Magellan & Cie Éditions

  • À la découverte des traditions et de la culture de la Colombie.
    Les écrivains américains, en général, sont des raconteurs d'histoires, des « storytellers ». Les écrivains latino-américains en particulier. Les cuentos y tiennent donc une place de premier plan dans la littérature et dans l'histoire du « boom latino-américain », qui a donné au monde tant de géants. Preuve, s'il en est, que dans les processus d'écriture de fiction, et même de fiction au long cours, la nouvelle joue un rôle essentiel.
    Les conditions politico-économiques d'un pays ont fréquemment favorisé l'écriture de ces formats courts : la pauvreté, la censure, l'absence de maisons d'édition pouvant l'expliquer... Sous les dictatures, la nouvelle se porte généralement assez bien car la littérature se réfugie dans l'écriture de textes brefs mais denses. Du nord au sud de l'Amérique latine, on est à l'aise avec cette forme d'expression. Pour l'écrire et pour la lire. La Colombie ne déroge pas à cette règle. Les Français disent souvent, et cela date de Maupassant et de Marcel Aymé, qu'une bonne nouvelle est une nouvelle qui a une bonne chute. Ce n'est pas faux, mais peut-être aussi qu'une bonne nouvelle est un texte qui déploie le potentiel d'un univers de roman. Dans la densité des personnages et des décors mis en scène, dans l'action qui s'y déroule.
    Laissez-vous emporter dans un formidable voyage grâce aux nouvelles colombiennes de la collection Miniatures !
    À PROPOS DES ÉDITIONS
    Créées en 1999, les éditions Magellan & Cie souhaitent donner la parole aux écrivains-voyageurs de toutes les époques.
    Marco Polo, Christophe Colomb, Pierre Loti ou Gérard de Nerval, explorateurs pour les uns, auteurs romantiques pour les autres, dévoilent des terres lointaines et moins lointaines. Des confins de l'Amérique latine à la Chine en passant par la Turquie, les quatre coins du monde connu sont explorés.
    À ces voix des siècles passés s'associent des auteurs contemporains, maliens, libanais ou corses, et les coups de crayon de carnettistes résolument modernes et audacieux qui expriment et interrogent l'altérité.
    EXTRAIT DE LA PLANÈTE BOITEUSE
    Estefanía a des jambes bien plus longues que celles de n'importe quelle autre femme qui vaut la peine qu'on se souvienne d'elle. Elle a de longs bras aussi. À la voir, on se dit « ces quatre ailes sont bien du même moulin ». Elle est toute en harmonie. Son cou la fait paraître plus grande qu'elle n'est en réalité. Elle a des cheveux drus et, quand elle les coiffe, elle doit les discipliner en fines nattes que quelqu'un, Dieu sait qui, doit patiemment lui tresser. Estefanía est de l'Urabá. Les gens de là-bas sont pleins d'entrain et elle danse sur la piste quand elle n'est pas occupée à courir ou à reprendre son souffle.

  • À la découverte des traditions et de la culture de la Hongrie.
    C'est à un voyage rude et puissant en Europe centrale, dans la Mitteleuropa, que nous invite ce nouveau volume de la collection « Miniatures », qui en compte désormais trente-six, sur ce principe de la mise en valeur des rouages intimes d'un pays vu par ses propres auteurs contemporains. Depuis la révolution de 1956 réprimée dans le sang par le pouvoir soviétique, depuis la chute du mur de Berlin en 1989 et la disparition progressive du rideau de fer, depuis l'ouverture de la Hongrie à l'Europe de l'Ouest et au monde dans la foulée, cette Mitteleuropa ne cesse de se reconstituer à l'intérieur de l'Union européenne, sur les ruines de l'ancien Empire austro-hongrois.
    Laissez-vous emporter dans un formidable voyage grâce aux nouvelles hongroises de la collection Miniatures !
    À PROPOS DES ÉDITIONS
    Créées en 1999, les éditions Magellan & Cie souhaitent donner la parole aux écrivains-voyageurs de toutes les époques.
    Marco Polo, Christophe Colomb, Pierre Loti ou Gérard de Nerval, explorateurs pour les uns, auteurs romantiques pour les autres, dévoilent des terres lointaines et moins lointaines. Des confins de l'Amérique latine à la Chine en passant par la Turquie, les quatre coins du monde connu sont explorés.
    À ces voix des siècles passés s'associent des auteurs contemporains, maliens, libanais ou corses, et les coups de crayon de carnettistes résolument modernes et audacieux qui expriment et interrogent l'altérité.
    EXTRAIT DE ALCOOL
    Un vent de tempête avait hurlé toute la journée. J'arrivai à Bátyaberek avec un peu de retard, le soleil était déjà couché. Mes hôtes étaient d'une extrême gentillesse, jamais ils ne m'auraient laissé mettre un pied chez eux sans m'offrir un verre de cette pálinka au sureau qui fait la renommée du pays et constitue, à les croire, le secret de la longévité.
    Ce qui est fort vraisemblable puisqu'à l'exemple de Nándi, l'aïeul aux quatre.vingt-dix-sept printemps, tous les hommes de la famille se trouvaient dans un état d'ébriété avancé et n'interrompirent leur bruyante sérénade que pour s'écrouler soudain par terre et fondre en larmes. Je notai à la hâte quelques airs. Fait surprenant, leur répertoire semblait se limiter à des questions de sexualité. Évike, la fille de la maîtresse de maison, me fit savoir que les gens d'ici ne portaient qu'un intérêt relatif aux bergerettes et aux rengaines de brigands. 

  • À la découverte des traditions et de la culture bretonnes.
    La collection Miniatures s'était aventurée une fois, une seule, dans l'une des treize régions de France (à l'époque vingt-deux) avec le volume consacré à la Corse. C'était en 2008. Avec ce volume consacré à la Bretagne et à ses auteurs, nous renouvelons donc l'expérience éditoriale. À savoir l'approche par la littérature, non pas dans ce cas d'un pays ou d'une langue, mais d'une région française qui, d'une certaine façon, de par sa langue et son histoire populaire notamment, a toutes les caractéritiques d'un pays. Et quelle langue, le breton étant la troisième langue celtique parlée au monde, après le gallois et l'irlandais ! Ce « Miniatures Bretagne », ou Breizh, (composé de nouvelles écrites en français), aurait aussi pu être un « Miniatures celtique », car évoquer le contexte géographique et historique de la Bretagne y mène.
    La frange celtique, c'est cet ensemble de régions et de pays de l'ouest européen : Irlande, pays de Galles, Cornouaille, île de Man et Bretagne, mais aussi Galice et Asturies (bien que les langues locales y soient d'origine latine). La culture celtique, c'est cette civilisation spécifique, immédiatement identifiable, avec les vestiges qu'elle a laissés, et les croyances et les mythes que les spécialistes des mythologies comparées ont pu reconstituer.
    Laissez-vous emporter dans un formidable voyage grâce aux nouvelles bretonnes de la collection Miniatures !
    À PROPOS DES ÉDITIONS
    Créées en 1999, les éditions Magellan & Cie souhaitent donner la parole aux écrivains-voyageurs de toutes les époques.
    Marco Polo, Christophe Colomb, Pierre Loti ou Gérard de Nerval, explorateurs pour les uns, auteurs romantiques pour les autres, dévoilent des terres lointaines et moins lointaines. Des confins de l'Amérique latine à la Chine en passant par la Turquie, les quatre coins du monde connu sont explorés.
    À ces voix des siècles passés s'associent des auteurs contemporains, maliens, libanais ou corses, et les coups de crayon de carnettistes résolument modernes et audacieux qui expriment et interrogent l'altérité.
    EXTRAIT DE LE RIRE
    Le Gonidec était un petit homme chauve et rond et, sous le nez, il portait une moustache, petite feutrine sans âge qui lui donnait des airs de flic des brigades du tigre. Il travaillait à Brest, dans un bureau du port de commerce et nous n'en dirons pas plus, parce que franchement, la vie de bureau, et surtout cette vie de bureau-là, n'offre aucun intérêt. Il travaillait dos à la mer, dans un bâtiment plein de semblables bureaux. Il était libre à cinq heures et fêtait ça rituellement, d'une petite bière moussue prise au comptoir d'un bar du front de mer. Ç'aurait dû être l'occasion de se faire des amis, mais Le Gonidec n'aimait pas les contacts humains.

  • À la découverte des traditions et de la culture de Montréal.
    La présence des Amérindiens, les empreintes encore très fortes d'une tutelle religieuse qui a forgé les âmes, le cosmopolitisme né de la présence des dizaines de communautés qui ont trouvé refuge au pied du Mont-Royal qui trône au coeur de la ville, la frontière linguistique qui coupe la ville en deux avec un Est francophone et un Ouest anglophone, les solitudes perdues dans les couloirs bondés du métro, le déchirement des migrants qui prennent un billet aller en sachant qu'il n'y aura pas de retour, sans oublier bien sûr les tempêtes de neige et les températures polaires qui font la réputation de Montréal...
    Toutes ces composantes restituent le talent de cette ville à créer des espaces de vie et d'échanges, à inventer des formes de sociabilité, à accueillir les expressions culturelles les plus diverses. Conviviale, hybride, jeune et inventive, elle est balayée par des vents violents qui ouvrent grand les imaginaires. Là, de nouvelles formes de vie sociale s'écrivent.
    Laissez-vous emporter dans un formidable voyage grâce aux nouvelles montréalaises de la collection Miniatures !
    À PROPOS DES ÉDITIONS
    Créées en 1999, les éditions Magellan & Cie souhaitent donner la parole aux écrivains-voyageurs de toutes les époques.
    Marco Polo, Christophe Colomb, Pierre Loti ou Gérard de Nerval, explorateurs pour les uns, auteurs romantiques pour les autres, dévoilent des terres lointaines et moins lointaines. Des confins de l'Amérique latine à la Chine en passant par la Turquie, les quatre coins du monde connu sont explorés.
    À ces voix des siècles passés s'associent des auteurs contemporains, maliens, libanais ou corses, et les coups de crayon de carnettistes résolument modernes et audacieux qui expriment et interrogent l'altérité.
    EXTRAIT DE UN SOIR D'EXIL
    Je suis arrivé à Montréal un soir de mai 2001 à l'aéroport Trudeau, avec un billet aller simple.
    L'avion atterrissait doucement dans une atmosphère feutrée. L'hôtesse de l'air disait d'une voix mécanique :
    - Bienvenue à Montréal. Nous vous remercions d'avoir choisi Air Canada. Il fait moins huit degrés...
    Cette voix m'a tiré de ma torpeur. J'étais dans un état second, vraiment mou comme un chiffon, ni content ni malheureux. J'ai essayé en vain de me
    parler à moi-même. Comment parler à un homme qui décide de partir ? Quels sont les mots pour le consoler d'avoir abandonné le pays de son enfance ?

empty