Presses universitaires de France (réédition numérique FeniXX)

  • Rédigés, pour la plupart, à la demande de non-philosophes, les textes ici recueillis couvrent un vaste champ, qui va des sciences de la nature aux sciences politiques. Il n'est nulle pensée qui ne tienne par quelques biais au tout de la pensée, et ne sollicite ainsi l'interrogation philosophique. On le redécouvre aujourd'hui, même à propos des questions brûlantes que soulèvent les nouvelles théories physiques - chaos, unification des forces fondamentales... -, les scénarios cosmologiques (Big-Bang), le projet des sciences cognitives, la mise en oeuvre du génie génétique, les menaces qui pèsent sur l'environnement mais, aussi, le destin incertain de la démocratie, la crise mondiale des systèmes éducatifs... À ceux qui s'interrogent à haute voix, non souvent sans sarcasmes, et se demandent à quoi sert donc la philosophie ?, ces essais tentent d'apporter une réponse par quelques analyses concrètes.

  • On fait des déclarations d'amour, ainsi que des déclarations de guerre ; chacun est tenu de déclarer aussi ses impôts et ses marchandises à la douane. Déclarer, c'est d'abord dévoiler un fait pour qu'il fasse lien. Ce livre déclare la philosophie en ce qu'il tente de la montrer à l'oeuvre au coeur des sciences, des techniques et des arts, aussi bien que de la religion et de la politique. On a rédigé, en un moment solennel et mémorable, une Déclaration des droits de l'homme et du citoyen... Déclarer, ce peut être affirmer une volonté pour qu'elle fasse droit, au besoin en renouvelant le droit lui-même. On trouvera ainsi dans ce recueil une incitation à poser la question philosophique des règles et des normes, dont les sciences sociales et humaines ont puissamment contribué à établir l'emprise sur notre monde.

empty