• ON SAIT QUE LA SEXUALITE EST AU COEUR DE LA THEORIE FREUDIENNE, MAIS QUE PEUT NOUS DIRE LA PSYCHANALYSE DE LA PORNOGRAPHIE ? À rebours d'un discours médiatisé qui a tendance à déplorer la visibilité croissante de la pornographie, cet ouvrage se propose de la considérer de façon tout à fait novatrice comme un fait dont la psychanalyse reçoit les discours à la place qui est la sienne dans les cures mais aussi hors les murs. Loin des paniques morales qui s'emparent souvent des " psys " des médias, Éric Bidaud choisit d'examiner la pornographie comme une forme culturelle, dans l'ordinaire des évolutions adolescentes et dans ses rapports avec l'amour : le porno est une donnée de la sexualité aujourd'hui, non pas uniquement comme source de l'excitation sexuelle dans le champ du voir, mais aussi comme un lieu de savoir, de " voir ça ". Au-delà de prises de position souvent normatives, la pornographie est un nouveau champ auquel se confronte actuellement la psychanalyse, qui lui permet de se penser et de ne pas cesser de s'inventer. Éric BIDAUD est maître de conférences en psychopathologie clinique à l'université Paris 13 Sorbonne Paris Cité, psychologue clinicien, psychanalyste, membre de l'association " Espace analytique ". Il exerce depuis de nombreuses années dans le champ de la clinique de l'adolescent et de l'adulte. Il travaille à faire dialoguer la psychanalyse avec les mots et les objets de notre modernité : le sexe, le porno, internet. Derniers ouvrages parus : Il n'y a plus de honte dans la culture (Penta, 2010) ; Recherches de visages. Une actualité de la psychanalyse (Hermann, 2014). Laurie LAUFER, qui signe la préface du livre, est, professeure de psychopathologie clinique à l'université Paris Diderot, psychanalyste, auteure de nombreuses publications dont L'énigme du deuil (Puf, 2006), Qu'est-ce que le genre ? (Payot, 2014, avec F. Rochefort).

  • À travers sa vie et ses écrits, en particulier le fameux Cantique des créatures, saint François nous invite à changer en profondeur notre regard sur la nature et notre relation à la création. Ce petit ouvrage, où on respire à pleins poumons le bon air franciscain, nous guide dans ces retrouvailles avec cette Création où se révèlent Dieu et son ineffable bonté. Pour
    découvrir la puissance étonnamment novatrice de la pensée de saint François, et une nouvelle manière d'être au monde.

  • Il est rare qu'un ouvrage d'universitaires aborde un thème aussi sérieux que celui de la place de la psychanalyse dans la modernité, avec une telle subtilité et une solide rigeur et documentation, qui raviront les lecteurs au-delà des sphères du savoir académique. La comtemporanéité de la psychanalyse, qu'Eric Bidaud et Martin Bakero Carrasco mettent en question, ressurgit renforcée et renouvelée. Les auteurs opèrent un déplacement du centre de gravité de l'univers théorico-clinique des notions essentielles de la psychanalyse pour initiés, à celui poétique d'une métaphorisation de la parole, et d'une écriture, habitées, vécues peut-on dire, par l'inconscient incarné.

  • Ce livre réunit des articles d'horizons très divers, allant des arts plastiques à l'anthropologie, en insistant sur le visage comme lieu de ce qui crée le lien tout d'abord primitif de la mère à l'enfant, puis du lien social : le regard et la voix. La force exercée par le visage est mise en exergue par son rôle fondateur chez le bébé, mais aussi chez l'animal. L'ouvrage permet également d'appréhender les pouvoirs du masque, et ceux des métamorphoses, qui nous permettent d'aller au-delà de la simple reconnaissance, et de la représentation, vers l'énigme que constitue toute rencontre avec un visage.

  • Les mutations majeures de ce troisième millénaire pourraient consister en l'emprise, toujours grandissante, de l'avènement du numérique dans nos vies et nos sociétés. Ce que la pandémie du Coronavirus a fait exploser de façon exponentielle et brutale, mettant au défi la psychanalyse de re-questionner ses multiples rapports au langage et à l'autre pour que l'inconscient, la partie la plus fragile de notre humanité, dès lors, survive.

  • Ce numéro se propose d'explorer les obstacles rencontrés par l'adolescente dans la construction et l'élaboration psychique d'un corps féminin. Ce cheminement peut être rendu difficile en raison de conflits intrapsychiques familiaux, sociaux ou culturels. Il en résulte un mal-être particulier qui s'exprime de façon privilégiée dans les relations souvent conflictuelles que les jeunes filles entretiennent avec leur corps.

  • Quelle place accorder de nos jours, plus d'un siècle après l'article de Freud, au binôme honte/création tant en psychanalyse que dans la mouvance artistique, dans la littérature, la pensée philosophique, les phénomènes de société ainsi que dans les malaises de notre culture ? Ce volume exprime des points de vue subjectifs et institutionnels qui éclairent les confins de la notion de Honte et de ses articulations conceptuelles sur le plan historique, artistique et métaphorique.

empty