Presses de l'Université du Québec

  • Cet ouvrage permet de mieux cerner les compétences nécessaires à une approche éducative globale auprès des bébés. On y traite des besoins physio­logiques (alimentation, sommeil, hygiène), socioaffectifs (personnalité, socialisation) et intellectuels (développement cognitif et du langage), ainsi que de l'aménagement de l'espace et du choix des objets de jeu.

  • Lecteurs et scripteurs en difficulté ; propositions didactiques et orthodidactiques Nouv.

    L'utilisation d'interventions adaptées et efficientes est primordiale dans l'atteinte de la réussite éducative des élèves ayant des problématiques distinctes. Ces élèves, au profil d'apprentissage hétérogène, présentent des capacités et des besoins spécifiques en lecture et en écriture. Ainsi, pour l'enseignant de la classe ordinaire et pour l'orthopédagogue, travailler auprès de cette population d'apprenants est un défi au quotidien. Les enseignants doivent proposer des pratiques universelles permettant de faire progresser l'ensemble des élèves de leur groupe-classe, alors que l'orthopédagogue doit proposer des interventions spécialisées aux élèves nécessitant un soutien supplémentaire et adapté à leurs difficultés. Afin d'appuyer les enseignants et les orthopédagogues dans leurs choix pédagogiques, cet ouvrage présente des propositions didactiques et orthodidactiques réalisées auprès d'élèves ayant des difficultés ou des troubles d'apprentissage. Ces propositions concernent les liens entre l'oral et l'écrit, l'identification et la production des mots écrits, ainsi que la compréhension et la production d'un message écrit. Lecteurs et scripteurs en difficulté regroupe l'expertise de divers chercheurs du domaine et vise à établir des ponts entre les connaissances scientifiques actuelles et le milieu de l'enseignement. Il s'agit d'une ressource indispensable à la formation initiale et continue des enseignants et des orthopédagogues.

    Nathalie Chapleau est titulaire d'un doctorat en éducation de l'Université du Québec à Montréal. Professeure au Département d'éducation et de formation spécialisées de cette même université, elle s'intéresse à l'intervention auprès de l'élève présentant des difficultés ou un trouble d'apprentissage, l'enseignement de l'orthographe lexicale et de la morphologie dérivationnelle.

    Marie-Pier Godin est titulaire d'un doctorat en éducation de l'Université du Québec à Montréal et travaille actuellement comme postdoctorante au Département de didactique de l'Université de Montréal. Elle s'intéresse à l'enseignement et à l'apprentissage de la lecture-écriture chez les élèves en difficulté, dont ceux ayant des troubles langagiers.

  • Le Guide d'intervention en activités physiques adaptées à l'intention des kinésiologues s'adresse aux étudiants en kinésiologie et aux kinésiologues susceptibles d'intervenir auprès de différentes populations en situation de handicap ou présentant des besoins particuliers. Conçu sous la forme d'un guide pratique, ce livre a été rédigé par plus de 50 spécialistes en kinésiologie et en activités physiques adaptées. Issus de cette collaboration, les 20 chapitres proposés interpellent directement les compétences professionnelles du kinésiologue. Plus particulièrement, ils présentent les cadres de pratique et de référence dans lesquels le kinésiologue s'inscrit, le concept d'activité physique adapté et les éléments fondamentaux à considérer pour l'intervention en activités physiques adaptées auprès de différentes populations en situation de handicap ou présentant des besoins particuliers.

    /> Christophe Maïano (Ph. D., ps. éd.) est professeur titulaire au Département de psychoéducation et de psychologie de l'Université du Québec en Outaouais (UQO). Il s'intéresse aux déterminants biopsychosociaux et aux interventions visant l'amélioration du bien-être chez les personnes ayant une déficience intellectuelle, un trouble du spectre de l'autisme et des problèmes de santé physique ou mentale.

    Olivier Hue (Ph. D.) est titulaire d'un doctorat en sciences du mouvement humain de l'Université de la Méditerranée Aix-Marseille II. Il est professeur agrégé au Département des sciences de l'activité physique de l'Université du Québec à Trois-Rivières. Il s'intéresse principalement au contrôle de la posture et du mouvement dans les domaines du vieillissement et de l'obésité, ainsi qu'aux effets des interventions en activités physiques adaptées, notamment chez les personnes âgées.

    Grégory Moullec (Ph. D.) est titulaire d'un doctorat en sciences du mouvement humain de l'Université Montpellier I. Il est professeur adjoint sous octroi au Département de médecine sociale et préventive de l'École de santé publique de l'Université de Montréal, et chercheur au Centre de recherche du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Nord-de-l'Île-de-Montréal. Il s'intéresse principalement à l'implantation de programmes cliniques et populationnels visant la promotion de l'activité physique et de la santé mentale chez les personnes vivant avec une maladie chronique et l'évaluation de leurs effets.

    Véronique Pepin (Ph. D.) est titulaire d'un doctorat en exercice et bien-être (Exercise & Wellness) de l'Arizona State University. Elle est professeure agrégée et directrice du Département de santé, de kinésiologie et de physiologie appliquée de l'Université Concordia à Montréal et chercheuse au Centre PERFORM (Concordia) et au Centre de recherche du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Nord-de-l'Île-de-Montréal. Kinésiologue de formation, elle s'intéresse aux effets aigus et chroniques de l'exercice cardiorespiratoire sur les capacités physiques, psychologiques et cognitives, principalement auprès de personnes atteintes de maladies respiratoires chroniques.

  • Le développement global de l'enfant de 0 à 6 ans en contextes éducatifs Nouv.

    Depuis sa première parution, l'ouvrage Le développement global de l'enfant de 0 à 6 ans en contextes éducatifs est devenu un classique. Sa deuxième édition invite l'adulte en services éducatifs à la petite enfance à comprendre et à observer finement le développement global de l'enfant de la naissance à l'âge de 6 ans dans des situations éducatives du quotidien.

    Sur la base des besoins des étudiantes et des étudiants en formation initiale et continue, ce livre présente, avec force détails et à l'aide d'exemples et de mises en situation, les notions liées au développement global du jeune enfant dans les domaines suivants :

    développement neurologique
    développement moteur
    développement socioémotionnel
    développement du langage
    développement cognitif


    L'exploration des thèmes de la famille - premier lieu d'enracinement de l'enfant - et du jeu - contexte par excellence d'apprentissage et de développement -, tout comme les continuums de développement global illustrés, enrichissent cette édition. Des exercices récapitulatifs permettent au lecteur de consolider ses apprentissages et des exercices de réflexion pavent la voie à la pratique réflexive.

    Entièrement mis à jour à la lumière des dernières recherches dans le domaine, cet ouvrage correspond aux besoins actuels exprimés par les éducatrices et les éducateurs dans les centres de la petite enfance, les garderies, les services de garde en milieu familial et ceux en milieu scolaire, ainsi que par les enseignantes et les enseignants dans les classes d'éducation préscolaire 4 ans et 5 ans. Il contribue à une compréhension approfondie du développement global de l'enfant, compréhension qui constitue l'essence même d'une intervention éducative de qualité.

    Caroline Bouchard, Ph. D., est psychologue du développement de l'enfant en contextes éducatifs et professeure titulaire au Département d'études sur l'enseignement et l'apprentissage de la Faculté des sciences de l'éducation de l'Université Laval. Elle y enseigne notamment au baccalauréat en éducation au préscolaire et en enseignement au primaire. Auparavant, elle a été professeure dans le cadre de la formation initiale et continue auprès d'éducatrices, du personnel responsable de la pédagogie et de gestionnaires en services de garde éducatifs pendant cinq ans à l'Université du Québec à Montréal. Elle est chercheuse dans l'équipe « Qualité des contextes éducatifs de la petite enfance » et au Centre de recherche et d'intervention sur la réussite scolaire (CRIRES).

  • La méthode est la pierre angulaire de la recherche appliquée en sciences humaines, sociales et de la santé, car c'est elle qui balise le chemin qu'emprunte le chercheur pour réaliser ses travaux. Elle doit soutenir le processus de réflexion en fonction du contexte dans lequel s'inscrit un projet, soit tenir compte de la question de recherche, du phénomène et de la population à l'étude. Dans un monde de la recherche de plus en plus décloisonné et vaste, il devient nécessaire de disposer d'une perspective englobante, capable d'intégrer les apports de diverses approches méthodologiques tout en reconnaissant leurs particularités.

    Le présent ouvrage, en évitant le traditionnel clivage entre méthodes qualitatives et quantitatives, présente 30 devis ou analyses de recherche, dont l'étude de cas, la théorisation ancrée, la revue de littérature systématique, l'essai randomisé, le groupe de discussion focalisée, les analyses multiniveaux, la modélisation par équations structurelles et les approches participatives. Cette nouvelle édition est également enrichie de chapitres portant sur l'examen de la portée, la méta-review des écrits, l'analyse de puissance, l'analyse d'agrégats géographiques, les algorithmes d'apprentissage automatique ou statistique, la modélisation de type Rasch et les enquêtes en ligne.

    Tout au long du manuel, des ponts sont établis entre les méthodes de recherche qualitatives, quantitatives et mixtes afin de mettre en lumière leurs points communs et leurs articulations. Leurs applications concrètes permettront également au lecteur (étudiant, chercheur, professeur ou intervenant) de reproduire le cheminement méthodologique tracé par les auteurs.

    Marc Corbière, conseiller en orientation, est professeur titulaire en counseling de carrière au Département d'éducation et pédagogie de l'Université du Québec à Montréal, chercheur au Centre de recherche de l'Institut universitaire en santé mentale de Montréal et titulaire de la Chaire de recherche en santé mentale et travail.

    Nadine Larivière, ergothérapeute, est directrice du programme d'ergothérapie et professeure titulaire à l'Université de Sherbrooke. Elle est également chercheuse à l'Institut universitaire de première ligne en santé et services sociaux et à l'Institut universitaire en santé mentale de Montréal.

  • Le capital symbolique d'une organisation peut être profondément marqué, voire déterminé, par les médias sociaux. Jamais la réputation n'a été plus cruciale que dans nos sociétés contemporaines. Dans ce nouveau contexte, quelles sont les bonnes pratiques à adopter pour minimiser le risque que constitue la communication numérique? Cet ouvrage réunit les réflexions d'enseignants-chercheurs nord-américains et européens issus de disciplines variées et celles de professionnels, d'experts et de praticiens. Offrant un regard pluriel sur les phénomènes d'e-réputation et d'influence, le livre aborde, autant par des articles théoriques que par des études de cas, la construction et la définition des dynamiques d'e-réputation et d'influence, les cadres juridiques, les pratiques et enjeux qui y sont liés ainsi que les communautés virtuelles et l'innovation. Autant d'entrées possibles pour appréhender de façon opérationnelle les enjeux d'e-réputation ainsi que les influenceurs qui sont à l'oeuvre dans les relations publiques en ligne des organisations..

  • Les organisations, dans l'exercice de leurs multiples fonctions de gestion, produisent et reçoivent des documents qui témoignent de leurs activités. Les documents conventionnellement reliés à ces fonctions demeurent, même si leur mode de production et de gestion s'est transformé au cours des ans avec le développement de l'informatique, de différents formats et supports.

    La première édition de ce livre est née de la préoccupation de fournir un outil de base à la connaissance des documents produits ou reçus dans les organisations. C'est dans le même esprit que cet ouvrage a été conçu, en tenant compte des changements survenus dans les pratiques administratives et dans le champ des connaissances en archivistique et en sciences de l'information.

    Préparée avec la collaboration de gestionnaires de documents et des archives, cette édition revue et augmentée sur la typologie des documents analyse, selon une grille relevant de la diplomatique et de l'archivistique, les principaux documents des activités de gestion d'une organisation. Elle aborde ainsi les volets de la création, de la gestion et de la conservation des documents, et rappelle les législations ou règlements auxquels ils sont soumis. Chacune des descriptions analytiques des types de documents a été révisée et mise à jour. De plus, l'ajout de familles et de types de documents enrichit cette nouvelle mouture.

    Cet ouvrage se veut une source d'information utile aux étudiants en gestion des documents ou en archivistique, et s'adresse également à toute personne concernée par la gestion de l'information.

    Louise Gagnon-Arguin, Ph. D. en histoire, est professeure associée à l’École de bibliothéconomie et des sciences de l’information (EBSI) de l’Université de Montréal.

    Sabine Mas, Ph. D. en sciences de l’information, est professeure agrégée à l’EBSI de l’Université de Montréal.

    Dominique Maurel, Ph. D. en sciences de l'information, est professeure agrégée à l'EBSI de l'Université de Montréal.

  • Gérer l'environnement au Canada est loin d'être une chose aisée. Les sensibilités à géométries variables au sein de la fédération font des enjeux environnementaux des sources de fortes tensions, d'autant plus que se juxtaposent de manière ambiguë les compétences constitutionnelles des divers paliers de gouvernement. De plus, l'absence de consensus autour d'une vision d'avenir pour le Canada de même que la difficulté qu'ont les autorités gouvernementales à assumer un leadership constant sur les questions environnementales génèrent trop souvent des décisions incomplètes, imparfaites et incohérentes. Ces insuccès alimentent le cynisme et le désabusement chez la population et la classe politique.

    En cette époque de dégradation rapide de l'environnement, il nous apparaît essentiel de nous interroger sur les causes profondes des tensions environnementales au Canada afin d'imaginer des solutions mieux adaptées au droit et aux règles applicables, aux institutions existantes et au jeu politique des acteurs concernés. Le présent ouvrage offre un éclairage sur ces dynamiques en s'attardant à la structure en place, aux différents protagonistes et à leurs interrelations en matière de gouvernance environnementale. Il explore également certains enjeux liés à la fragmentation des actions et aux difficultés d'arrimage des politiques environnementales canadiennes.

  • Le présent ouvrage actualise la conception des interactions entre les professionnels des relations publiques - qu'ils oeuvrent dans le secteur privé, public, culturel, militaire ou politique­ - et les journalistes. Il revisite les approches dites traditionnelles (oppositionnelles, d'amour/haine ou axées sur l'interdépendance) et propose d'autres perspectives pour appréhender les nouvelles dynamiques suscitées notamment par la révolution numérique.

    Ces transformations entraînent-elles de nouveaux rapports de force entre les acteurs de l'information et ceux qui orchestrent la communication ? Quelles sont les influences des médias sociaux sur ces acteurs et leurs interactions ? Les professions des relations publiques sont-elles toujours aussi distinctes ?

    Entretiens avec les acteurs, analyses de corpus et enquêtes en ligne constituent quelques-unes des méthodes utilisées par les auteurs pour scruter les échanges et les particularités de différents contextes de travail au Canada, en Belgique, en France et en Italie.

    Ce livre s'adresse aux chercheurs et aux étudiants en journalisme, en rela­tions publiques et en science politique, de même qu'aux praticiens qui s'intéressent aux bouleversements que connaissent les professions de médiatisation de l'information.

  • L'État est au coeur de notre quotidien. Il essuie sa part de critiques : trop lourd, trop coûteux, trop présent... Mais si nous allons un peu plus en profondeur, nous pouvons nous demander ce que nous connaissons vraiment de l'État et, avant de considérer certaines de nos institutions comme étant obsolètes, ce que nous savons de leur évolution. Le présent ouvrage nous aidera à répondre à ces questions et à bien d'autres encore :

    Sur quoi repose notre démocratie ? Fonctionne-t-elle toujours ?
    Pouvons-nous contrôler l'État ? Pourquoi l'État n'adopte-t-il pas tout simplement la façon de faire du privé ?
    Que signifie l'« état de droit » et que nous apporte-t-il ?
    L'éthique est-elle un paravent, une panacée ou un point de départ ?
    L'État-providence est-il une réalité du passé ou répond-il toujours à un besoin ?
    Comment agissent nos États à l'ère de la transparence et des TIC ?
    Les juges ont-ils supplanté les législateurs ?
    En cette ère de mondialisation, peut-on toujours parler de souveraineté des États ?

    Les 36 auteurs de ce livre viennent de 8 universités et départements dif­férents ou sont des acteurs de l'administration publique. Issus de disciplines diverses et riches des expériences d'Europe, d'Afrique et des Amériques, ils fournissent à cette deuxième édition des textes mis à jour sur des sujets d'actualité, un nouvel accent sur l'encadrement juridique et sur la communication gouvernementale de même que quelques chapitres classiques que nous retrouvons avec plaisir.

empty