• Il arrive que l'histoire puisse s'écrire et se lire comme un roman. C'est tout le pari réussi de Frédéric Mounier, dépeignant à l'instar d'une grande fresque populaire ces jours de 1870 où, Paris encerclée, la France sembla condamnée à disparaître. Un immense récit.
    1870. Paris confiné. Paris émeutier. Paris encerclé.Paris incendié. Le nouveau pouvoir débordé.L'armée jetée contre la foule. L'insurrection matée.Et toute la France qui vacille...Où va la démocratie ? Les drames d'aujourd'hui font écho aux tragédies d'hier. Le siège de la capitale par les Prussiens, du 18 septembre 1870 au 28 janvier 1871, aura servi de décor à l'un de ces grands déchirements auxquels se livrent les Français. Le combat aura opposé les accoucheurs de la IIIe République aux précurseurs de la Commune. Il aura préfiguré, déjà, l'affrontement contemporain entre les libéraux réformistes et les révolutionnaires radicaux.
    C'est cette guerre civile dans la guerre globale dont Frédéric Mounier dresse ici le flamboyant et émouvant récit. À la manière journalistique d'un reporter, cinématographique d'un vidéaste, il nous transporte de scène en scène, de personnage en personnage et nous donne à voir, en direct, les espoirs et les colères, les rêves et les saccages, les enthousiasmes et les malheurs de ce tourbillon sur fond de palais et de barricades, de discours et de harangues, de larmes et de sang. Tout en ressuscitant, femmes ou hommes, célèbres ou anonymes, les politiques, les intellectuels, les artistes, les bourgeois, les ouvriers qui furent les acteurs de cette page essentielle de notre histoire.
    Un roman vrai qui se lit d'une traite. Une épopée populaire qui permet à chacune et à chacun de revivre hier comme s'il y était. Une plongée passionnante dans le passé qui éclaire l'actualité.

  • Adoré, questionné, conspué... Le pape François suscite des réactions diverses. Ses ambitions libérales ont désarçonné nombre d'institutions et de groupes qui avaient prospéré sous ses prédécesseurs... Alors que les rumeurs d'une possible démission prochaine se font entendre, voici le portrait de l'homme qui veut changer l'Eglise.
    En ce dimanche des Rameaux 2020, le pape Francois a choisi de centrer son homélie sur le thème de la trahison et de l'abandon.
    Comment ne pas lire ses mots terribles comme le sous- titre des luttes qui se déroulent aujourd'hui au Vatican et jusqu'aux confins de l'Église catholique universelle ?
    Comment ne pas y voir les successeurs de Judas : ce quarteron de cardinaux à la retraite, ces réseaux traditionalistes, riches de relais financiers et médiatiques ; ces fonctionnaires zélés de leur propre inertie, bureaucrates qui n'attendent que la mort (ou la démission) de Francois pour reprendre leurs affaires, leur petite routine ?
    Fondée sur une enquête menée à Rome, cette biographie explore sept ans de pontificat et éclaire les difficultés rencontrées par un pape en butte à une farouche opposition interne, qui rêvait de moderniser l'Église, de la sauver en la réformant.

empty