• Le rôle crucial de l'armée française au Sahel de 1860 à 1960, comme préfiguration de son rôle d'aujourd'hui.

    Ce livre retrace pour la première fois la conquête de la zone sahélienne amorcée en 1860. Dans un espace immense s'étirant de la Mauritanie au Tchad, et face à une situation particulièrement complexe et mouvante, l'armée a inventé de toutes pièces des unités spécialement adaptées aux contextes ethnique, religieux, climatique et sanitaire de cette partie de l'empire et est parvenue à mettre un terme aux rezzous (pillages). Passé ces guerres endémiques s'ouvre une nouvelle ère, à compter des années 1930, celle de l'" apprivoisement " opéré par les méharistes et les médecins " du bout de la piste ", qui offrirent à ces territoires une stabilité jamais connue par la suite.
    Puisant dans une documentation inédite extraite des archives de l'armée à Vincennes et de celles conservées à Dakar, cet ouvrage est d'une brûlante actualité à l'heure où l'engagement militaire français dans la ceinture sahélienne (actuel dispositif " Barkhane ") semble dans l'impasse. Il donne ainsi à comprendre les racines de ce conflit vieux de plus d'un siècle.
    Directeur de recherche au CNRS, Emmanuel Garnier est par ailleurs professeur et chercheur invité aux universités de Cambridge, de Genève et au MIT. Ses recherches sont consacrées à l'histoire des risques naturels, militaires et sanitaires en Europe, Chine et Afrique. Il a publié entre autres Terre de conquêtes. Les forêts vosgiennes sous l'Ancien Régime et Les Dérangements du temps, 500 ans de chaud et froid en Europe.

  • Cet ouvrage se propose d'explorer les manifestations récurrentes du tragique chez des écrivaines telles que Lluïsa Cunillé, Beth Escudé, Itziar Pascual, Cracia Morales ou Angélica Liddell. Entre la résistance des modalités formelles du théâtre mimétique et les velléités d'autonomisation du signifiant ; entre les modèles "du refus" des théâtres de la rupture et les éclatements postmodernes d'un théâtre performatif, entre l'impulsion dionysiaque et la plastique apollinienne, il apparaît que l'esthétique des dramaturges féminines espagnoles contemporaines est foncièrement polymorphe.

  • Comment la littérature exprime-t-elle la transcendance du cadre national comme principal point de repère identitaire et socioculturel? Se donnant pour aire d'analyse la littérature africaine et caribéenne, ce dossier d'Études littéraires nous montre la représentation littéraire du transnationalisme comme un champ foisonnant, aux procédés narratifs et énonciatifs diversifiés. Les articles composant ce dossier examinent une belle variété de romans, allant de Rose déluge du Togolais Edem Awumey à L'Étoile noire de la Martiniquaise Michelle Maillet, en passant par La Fabrique de cérémonies du Togolais Kossi Efoui, Le Terroriste noir du Guinéen Tierno Monénembo, La Saison de l'ombre de la Camerounaise Léonora Miano et La Dot de Sarah et Le Livre d'Emma de l'Haïtienne Marie-Célie Agnant. Transportant le lecteur dans une grande diversité d'univers, cette nouvelle livraison d'Études littéraires nous fait voir le transnationalisme comme un puissant moteur de création littéraire.

  • A large part of the world's coastlines consists of sandy beaches and dunes that may undergo dramatic changes during storms. Extreme storm events in some cases dominate the erosion history of the coastline and may have dramatic impacts on densely populated coastal areas. Policy, research and historical background are essential elements that need to be interconnected for effective coastal planning and management.
    This book discusses this framework, with Chapter 1 providing an insight into policy settings and science-policy interactions in the area of coastal risks related to storms and flooding, and integrated coastal zone management. This is followed by a review of the current understanding of the processes generating extreme coastal events, the morphological evolution of coastlines during and after the events, and the methods for monitoring the process as it occurs or for post-event appraisal. The final chapter discusses the importance of historical approaches regarding coastal threats, taking the Xynthia storm as an example.
     

empty