quétel.

  • Les plus étonnantes, les plus dramatiques, les plus amusantes des archives d'une prison mondialement célèbre.Ils ont été 6 000 prisonniers à passer par la Bastille. Certains étaient célèbres, comme Voltaire l´impertinent, Damiens le fanatique, le benêt cardinal de Rohan, le débauché marquis de Sade. D´autres n´étaient que d´obscurs espions ou aventurières, tenancières de maison close, « sodomites », journalistes, escrocs, fous... Tous ont été soigneusement interrogés et observés par le terrible lieutenant de police de Paris, qui rapportait au roi ses découvertes. Des archives savoureuses dont ils étaient les héros, Claude Quétel a retiré le meilleur - le plus étonnant, le plus dramatique, mais aussi, ce n´est pas la moindre des surprises, le plus amusant.Présenté par Claude Quétel

  • Pour la première fois, un historien se penche sur l'affaire Petiot, et surtout sur l'homme, son passé, sa folie, ses secrets. Une enquête et des révélations passionnantes !

    L'affaire Petiot éclate le 11 mars 1944 lorsqu'un feu provoque la découverte de cadavres en train d'être incinérés dans la chaudière d'un hôtel particulier de la rue Lesueur, à Paris. D'abord en fuite et se cachant sous l'identité du capitaine Valéri au sein des FFI, le docteur Petiot, le propriétaire de l'" hôtel tragique ", est finalement arrêté et accusé d'avoir assassiné, pour les dépouiller, 27 victimes. Son procès, qui débute le 18 mars 1946, est aussi médiatisé que celui de Landru au lendemain de la Grande Guerre.
    Aucun historien ne s'était véritablement penché jusqu'à aujourd'hui sur le destin de ce tueur en série dont l'histoire commence avec une enfance et un passé tumultueux. La question de la folie ne cesse d'émailler sa vie alors même qu'elle est écartée d'office lors de son procès. Sa culpabilité, à bien y regarder, n'est pas prouvée mais " établie ". Il y a encore beaucoup d'autres mystères dans cette affaire dont Petiot emporte le secret lorsque tombe le couperet de la guillotine, le 25 mai 1946. L'enquête restait à reprendre, non de police, mais d'Histoire.

  • Dans l'intimité des enfants des grands dictateurs de l'histoire du XXe siècle Acteurs involontaires d'un scénario dont ils n'étaient pas maîtres, certains ont dû offrir leur innocence à un régime qui voyait en eux une continuité dynastique. D'autres, au contraire, ne furent pas mieux traités que le reste de la population : mis en avant pour servir une propagande dogmatique ou dissimulés, exilés, niés pour ne pas faire d'ombre à un père inaccessible.
    Cet ouvrage collectif vous propose ainsi de pénétrer dans l'intimité de ces " enfants de ", découvrir et expliquer le contexte de leur enfance, leur rapport au père et au combat pour le pouvoir.
    Une fois adulte, comment ces enfants ont-ils vécu leur filiation ? Ont-ils prolongé l'action paternelle ou au contraire s'en sont-ils vivement détournés ? Si certains de ces enfants assument et même revendiquent l'héritage paternel, pour d'autres, c'est un poids trop considérable.
    Ils s'appellent Carmen, Svetlana, Li Na, Alina, Aleksandar... Fils et filles de Staline, Mussolini, Franco, Mao, Ceausescu, Castro, Duvalier, le Chah d'Iran, Kim Il-sung, Bokassa, Mobutu, Pinochet, Hussein, Kadhafi, Moubarak, Loukachenko et el-Assad, c'est leur histoire qui va vous être contée ici avec passion par des historiens et journalistes spécialisés.

  • Dans les premiers mois de la Révolution, tandis qu'on démolit pierre par pierre les murs de la Bastille, une figure surgit qui va bientôt devenir légendaire. C'est celle de Latude, emprisonné pendant trente-cinq ans pour un complot imaginaire contre Mme de Pompadour, évadé de Vincennes et surtout de la Bastille, dont l'histoire, digne d'un roman d'Alexandre Dumas et pourtant authentique, est racontée ici, à travers un tableau saisissant de la police et des prisons parisiennes sous l'Ancien Régime. Qui était véritablement Latude, qui en fait s'appelait Danry ? Le XIXe siècle a vu en lui "une des plus touchantes victimes du despotisme royal", et certes son infernale détention et ses évasions spectaculaires forcent la sympathie. Mais à y regarder de plus près, le personnage n'apparaît pas toujours aussi édifiant que sa légende. Escroc un peu, mythomane beaucoup, dérangé peut-être, ses fausses manoeuvres lui valurent de devenir prisonnier d'État. Fêté comme un héros au début de la Révolution, objet de curiosité patriotique et mondaine, pensionné par l'Assemblée nationale, il mourut octogénaire sous l'Empire dans la quasi-misère dont il avait tenté de sortir cinquante-six ans plus tôt. Sur le cas Latude, l'enquête méritait d'être reprise.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  •                     Mémoires d´un chasseur d´objetsSavez-vous ce qu´il est advenu du téléphone rouge ? Pas l´américain, non : le russe. Savez-vous qu´en 1994, seize fusées Katiouchas ont survolé Berlin, pour découvrir à leur atterrissage qu´elles n´étaient pas démilitarisées ? Savez-vous de quoi fut le témoin le canapé de Beria, et ce qu´il nous raconterait aujourd´hui s´il pouvait parler ?  Les objets qui traversent l´histoire renferment de précieux symboles. Ils sont la mémoire vive de notre passé, et si on les interroge avec doigté et savoir-faire, ils peuvent nous révéler bien des secrets. C´est tout le talent de Claude Quétel, historien, nommé il y a quelques années chief historian du Mémorial de Caen.  Après 1989, dans un univers muséographique jusque-là essentiellement tourné vers les deux guerres mondiales, il a bien fallu faire un peu de place à la Guerre froide. Claude Quétel a donc revêtu sa cape de Superman, ses bottes de sept lieues et le sourire de James Bond à la recherche de ces objets qui en disent long. C´est surtout, au-delà d´une aventure historique insolite, le destin d´un grand enfant lancé dans une prodigieuse chasse aux trésors.

  • Une plongée dans les recoins les plus sombres de la cour de Louis XIV, à la découverte d'une série de complots et de pratiques occultes qui vont toucher de très près la personne même du roi, à travers ses familiers et courtisans...Quand La Reynie, lieutenant général de la police de Paris, fait arrêter la marquise de Brinvilliers, il est loin d´imaginer où il met les pieds. Les révélations de cette dernière, finalement brûlée le 17 juillet 1676 pour empoisonnement, plongent la monarchie dans une de ses périodes les plus sombres. Alors que les arrestations se multiplient dont celle de La Voisin, personnage clé de l´affaire, les policiers remontent jusqu´à la cour et mettent au jour des pratiques de sorcellerie qui touchent toutes les populations, y compris des proches de Louis XIV, et risquent d'atteindre la personne du roi... De simple fait divers, les Poisons vont pendant plus de six ans prendre des allures d´affaire d´Etat...

  • Le témoignage d'un déporté français, qui vécut deux ans au coeur de l'univers concentrationnaire allemand. Un témoignage sans haine, qui voudrait être un appel pour la paix, un appel, pour les jeunes, à être attentifs aux signes des temps.

  • Plaque tournante du débarquement de Normandie, Caen fut, à ce titre, le théâtre d'événements importants dans l'histoire de la libération de la France. Le récit de cette époque est illustré par de nombreux documents d'époque.

  • Retrace un quart de siècle de la vie des Brestois, depuis l'occupation allemande jusqu'à la renaissance des années 60.

  • Histoire de la ville de Saint-Nazaire durant la guerre, qui du fait de sa situation stratégique sur la façade atlantique a connu une succession d'évènements (transit de troupes britanniques, évasion d'un cuirassé, nombreux bombardements, activités intenses de la Résistance...).

  • Retrace, à travers de nombreuses photographies, l'histoire de la ville de Saint-Malo dont les remparts furent presque totalement détruits pendant le mois d'août 1944.

empty