• Comment Paris, ville cosmopolite, polie et prospère, centre européen des savoirs et de la tolérance, a-t-elle pu donner naissance, à la fin du XVIII e siècle, à une révolution radicale ? Certes, les inégalités y étaient très fortes et la vie souvent précaire, mais Paris n'avait rien d'une société en perpétuelle ébullition et les Parisiens étaient attachés à leur ville par des liens affectifs puissants, des devoirs communautaires et des obligations morales.
    Dans ce livre sans équivalent, qui brosse avec une verve narrative exceptionnelle le portrait d'une ville en plein bouleversement, David Garrioch essaie de comprendre la singularité de la Révolution française en analysant les transformations de la vie matérielle, l'apparition d'idées et de pratiques sociales nouvelles, les évolutions démographiques et les profonds changements en matière religieuse, politique et institutionnelle. Le caractère sécularisé et égalitaire de Paris, sa grande taille et son dynamisme commercial, son étrange mélange de sujétion et d'indépendance ont donné naissance à un radicalisme politique inédit. Mais, à son tour, la Révolution a transformé la ville, ses structures politiques comme ses hiérarchies internes, ses idéologies sociales et de genre comme ses pratiques culturelles...

  • Entre Aix-en-Provence et Genève, de Paris à Utrecht, cet ouvrage renouvelle les approches traditionnelles de l'histoire religieuse en l'ouvrant davantage à l'histoire sociale dans le contexte urbain. Il propose une histoire sociale du religieux. Les fidèles ne sont pas pensés comme des individus dans leur rapport solitaire à Dieu et au clergé mais comme des êtres appartenant à une pluralité de corps. Leur identité religieuse est une de leurs identités corporatives qui sont plurielles (familiales, professionnelles, civiques...). S'appuyant sur la notion d'incorporation, ce livre conçoit la religion comme une dimension de l'expérience des hommes et des femmes qui appartiennent à plusieurs communautés. Comment « faire corps », en quelles occasions et sous quelles formes ? Comment concilier l'appartenance à des corps a priori incompatibles, comment admettre dans un corps la différence confessionnelle ? Comment, aussi, se « désincorporer » en quittant un corps au profit d'un autre, ou par le biais d'une individualisation des conduites ? En mettant en parallèle les mondes protestant et catholique, ce livre interroge donc la religion vécue des citadins de l'Europe de l'Ouest.

empty