• L'esclavage est une des plus vieilles et des plus durables institutions humaines. Dans quelques-unes de ses formes antiques, qui ont perduré au Maghreb jusqu'au début du XXe siècle, la servitude a suscité un certain « voyeurisme » occidental, une « érotisation » de la vision de cette pratique. Déjà Montesquieu, dans ses lettres Persanes, se montrait fasciné par le trio Maître-Esclave-Épouse et plus tard Hegel se penchera sur le rapport Maître-Esclave. Mohammed Ennaji, jeune universitaire marocain, disciple du sociologue Paul Pascon a, au cours de ses recherches, retrouvé nombre de faits lui permettant de ressusciter à travers la vie des militaires, des domestiques, des concubines et des serfs, ce que le professeur Ernest Gellner - qui a préfacé cet ouvrage - a nommé « un aspect très significatif de la vie marocaine » même si l'esclavage ne jouait plus, au XIXe siècle, un rôle fondamental dans le fonctionnement de la société. Attirant tant pour son érudition que pour le plaisir de lecture qu'il procure, Soldats, Domestiques et Concubines est un peu l'envers des Mille et une Nuits à la marocaine, à l'heure où le protectorat français va précipiter l'Empire chérifien dans la modernité.

  • Based on the author's fieldwork and readings of media, government reports, and historical and contemporary records, this book explores how Muslim migrants in Europe contribute to a changing European landscape, focusing on Muslim Moroccan migrants.

  • Ce fonds de 259 lettres évoque, pour l'essentiel, le face-à-face du Makhzen de Hassan 1er avec la maison d'Iligh de Hûsayn et de son fils Muhammad.

empty