• Les Mémoires d'une figure de la pédiatrie française, auteure de nombreux ouvrages à succès, ancienne chroniqueuse de France Inter, qui a notamment oeuvré pour l'abolition de la fessée.
    Depuis son plus jeune âge, le désir de soigner et protéger les enfants ne l'a jamais quittée.
    Edwige Antier, la plus renommée de nos pédiatres, raconte ici les péripéties de sa vie de " maman de tous les enfants du monde ". Une passion qui la conduira dans le monde entier. Et jusqu'en politique ; députée, elle mènera de nombreux combats dont celui, victorieux, qui lui tenait le plus à coeur : l'interdiction de la fessée.
    Comme elle l'avoue dans ce livre de souvenirs, " mon ambition secrète : qu'un jour, au fond de quelque parc, on érige la discrète statue d'une vieille dame, sur le socle de laquelle on lirait qu'elle a oeuvré pour que tous les enfants, quelles que soient leur couleur, leur culture, connaissent le bonheur pour lequel, en principe, ils sont nés ".

  • Les clés pour favoriser la confiance en soi de nos enfants, essentielle à leur bonheur, actuel et futur. " Il est très doué, il pourrait très bien réussir, mais il manque de confiance en lui ! " Voilà une phrase que l'on entend souvent dans le cabinet du Dr Edwige Antier, bouleversée quand l'adolescent ajoute : " Non, je suis nul ! " Avant six ans, l'enfant a pourtant naturellement confiance en lui. C'est progressivement qu'il se met à douter, en se confrontant au monde, perturbé par la pression sociale, les rythmes de vie inadaptés, l'école et son incitation à l'autonomie d'autant moins applicable que les programmes sont confus, les enseignants parfois découragés... Alors, pour accompagner les parents pas à pas, de la crèche au lycée, la pédiatre décrypte avec humour et bienveillance les signes du manque de confiance en soi. Elle les conseille sur les façons dont on peut renforcer celle-ci, en reconnaissant des signaux souvent subtils, en adoptant les stratégies qui protègent et réparent, en osant s'écouter... Mille et une anecdotes ponctuent ce guide, des exemples concrets qu'Edwige Antier a accumulés en près d'un demi-siècle de pratique, pour un ouvrage éclairant, à mettre dans les mains des parents... et de tous ceux qui ont à coeur le bien-être de nos enfants.

  • À l'heure de la réforme des rythmes scolaires, une méthode indispensable pour évaluer et améliorer la concentration de son enfant à chaque étape de son développement.
    Qu'est-ce que la concentration ? À cette question, on peut apporter une réponse théorique et expliquer comment le cerveau permet de se concentrer. Mais Edwige Antier va plus loin. Il faut savoir qu'en fonction de son âge et du stade de son développement, l'enfant rencontre des problèmes de concentration différents. Ils ne sont pas les mêmes selon qu'il a trois ans (l'âge de l'identification précoce), six ans (l'âge de la lecture), huit ans (l'âge de l'abstraction), onze ans (l'âge de l'organisation), ou treize ans (les prémisses de la puberté). C'est ce que les parents doivent commencer par apprendre. À chaque étape ses problèmes spécifiques et des façons adaptées d'éduquer la concentration.
    Edwige Antier offre aussi des moyens pratiques de mesurer la concentration de son enfant : quelle est sa forme d'intelligence ? sa rapidité de concentration ? sa tendance à la distraction ? Souffre-t-il d'un retard de langage ? Est-il dyslexique ? Est-il nerveux ? Est-il rêveur ? Est-il déprimé ? Des tests vous permettent ici d'obtenir la réponse... Elle vous prodigue enfin des conseils relatifs à " l'hygiène de vie " qui, bien appliqués, doivent permettre de décupler la concentration : l'alimentation, le cadre de vie, le sommeil, l'atmosphère psychologique, tout cela compte. Ainsi que le bon usage de la télévision, de l'ordinateur, des jeux vidéo ou la façon de faire ses devoirs.
    Riche de son expérience de pédiatre, Edwige Antier apporte à toutes les questions des réponses concrètes et utiles.

  • Un petit livre incontournable et pratique !

    0300 Sa méthode est fondée sur quatre principes et quatre mots clés, tous illustrés par des cas concrets au fil des pages o    votre enfant a besoin que vous lui disiez les codes de ce qu'il explore. Mettez du sens sur ses découvertes.C'est le : « Tu as vu... »;
    O    Faites diversion au moment d'un interdit.C'est le : « Non, pas ça, mais ça »;
    O    Isolez-le un court moment lorsqu'il transgresse.C'est le « time out »; l´enfant est isolé sans être humilié ;
    O    Anticiper votre propre fatigue d´adulte pour ne pas vous sentir acculé... : vous avez le droit d´être épuisé.C'est le : « À l'aide ! Merci ! »;
    Au fil des situations et des personnalités d'enfants et de parents rencontrés, les parents comprennent comment établir clairement les limites en amont, et comment partager les émotions en mettant des mots sur les humeurs (chagrin, colère, peur, frustration...).

    De s'épanouir et de se sociabiliser sans lever la main.

    0300En novembre 2009, la pédiatre et députée Edwige Antier annonçait sa volonté d´engager une action concrète auprès du Parlement pour mettre au ban de notre société l´usage de la fessée dans nos pratiques éducatives ordinaires et inscrire cette volonté dans la loi. Aujourd´hui, dix-huit pays européens ont déjà choisi de légiférer contre la fessée, mais pas la France. Banalisée de longue date dans les familles, la fessée paraît souvent difficilement contournable pour les parents démunis devant certains excès de leurs enfants. Se nourrissant de son expérience quotidienne auprès des enfants et des parents qu´elle reçoit dans son cabinet, constatant que la main levée endurcit plus qu'elle n'éduque, Edwige Antier détaille les recours possibles au regard des besoins et en fonction des situations. Un livre incontournable, concret et pratique, pour des parents en quête d´un « comment faire sans fessées et sans violences verbales »!0400SOMMAIRE Donnez-vous des fessées ?
    En avez-vous reçu ?
    Les pratiques actuelles des parents en France Les résistances à inscrire "l'abolition des châtiments corporels" dans la loi Mais alors comment exercer l'autorité nécessaire dans l'éducation d'un enfant ?
    Définition des châtiments corporels La visée éducative La violence par panique Le besoin de mettre des limites Le bébé est une personne Expliquer la non-violence à son grand frère Vous savez qu'il ne faut pas le secouer Les parents sont-ils des esclaves Comment dire "non" sans une petite tape Quand il se met en danger Quand il vous mord Pourquoi tant de crises Une petite fessée sur la couche Comment favoriser son autonomie ?
    C'est lui qui tape !
    "Dis pardon !" De quoi ?
    Il faut qu'il apprenne à se défendre Comment le calmer à la maison ?
    Des repas infernaux Il ne veut pas ranger sa chambre Ne pas déranger sa mère au téléphone Pourquoi se cherchent-ils pour se frapper ?
    Comment les séparer sans lever la main ?
    Comment leur faire comprendre qu'ils se font mal ?
    Sujet principal de conflits : les devoirs du soir L'école ne veut plus de Kévin : il y a d'autres solutions que les taloches Télé, jeux vidéo... comprendre qu'il faut savoir s'arrêter Quelle impertinence !
    Maquillage et piercingX. Est-ce qu'il y a des caractères plus difficiles que d'autres ?Conclusion : ceux qui parviennent à l'âge adulte sans fessées sont les mieux élevés !

  • "L'instinct maternel existe : je le rencontre tous les jours. Or, aujourd'hui, la société brise le lien mère-enfant en culpabilisant les mères à tout propos. Dès la naissance, puis lorsque le bébé entre en crèche, et ensuite à l'école, les mères sont contredites dans tous leurs élans instinctifs. Accusées d'être fusionnelles, surstimulantes ou, à l'inverse, absentes, quoi qu'elles fassent, quoi qu'elles disent, m'affirment les mamans, elles ont "toujours faux!" "Pourtant, les recherches en neurophysiologie et en psychologie comportementale le démontrent: l'instinct maternel existe, même si on l'appelle "interaction" ou "accordage"... "Voilà pourquoi il m'est apparu nécessaire d'écrire ce livre, pour rendre hommage aux femmes du XXIe siècle qui veulent concilier leur vie professionnelle et leur rôle de mère, et pour contribuer au bon développement de nos enfants. Car un enfant ne peut se construire si sa mère est en contradiction avec ses sentiments, déstabilisée dans ses attitudes instinctives, bafouée dans son projet éducatif. "Renier l'instinct maternel a sans doute été une étape nécessaire à la libération de la femme, mais cette attitude montre aujourd'hui ses limites: les jeunes mères sont déchirées entre ce qu'elles ressentent et ce qu'on leur dit, leur vie professionnelle est soumise à la loi du "tout ou rien". "Parce qu'il est d'une importance vitale de comprendre le rôle irremplaçable de la mère auprès du nourrisson et de respecter cette relation privilégiée, j'ai voulu réhabiliter l'instinct maternel. "Je vous aiderai donc à comprendre: pourquoi la mère est à la fois si puissante et si fragile; pourquoi la mère ne réagit pas de la même façon devant un bébé fille ou un bébé garçon; comment et quand envisager la séparation d'avec le bébé; et comment le couple peut éviter de jouer la "chronique d'un divorce annoncé". "Et l'instinct paternel, dans tout ça? Vous apprendrez ici quel est le vrai rôle du père, bien plus important que celui qui consiste à changer bébé et à lui donner le biberon, sorte de mère-bis réductrice. Tout s'emboîte: le père est l'enveloppe protectrice du duo mère/enfant. "Il y a beaucoup de façons d'être maternelle. Mais chaque être humain sait qu'il n'y a qu'une personne dont l'amour lui sera inconditionnel: sa mère."

  • «Pourvu qu´il soit épanoui !» c´est votre espoir aujourd´hui, conscient que le métier de parent est un exercice d´équilibriste. Il y a cinquante ans, la première ambition des parents était d´avoir un enfant instruit, brillant à l´école. Puis Mai 68 est passé par là, et le développement personnel, la créativité, l´ont emporté sur le rabâchage et les prix d´excellence.
    Mais qu´est-ce qu´un enfant épanoui, un adolescent épanoui ? Suffit-il de l´aimer, de l´écouter ? Comment l´aider à se construire affectivement, bien dans son identité de fille, de garçon ? L´école lui donnera-t-elle confiance en lui ? Quand la famille se sépare, comment préserver cet épanouissement ? Et le mener à l´autonomie sociale dans le respect de ses parents? L´enjeu n´est-il pas beaucoup plus subtil que les ambitions des générations précédentes ? De la naissance à l´adolescence, du sourire mystérieux du nouveau-néà l´aisance sociale du jeune adulte, Edwige Antier nous livre les pistes qui vont favoriser le bien-être de nos enfants. Attention ! Les parents modèles ne sont pas ceux qu´on croit...

  • Un livre en forme d'hommage aux femmes d'aujourd'hui, mais aussi un cri d'alarme.0300 Certes les femmes bénéficient aujourd´hui des avancées obtenues de haute lutte par les féministes, notamment pour la maîtrise de la procréation. Certes plus de 80 % des femmes travaillent, assurant ainsi leur indépendance financière. Certes entre les crèches collectives, les nourrices agréées, les jardins d´enfants et l´école maternelle, la France se place plutôt mieux au sein de l´Europe en termes d´accueil et facilite cette fameuse articulation des temps de vie.
    Mais ces « avancées » ne doivent pas occulter toutes les pressions et les défis que doit relever la femme au quotidien : mettre au monde des enfants mais rester séduisante pour son mari, allaiter comme le conseille l´OMS mais rester disponible pour tous, travailler pour être indépendante mais continuer de prendre en charge la sphère familiale... Les exemples sont nombreux de ces petites violences au quotidien qui maintiennent les femmes sous pression et dans la culpabilité. À force de trop exiger des femmes, le risque d´épuisement, voire de rupture guette... Edwige Antier milite ici pour une écoute plus attentive des femmes ; et pour l´information des hommes qui doivent comprendre que l´implication des mères comme des pères est la seule garantie d´un bon équilibre des enfants et du couple. Il est temps de passer à une coexistence où homme et femme se respectent en tant qu´individu, loin de toute volonté de soumission ou d´exclusion de l´un ou l´autre.
    0300Certes les femmes bénéficient aujourd´hui des avancées obtenues de haute lutte par les féministes, notamment pour la maîtrise de la procréation. Mais ces « avancées » ne doivent pas occulter les pressions exercées sur les femmes et les défis relevés au quotidien : mettre au monde des enfants tout en restant séduisantes pour leurs maris, allaiter comme le conseille l´OMS mais rester disponibles pour tous, travailler pour être indépendantes sans délaisser la sphère familiale... Edwige Antier a écouté les femmes pendant plus de trente ans dans l´intimité de son cabinet médical, et pendant cinq ans, quotidiennement, sur l´antenne de France Inter. S'appuyant sur cette double expérience, elle témoigne aujourd´hui du courage des femmes pour faire leur place dans la société, pour ne pas devenir victimes du mal-être des hommes, pour se faire entendre en tant que femmes, en tant que mères, en tant que citoyennes.0400TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION LES « PETITS » VIOLS DU QUOTIDIEN  L´angoisse de perdre sa beauté « Mes seins ne sont ni à mes bébés, ni à mon mari, mais à moi ! » Le primat de la sexualité « Impossible de me concentrer sur mon point G ! » « Je ne reconnais plus mon sexe » L´HOMME JALOUX DE LA MATERNITÉ ?  Le nouveau-né, c´est E.T.
    Oppressée par la crainte des « mauvaises habitudes » Une chambre familiale et une chambre conjugale ?
    Quand vous n´êtes plus qu´une « grande oreille » Et si l´enfant n´était qu´un écran au non-désir ?
    Dire à un père qu´il ne doit pas dormir nu avec l´enfant.
    Mais non, les femmes ne sont pas jalouses de leur territoire !
    « Ce sont les femmes qui font les couples... » « Je vois bien que je deviens une mégère ! » Cette culture où c´est toujours « la faute de votre mère »... FAIRE CARRIÈRE ? QUELLE IMPUDENCE !  Les femmes ont une horloge interne Confier bébé ? La peur au ventre...
    Emmener bébé au boulot ? La nouvelle tendance « J´ai l´impression que mon mari ne me voit plus » DES VIOLENCES SOURNOISES AUX VIOLENCES VITALES  Elles cherchent à protéger leur enfant plus qu´elles-mêmes Quand il n´est pas facile de partir en emmenant les enfants...
    Oui, les femmes les plus modernes se sacrifient !
    « Rends ta femme heureuse pour être un bon père » « Je suis avec mon fils de 5 ans dans les bras, je dois fuir... » L´aîné, toujours plus éprouvé par le drame Les plus silencieuses sont certainement les femmes déracinées  La violence faite à la mère est violence faite à l´enfant La violence financière est une violence conjugale répandue Leur laisser gérer, pour les consoler de moins réussir « Ton héritage, ce ser

  • Grande figure de la psychologie des enfants dans les années 1970-1980, privilégiant le rôle du désir et du langage, Françoise Dolto a connu une influence considérable auprès des psychothérapeutes, puis des parents. Comment cette renommée s´est-elle manifestée ? Que disait exactement Dolto sur l´éducation ? Et que penser aujourd´hui d´une telle parole ? Edwige Antier, dont le premier livre a été préfacé par la psychanalyste et qui a pris son relais sur l´antenne de France Inter, approfondit ici pour les parents, les éducateurs et tous ceux qui se sentent concernés par l´évolution de notre société, les problématiques débattues avec les auditeurs, après qu´elle leur a donnéà réécouter les paroles de Françoise Dolto : doit-on «tout» dire à nos enfants ? faut-il embrasser son enfant sur la bouche ? la jalousie est-elle inévitable ? quelle place pour l´enfant lorsque les parents se séparent ? Ce livre permet de redécouvrir ce qui a été dit et ce qui a été déformé. On sera surpris de découvrir que l´interprétation souvent libertaire, permissive, des propos de Dolto provenait plus des idées de Mai 68 que du message même de la psychanalyste. On verra comment l´évolution du monde a suscité des interrogations nouvelles et comment nous devons réévaluer aujourd´hui les propositions de Dolto. Car, finalement, le respect de l´enfance ne peut aller sans le respect des parents. Au-delà de la volonté de cerner au plus près le message de Dolto, Edwige Antier s´attache ici à tracer une véritable ligne éducative nouvelle.

  • 0300Dolto en héritageIIs´attaque à l´épineuse question de l´identité sexuelle. Comme le premier, ce livre s´appuie sur la série d´émissions d´Edwige Antier sur France Inter qui interroge l´héritage de Françoise Dolto et son discours sur l´enfance. Grande figure de la psychologie des enfants dans les années 1970-1980, privilégiant le rôle du désir et du langage, Françoise Dolto a connu une influence considérable auprès des psychothérapeutes, puis des parents. Trente après, Edwige Antier discute et actualise le message de Dolto pour nous aider à le saisir dans toute sa profondeur.
    Quelle est la part de la génétique, quelle est celle de l´éducation dans la construction de notre identité sexuelle ? À quel âge l´enfant sait-il qu´il est garçon ou fille ? L´enfant peut-il dormir dans le lit de ses parents ? Faut-il parler de sexualité aux petits ? À quel modèle masculin doit se référer un enfant élevé par deux femmes ? Quels sont ces monstres dont rêvent nos enfants ? Autant de questions décisives qui trouvent des réponses fort convaincantes sous la plume d´Edwige Antier.

  • " Quelle mère, quel père ne souffrent-ils pas de voir son enfant ne pas trouver sa place dans une famille recomposée ? Maux de ventre, troubles du sommeil, ongles rongés, difficultés de concentration...
    Autant de signes d'une tension insupportable, inexprimable entre l'enfant et son beau-parent. Comprendre l'enfant de l'autre, le respecter, se faire aimer de lui les clés d'une " nouvelle vie de famille réussie " " Vous êtes la nouvelle compagne de son père ? Votre responsabilité est importante, même si vous avez l'impression que les parenthèses classiques (un week-end sur deux, la moitié des vacances scolaires, etc.) comptent peu dans la vie de cet enfant.
    " Vous êtes le nouveau compagnon de sa mère ? Votre poids est encore plus marquant, puisqu'en général vous êtes présent au quotidien auprès de cet enfant, classiquement gardé à quatrevingts pour cent par la maman, donc chez vous. " Respecter l'enfant de l'autre, c'est un exercice de tous les jours qui plonge ses racines dans le fond de votre coeur. Seule une véritable compréhension de vos sentiments pour cet enfant vous permettra d'avoir avec lui des rapports positifs et chaleureux.
    " (Edwige Antier)

  • Comment calmer ses pleurs la nuit ? Peut-on l'allaiter sous antibiotiques ? Le fluor est-il dangereux ? Comment développer son langage ? Peut-il grandir plus vite ? Que faire devant ses caprices ? Comment conserver le lait maternel ? L'homéopathie est-elle compatible avec les vaccinations ? Les questions ont afflué par milliers à France-Inter. Entre le docteur Edwige Antier et vous, dans ce livre comme au micro, naît un dialogue complice autour de l'enfant entre la famille et le pédiatre, entre le coeur et la science.

  • Aujourd´hui, les couples se séparent de plus en tôt, avec des enfants de plus en plus jeunes. Forte de ses quarante-cinq ans d´expérience, la pédiatre Edwige Antier choisit dans ce nouveau livre d´alerter sur la souffrance de ces jeunes enfants qui n´ont parfois pas encore la possibilité de dire avec des mots « Il est où mon papa ? ». Elle propose aux parents de les accompagner dans ce qu´il convient de dire et de faire avec leurs petits de façon personnalisée, en fonction de leur schéma familial. Un livre-outil pour tous les parents qui souhaitent assumer leur responsabilité parentale et protéger leur enfant. En écho à cet ouvrage, Edwige Antier, députée, a déposé une proposition de loi à l´Assemblée nationale pour que toute demande de divorce de parents ayant des enfants de moins de 16 ans soit précédée d´un entretien avec un médiateur familial.

  • Comme nos jardins ou notre culture, l'éducation " à la française " demeure un must - tant chez nous qu'à l'étranger. De fait, à la naissance de leurs enfants, tous les parents français se promettent de " bien les élever ". Mais quels sont les principes de cette fameuse éducation à la française, ses qualités, ses défauts ?
    Politesse, respect de l'autre, tenue à table, sommeil, propreté, habillement... Au fil d'un abécédaire ultracomplet, la célèbre pédiatre Edwige Antier couvre tous les aspects de l'éducation et nous offre aussi un florilège des mille et une anecdotes que lui racontent les parents de ses patients. Celles-ci illustrent la façon dont les Français se cramponnent à des fondamentaux qu'ils jugent obligatoires pour avoir un enfant " bien élevé ".
    Dans ce livre unique, Edwige Antier compare cette approche à celles d'autres cultures (américaine, asiatique, africaine, esquimaude ou océanienne...), et y ajoute son avis de pédiatre. Elle nous aide ainsi à faire le tri, et nous montre pourquoi toute pratique doit impérativement s'adapter à chaque enfant et à chaque étape de son développement afin de lui promettre une sociabilisation heureuse.

  • «J´aide mon enfant à se concentrer», «L´Enfant de l´autre» «Éloge des mères»... Au fil de ses ouvrages, Edwige Antier, dont la présence dans les médias est de plus en plus marquante, s´est imposée comme la référence dans le domaine des relations parents-enfant.Ce nouveau livre, «Confidences de parents», se présente comme un jeu de questions-réponses, un dialogue entre les parents et la spécialiste, où sont abordés les grands thèmes de la vie de nos petits. Depuis une dizaine d´années, les connaissances sur le développement psychologique des enfants ont été révolutionnées de fond en comble. Ce sont les résultats de cette «nouvelle psychologie» qu´Edwige Antier met à la disposition de tous les parents. On retrouve ici tous les ingrédients du succès des ouvrages précédents d´Edwige Antier. Une langue claire et accessible, une véritable empathie pour les préoccupations des parents, un souci de clarification et de déculpabilisation.

  • Éducation: on ne sait plus où donner de la tête0300Ces derniers temps, à force de dogmes et contre-dogmes, tout concourt à brouiller l´esprit des parents soucieux d´éducation: d´un côté, on leur parle d´«autonomie indispensable», de l´autre, on leur reproche de ne pas accompagner le travail scolaire. D´un côté, on met en garde contre l´absence des parents, de l´autre, contre sur la surprotection. Et on leur conseille les activités extrascolaires avant de crier au surmenage... Edwige Antier analyse dans son nouvel ouvrage les tabous et les freins qui entravent l´action des parents. Dans un souci de déculpabilisation, elle remet en question les pratiques des éducateurs, des enseignants et des politiques. Avec simplicité et clarté, elle propose des solutions nouvelles et rend hommage à la capacité de jugement des pères et des mères.

  • Les enfants qui grandissent dans un foyer homosexuel sont-ils heureux et équilibrés ? Risquent-ils de souffrir du regard de la société, à l´école par exemple ? Cela fait-il une différence pour un enfant d´être élevé par deux hommes ou par deux femmes ? Cet enfant aura-t-il des difficultés à construire son identité sexuelle ? Qu´en est-il aujourd´hui du droit de la famille ?Fortes de leur légitimité et de leur expérience de terrain, Martine Gross et Edwige Antier sont régulièrement sollicitées pour intervenir sur le sujet. Désireuses d´informer le lecteur sur la réalité de ces situations familiales, elles ont décidé d´écrire ce livre. Au cours de ce dialogue, vif et richement documenté, ce sont deux conceptions de la famille qui s´affrontent, deux façons de penser la parentalité, à travers un certain nombre de questions concrètes. À l´heure où l´ouverture du mariage aux homosexuels semble sur le point de rentrer dans les moeurs, mais où l'hostilité à l´adoption par des couples du même sexe reste encore majoritaire dans notre pays, ce livre apporte un éclairage précieux. Signe de l´évolution de notre société, la question de l´homoparentalité est aujourd´hui plus que jamais d´actualité.


  • Théâtre !

    Le grand pédopsychiatre David Turman prend le parti d'une jeunesse en quête d'identité. Deux adolescents, en dépit des épreuves causées par la séparation de leurs parents respectifs, inventent leur chemin d'adultes. Notre professeur les accompagne, les guide, les révèle, tout en assurant la gestion parentale avec les crises et les angoisses que peuvent générer deux familles recomposées. Parallèlement, il partage son cabinet avec une collègue, et pas n'importe laquelle puisqu'il s'agit de son ex-compagne, celle-là même qui a élevé ses enfants nés d'un premier mariage...
    Dialogues rapides, contradictions, situations insolites, Garde alternée est une pièce en sept tableaux dont l'intrigue oscille en permanence entre atmosphère médicale et comédie de moeurs. Bien écrite, tendre et lucide, avec du rire, de la tendresse et un suspense addictif, voilà le cocktail pétillant et efficace d'un spectacle qui réjouira chacun. Asseyez-vous bien, les discussions en famille ne font que commencer...

empty