• 1682. À Paris, non loin du Louvre, l'hôtel de Guiffray abrite un bordel élégant tenu par la mystérieuse Marie Lesage, marquée à la hanche de la fleur de lys des criminelles. Vingt ans auparavant, elle a adopté Judith, trouvée bébé sur les marches d'une église. Mais le commerce du crime est devenu général dans la capitale et Marie est empoisonnée. Agonisante, elle demande à sa fille adoptive de mettre à l'abri un coffret. Il contiendrait des secrets d'État sur l'ex surintendant Fouquet et des lettres compromettantes d'Anne d'Autriche, la défunte mère du roi, au cardinal Mazarin. Qui a peur de ces documents ? Louis XIV en personne ? Colbert, l'ennemi mortel de Fouquet, étrangement abouché avec Aetius de Vigan, chef de l'Ordre du Temple de la Nouvelle Jérusalem, qui veut détruire la monarchie ? Cernée par le danger, la jeune Judith est prête à tout affronter pour accomplir sa quête de vengeance et de vérité...

    Avec l'exceptionnel talent de conteur qu'on lui connaît, Éric Le Nabour tisse une histoire captivante où il plonge les personnages dans le siècle de Louis XIV qui réunit si étroitement la grandeur, le mystère et l'effroi.

  • La dame de Kyoto

    Eric Le Nabour

        Kyoto, 1904. Depuis l´assassinat de ses parents, riches industriels de la soie, Myako Matsuka subit la tutelle de son frère Naoki. Lorsque celui-ci part pour le front de la guerre russo-japonaise, elle doit gérer seule l´entreprise familiale. Myako découvre alors avec horreur les conditions de travail des ouvrières et n´hésite pas à transgresser les consignes de son frère, révélant un tempérament fier et indépendant.
        Mais l´amour trouble qu´elle porte à un diplomate anglais, Allan Pearson, de même que l´intrusion dans sa vie d´un jeune Français passionné d´estampes, Martin Fallières, vont brouiller les cartes.     Torturée par le mystère de la mort de ses parents, déchirée entre ses instincts amoureux, ses responsabilités professionnelles et la fi délité qu´elle doit à sa famille, Myako va devoir choisir. Des choix douloureux qui feront éclater une vérité non moins tragique sur son passé et orienteront son avenir dans un sens bien différent de celui qu´elle envisageait. Éric Le Nabour a publié son premier livre à l´âge de dix-neuf ans. Auteur de nombreux ouvrages historiques, il s´est aussi révélé un talentueux romancier. Grand amoureux de l'Orient et l'Extrême-Orient, il nous livre une évocation envoûtante du Japon de l'ère Meiji à travers une jeune femme passionnée et désireuse de gagner sa liberté.

  • Début du xxe siècle, dans le pays nantais. À l'ombre des arbres centenaires du parc du château de Malavielle, Cécile grandit entourée de femmes  : sa grand-mère, qui tient les rênes du domaine, sa mère, une douce bourgeoise effacée, sa grande soeur, qui se destine à la vie monacale. Protégée, trop peut-être, la jeune fille a tout pour être heureuse, jusqu'au jour où elle se décide à poser des questions sur les hommes de la famille.
    De son père, on lui dit qu'il est mort dans un incendie à Paris, de son grand-père, qu'il était inconséquent et qu'il aurait disparu après avoir honteusement ruiné Malavielle. Mais Cécile ne trouve aucune photo, aucune trace tangible de leur existence. Quand elle s'entête, sa grand-mère l'expédie dans un internat accueillant la jeunesse dorée nantaise, où elle subit quotidiennement rebuffades et humiliations.
    Révoltée, Cécile fugue et débarque seule à Paris, bien décidée à éclaircir le mystère de ses origines.
     
    Avec sensibilité et réalisme, Éric  Le Nabour brosse le portrait bouleversant d'une jeune femme forte et fragile aux prises avec sa famille  pour conquérir son droit au bonheur.

  •  0500En 1925, le voyage de noces en Inde de Matthias d´Assenbourg, diplomate français, tourne au cauchemar lorsque son épouse, Amy Colton, disparaît. Une mère trop tôt décédée, un beau-père laissé pour mort dans un accident de train, un savant hindou qui en sait trop, des textes de propagande antisémite, un inspecteur de police anglais... L´étau se resserre autour de Matthias, accusé de meurtre, traqué par des fanatiques et devenu hors-la-loi. Pour retrouver celle qu´il aime, Matthias se lance dans une course folle contre la montre qui le conduira jusqu´à la mystérieuse ville rose de Jaipur où des « anges » lui révéleront une vérité inattendue... Un roman d´aventures et de suspense dans l´Inde des mythes et des légendes, qui offre un éclairage passionnant sur les prémices du mysticisme nazi.03001923. Mussolini et Hitler s´apprêtent à prendre le pouvoir en Europe ; hindous et musulmans s´affrontent au coeur de l´Inde... Matthias d´Assenbourg, diplomate français, voit son voyage de noces tourner au cauchemar lorsque sa jeune épouse Amy Colton disparaît subitement à Calcutta. Une mère trop tôt disparue, un beau-père laissé pour mort dans un accident de train et qui reparaît au bras d´Amy, leur fuite incompréhensible vers Bénarès, un savant hindou qui en sait trop, des textes de propagande antisémite, des agents anglais de l´Intelligence Service... Autant d´éléments qui, lorsque Matthias, traqué par des fanatiques et devenu hors-la-loi, se retrouve accusé de meurtre, permettent à un engrenage infernal de se mettre en place. Follement amoureux d´Amy, Matthias se lance dans une course-poursuite qui le conduira de Calcutta aux régions les plus reculées du Tibet et jusqu´à la mystérieuse ville rose de Jaïpur où des « anges » lui apprendront une vérité qu´il n´attendait pas. Une vérité qu´il ne souhaitait pas... Mais qui le révélera à lui-même.

  • Au lendemain de la Première Guerre, un homme revient dans son village, héritier d´un domaine convoité. Mais les ombres de son passé lui valent une mise au ban de tous.

    1919. A trente ans, Toussaint Gabriel, « enfant trouvé », revient s´installer dans son village de Haute-Savoie où il a hérité d´un domaine, la Grande Combe, et d´une vigne. Meurtri par la Grande Guerre, il porte un lourd secret : condamné pour avoir refusé de monter au front lors des mutineries de 1917, il a passé deux ans en prison.

    Objet de toutes les jalousies - son domaine est l´un des plus prospères de la région -, Toussaint affronte bientôt les rumeurs, et les accusions se multiplient : lâche, traître au pays...

    Lorsque son épouse Martha, alsacienne, considérée comme une « boche », le rejoint avec leur petit garçon, les passions se déchaînent. Tenu à l´écart, le couple doit faire front pour conserver des terres visiblement très convoitées.

    En découvrant ceux qui, dans l´ombre, ont juré sa perte, Toussaint va cependant affronter un ennemi plus terrible encore : son propre passé.

  • Qui est Elise Jouvet ? En avril 1914, la jeune femme est engagée comme domestique au château de Kervadec, près d'Audierne, en pays bigouden. Mais elle cache un secret qui va bien malgré elle la conduire à dissiper la « malédiction » de Kervadec?
    A vingt-sept ans, Elise Jouvet est domestique chez la comtesse de Kervadec et tisse avec elle des liens d'amitié, en dépit de la passion qui l'unit bientôt à Lucien, le mari de la comtesse. Elise et Jocelyne ont en commun d'avoir un secret : Elise tait ses origines ; Jocelyne de Kervadec est au centre des mystères qui entourent le passé de sa famille. Lucien part à la guerre. La comtesse meurt en faisant d'Elise sa légataire. Dès lors, les haines se conjuguent pour faire de sa vie un enfer. Même le retour de Lucien complique la situation. Elise quitte finalement le château pour Audierne où l'attend Pierre Loustal, un patron pêcheur amoureux d'elle. A la suite d'un procès éprouvant, Elise finira par faire taire les soupçons qui planent injustement sur elle, conserver son héritage et reconquérir l'amour de Lucien. Ainsi, s'éloigneront définitivement les ombres de Kervadec.

  • Juin 1940, en plein exode. Après avoir causé accidentellement la mort d'un couple juif au volant de sa voiture, Cécile de Rohou, fille d'un notable de Rennes, recueille leur petit garçon, Samuel. L'enfant porte une clef autour du cou. Intriguée, Cécile décide de rechercher sa famille. Pour commencer, elle retourne sur les lieux de l'accident et découvre que si la mère de l'enfant est bien morte et enterrée, le père, quant à lui, a survécu, mais a disparu... Ainsi commence la quête de Cécile. Arrêtée par la Gestapo, promise à la mort, elle sera sauvée in extremis par l'époux nazi d'une amie d'enfance. Confrontée de plein fouet à l'horreur de la guerre, à la peur, à la trahison, l'insouciante jeune femme d'autrefois n'aura qu'un seul but : sauver Samuel des persécutions...

  • Retour à Glenmoran

    Eric Le Nabour

    Brumes maléfiques sur la lande irlandaise.
      À l'aéroport de Dublin, Fallon, jeune journaliste free-lance,aperçoit dans la foule Sarah, sa meilleure amie de lycée,  qu'elle n'a pas revue depuis cinq ans. À peine lui fait-elle  signe qu'à sa grande stupeur, Sarah s'effondre dans une  mare de sang. La police, qui boucle instantanément les  lieux, l'annonce peu après : la jeune femme a été abattue  d'une balle de 9 mm tirée à bout portant.Fallon, Franco-Irlandaise de trente-deux ans, revenait en  Irlande pour renouer avec son père, le célèbre et controversé  romancier Liam O'Connor. La mort brutale de son amie  change la donne. Que venait faire celle-ci à Dublin ? En  cherchant à élucider ce mystère, Fallon est bientôt assaillie  par un soupçon : le meurtre de Sarah pourrait-il être lié à la  personnalité sulfureuse de son écrivain de père ?Sans le savoir, Fallon est déjà la proie d'une machination  meurtrière...
      Éric Le Nabour nous livre un suspense haletant et  percutant qui met aux prises une fille dévouée et passionnée  avec son père, prisonnier de sa gloire et de sa fortune.
     

  • La frondeuse

    Eric Le Nabour

    Dans le pays nantais à la fin du XIXe siècle, Claire, mariée de force à un riche viticulteur, violent et pervers, découvre la liberté quand celui-ci meurt accidentellement. À Paris, elle entre comme pigiste à La Fronde, un journal féministe, et s'émancipe. Mais sous l'impulsion vengeresse de sa belle-soeur, elle est bientôt accusée du meurtre de son mari... Emprisonnée, saura-t-elle échapper au sort qui s'acharne ?
     
     

  • Vieille terre celte où se confondent paganisme et christianisme, sorcelleries et religions, génies malfaisants et saints de légende, la Bretagne est une province où souffle l'Esprit. Cet album se propose de vous faire découvrir l'âme mystérieuse de cette Bretagne en pénétrant dans ses lieux sacrés et initiatiques. Un itinéraire vagabond qui serpente entre sites célèbres et curiosités méconnues, dans des paysages séculaires, sur la trace des druides et de Merlin l'enchanteur, entre des pierres millénaires, lourdes de sortilèges et de secrets historiques, sous le doré de la lumière bretonne.

  • "Je suis heureux et fier de présenter ce CHARLES X au public Je souhaite que l'on oublie l'âge d'Éric Le Nabour. Accorder au livre une approbation indulgente sous le prétexté qu'Éric a 19 ans, et qu'il bat tous les records de précocité, serait le pire des services que l'on croirait pouvoir lui rendre. Jugez dans l'absolu. Je crois - je crois fermement - que vous vous rangerez à mon avis : il s'agit d'un beau et bon livre. Éric Le Nabour a su raconter Charles X, mais il a su, aussi, l'expliquer. Désormais, ce dernier roi légitime de France nous sera plus proche. Fidèle aux acquis de l'histoire moderne, Éric Le Nabour situe son héros dans son temps. Son survol de la France de Charles X est un modèle du genre." Alain Decaux, de l'Académie française

  • "Je suis heureux et fier de présenter ce CHARLES X au public Je souhaite que l'on oublie l'âge d'Éric Le Nabour. Accorder au livre une approbation indulgente sous le prétexté qu'Éric a 19 ans, et qu'il bat tous les records de précocité, serait le pire des services que l'on croirait pouvoir lui rendre. Jugez dans l'absolu. Je crois - je crois fermement - que vous vous rangerez à mon avis : il s'agit d'un beau et bon livre. Éric Le Nabour a su raconter Charles X, mais il a su, aussi, l'expliquer. Désormais, ce dernier roi légitime de France nous sera plus proche. Fidèle aux acquis de l'histoire moderne, Éric Le Nabour situe son héros dans son temps. Son survol de la France de Charles X est un modèle du genre." Alain Decaux, de l'Académie française

  • Qui a tué en 1908, impasse Ronsin à Paris, le mari et la mère de Madame Steinheil dont on dit qu'elle a été l'égérie du président de la République, Félix Faure ? Et si le coupable était, précisément, Madame Steinheil elle-même ? Ce qui est sûr, c'est qu'elle a un comportement très étrange et que ses propos, eux, sont pleins de contradictions. Et il n'en faut pas davantage pour qu'elle soit incarcérée.

  • Qui a tué en 1908, impasse Ronsin à Paris, le mari et la mère de Madame Steinheil dont on dit qu'elle a été l'égérie du président de la République, Félix Faure ? Et si le coupable était, précisément, Madame Steinheil elle-même ? Ce qui est sûr, c'est qu'elle a un comportement très étrange et que ses propos, eux, sont pleins de contradictions. Et il n'en faut pas davantage pour qu'elle soit incarcérée.

  • « Les Tibétains qu'elle nous a révélés, l'appelaient respectueusement "Lampe de sagesse". Cette femme qui a tout osé, tout risqué, a connu un Tibet que les hommes les plus intrépides n'avaient pas approché. N'acceptant jamais la défaite, elle a cheminé de son vivant vers l'Éternité. Elle nous a révélé un monde. »

  • « Les Tibétains qu'elle nous a révélés, l'appelaient respectueusement "Lampe de sagesse". Cette femme qui a tout osé, tout risqué, a connu un Tibet que les hommes les plus intrépides n'avaient pas approché. N'acceptant jamais la défaite, elle a cheminé de son vivant vers l'Éternité. Elle nous a révélé un monde. »

  • Il y a plus de sept siècles, le drame cathare marquait à jamais le Languedoc, vieille terre qui avait vu passer les tribus gauloises, les légions romaines... Gravir les pentes abruptes menant aux "citadelles du vertige", déambuler dans les villes où les "Parfaits furent persécutés", entrer dans les grottes où ils se réfugièrent, hanter les forteresses-temples où ils transmirent leurs initiations... Cet ouvrage propose des itinéraires buissonniers du Nord à l'Ouest, en passant par l'Est et le Sud, de Cordes à Toulouse, de Narbonne à Carcassonne, pour découvrir ou retrouver l'âme cathare et ses hauts lieux initiatiques et sacrés, dont les ruines, entre ciel et terre, défient le temps et l'histoire....

  • Libertin, le Régent ? Certes ! Mais Philippe d'Orléans, qui gouverna le royaume de France pendant la minorité de Louis XV (1715-1723) fut aussi un talentueux chef de guerre, et un grand homme d'État. Avec impartialité, Éric Le Nabour réhabilite cet homme de plaisir qui fut aussi un dirigeant politique avisé, et tente d'expliquer le mystère d'un prince qui inaugura le Siècle des Lumières mais rie resta dans la mémoire collective que comme le symbole de la décadence aristocratique. Éric Le Nabour a déjà publié aux Éditions Jean-Claude Lattès les biographies de Charles X et de Barras.

  • C'est l'histoire d'une grande famille tumultueuse et turbulente, aux personnalités acérées. Il y a Joseph, Lucien, Elisa, la fidèle Pauline, Caroline, Jérôme, Madame Letizia Bonaparte, Monsieur (mais il meurt assez vite...) et non des moindres, Joséphine dans le rôle du trouble-fête. Mieux qu'une fiction, l'histoire de la famille Bonaparte réserve de multiples rebondissements. Au centre, Napoléon sans qui rien ne serait arrivé... Il est au coeur de la destinée collective : il pense, choisit, réfléchit pour toute la famille.... Il a mené celle-ci au plus haut et avec elle conquis un continent tout entier. Il entend aussi décider de la vie de ses frères et soeurs. Mais tous lui résistent, chacun à leur manière. Ainsi Jérôme fuyant en Amérique ... mais pour revenir tout aussi vite. Napoléon offre à sa famille le meilleur: des mariages, un royaume ici ou là, mais c'est à Paris que tous veulent être, à Paris que l'on doit être d'ailleurs, à l'aube du XIXe siècle... L'argent qui coule à flot, le luxe s'y déploient par la somptuosité des demeures.

    L'amour s'en mêle et contrarie souvent les plans de Napoléon. On se fâche, on se réconcilie. Alors, Latizia, mère omniprésente, négocie, parlemente, se fait avocate pour ses enfants insubordonnés, n'hésitant pas à fronder son Empereur et fils. Lequel ne l'écoute pas toujours, loin s'en faut. Son amour pour Joséphine n'est pas négociable. Il l'aime à la folie, sa mère la déteste...

    Sous la plume d'Eric le Nabour, la famille Bonaparte revit pour notre plus grand bonheur. Stratégies en familles et petits arrangements font le sel de cet ouvrage qui raconte l'épopée napoléonienne par le petit trou de la serrure...

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Désireux d'écrire une thèse sur l'origine du christianisme, David Russo, jeune professeur à l'université de Los Angeles, souhaite contacter le professeur Julius Evans. Mais Evans a disparu au Mexique. Il est accusé par Interpol du vol de mystérieuses tablettes. En marchant sur les traces du Julius Evans, D. Russo se lance dans une enquête qui va se transformer en voyage initiatique.

  • Eric Le Nabour fait revivre les dernières heures de l'Empire ottoman à travers l'histoire de Marie, qui découvre la magie d'Istanbul et enquête sur la mystérieuse disparition de son époux.0500 0300 1894. Marie Dehenin arrive dans l´Empire ottoman, avec ses deux filles. De ce continent en partie démembré, surendetté, elle ignore tout. C´est dans un contexte fragile qu´elle vient s´approprier l´héritage qu´elle a reçu de son mari défunt, un magnifique yali*. Marie noue de précieuses amitiés, mais elle suscite aussi beaucoup de suspicion. Elle cherche avant tout à connaître la vérité sur Alexandre, son mari, qui l´a quittée pour l´aventure en Orient. Dans quelles conditions est-il mort ? Pourquoi sa fortune a-t-elle disparu ? Deux hommes vont s´efforcer de lui venir en aide : l´austère Franz von Hildesheim, attaché militaire de l´ambassade d´Allemagne, et Olivier de Giverny, brillant homme d´affaires bordelais. Tous deux amoureux d´elle, ne seraient-ils pas cependant mêlés eux aussi au passé trouble d´Alexandre ?
    * Maison de bois sur les rives du Bosphore.


  • En 1923 en Egypte, à la faveur d'une expédition archéologique, un jeune Français voit ressusciter le mystère des sept tours du diable, une tradition orientale très ancienne. Un roman qui allie aventure et histoire, et qui mêle puissances occultes et enjeux internationaux.

    1923. L'Europe et une partie du monde entrent dans une période de turbulences... A l'invitation d'Ahmed Nahas, archéologue et conservateur au musée du Caire, Gabriel Langevin, fils d'un banquier français qui s'est mystérieusement donné la mort et fiancé de Nancy Carnarvon -, l'un des découvreurs de Toutankhamon -, se joint à une expédition dans le sud de l'Egypte. A leur côté : un prêtre, Angelo Beliali, et une romancière, Asmodée Timothy Bancroft. L'entreprise est couronnée de succès. La découverte de la tombe de Djouqed Anty, mage et astrologue, révèle des trésors archéologiques inestimables. Mais dès le lendemain, toute l'expédition a levé le camp. Gabriel, désemparé, se retrouve seul, en proie à de nombreuses interrogations : quelles étaient les réelles intentions de ses compagnons de fouilles ? Au-delà de l'aspect scientifique de l'expédition, Gabriel comprend bientôt que les liens qui unissent Ahmed Nahas, Beliali et Asmodée ne sont pas seulement la résultante d'intérêts communs à la Turquie de Mustapha Kemal, au Vatican et au parti nazi d'Adolf Hitler. Ne s'agit-il pas plutôt, selon de très anciennes prophéties, de réactiver les énergies diaboliques des sept tours du diable ? Sept tours censées distribuer sur terre les influences sataniques seules capables de déclencher la guerre et la terreur...

  • En Bretagne, à la fin du XIXe siècle. À quatre ans, Jeanne perd ses parents dans l´incendie de leur maison de l´île aux Moines et se réfugie dans le silence. Maltraitée par sa famille d´accueil, elle est sauvée par le docteur Mérieux qui réussit à la sortir de son mutisme et lui transmet sa vocation. Jeanne grandit et devient médecin à son tour. Installée à Loctudy, son humanité et ses compétences font merveille au point que sa réputation s´étend jusqu´à Nantes. Un jour, elle est contactée par le directeur de presse d´un grand quotidien régional : selon lui, la mort de ses parents ne serait pas accidentelle...

empty