• L'administration territoriale est structurée par des luttes en tous sens entre les représentants de diverses catégories d'institutions. Cet ouvrage en décrit les manifestations, les enjeux et les conséquences. Ces luttes échappent pour une part aux clivages partisans. Elles favorisent la constitution de groupements d'élus et d'opposition spécifiques dont l'Etat est un acteur parmi d'autres. Leur analyse met en évidence des dimensions mal connues et souvent souterraines de l'activité politique.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La démocratie est l'universel et indépassable horizon de l'époque. Ses principes officiels sont abondamment commentés. La révérence l'emporte alors sur le souci de l'explication. À moins que l'écart entre le modèle et la réalité ne conduise à dénoncer la « crise de la représentation ». Certes, l'étude des phénomènes politiques ne vaudrait pas une heure de peine, si elle ne permettait de porter un jugement un peu plus lucide sur la réalité et, éventuellement, d'envisager les moyens de sa transformation. Mais il faut pour cela tenter, préalablement, d'en élucider les structures et les « mécanismes ». Cet ouvrage s'efforce de comprendre quelques-uns des aspects essentiels de la démocratie représentative. Comment cette forme de gouvernement s'est-elle, historiquement, constituée ? Quelles sont les relations entre représentants et représentés ? Comment les citoyens peuvent-ils se faire entendre ? Contrôler leurs élus ? Leurs aspirations sont-elles prises en compte par les gouvernants ? Y a-t-il des différences entre la droite et la gauche ? Quel est le rôle des partis ? du Parlement ? de la télévision ? des sondages ? de la Constitution ? La corruption est-elle inhérente à la politique ? Y a-t-il un déclin de l'intérêt pour la politique ? Une perte d'emprise du politique ? Une défiance croissante à l'égard des partis ? Pourquoi la présidentialisation ? le contrôle de constitutionnalité ? le vote ? le militantisme ? La politique est-elle une compétition pour le pouvoir et les honneurs ? une carrière ? un jeu microcosmique ? un spectacle médiatique ? une lutte pour les principes ? le moyen de la transformation du monde ?

  • La démocratie est l'universel et indépassable horizon de l'époque. Ses principes officiels sont abondamment commentés. La révérence l'emporte alors sur le souci de l'explication. À moins que l'écart entre le modèle et la réalité ne conduise à dénoncer la « crise de la représentation ». Certes, l'étude des phénomènes politiques ne vaudrait pas une heure de peine, si elle ne permettait de porter un jugement un peu plus lucide sur la réalité et, éventuellement, d'envisager les moyens de sa transformation. Mais il faut pour cela tenter, préalablement, d'en élucider les structures et les « mécanismes ». Cet ouvrage s'efforce de comprendre quelques-uns des aspects essentiels de la démocratie représentative. Comment cette forme de gouvernement s'est-elle, historiquement, constituée ? Quelles sont les relations entre représentants et représentés ? Comment les citoyens peuvent-ils se faire entendre ? Contrôler leurs élus ? Leurs aspirations sont-elles prises en compte par les gouvernants ? Y a-t-il des différences entre la droite et la gauche ? Quel est le rôle des partis ? du Parlement ? de la télévision ? des sondages ? de la Constitution ? La corruption est-elle inhérente à la politique ? Y a-t-il un déclin de l'intérêt pour la politique ? Une perte d'emprise du politique ? Une défiance croissante à l'égard des partis ? Pourquoi la présidentialisation ? le contrôle de constitutionnalité ? le vote ? le militantisme ? La politique est-elle une compétition pour le pouvoir et les honneurs ? une carrière ? un jeu microcosmique ? un spectacle médiatique ? une lutte pour les principes ? le moyen de la transformation du monde ?

  • Pour la quasi-totalité des « compétiteurs » politiques, le vote est un jugement porté par les électeurs sur les options présentées par les camps en présence. Toute voix obtenue est considérée comme une approbation des principes fondamentaux de son bénéficiaire. La théorie démocratique postule des citoyens attentifs aux événements politiques, au fait des problèmes et instruits des idéologies en lice, exprimant en définitive par leur vote un choix réfléchi et motivé. C'est une tout autre réalité que dévoile l'analyse sociologique...

empty