• Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Ce livre ne vise pas à décrire, même pour la France, l'ensemble des pratiques de lecture appliquées à la Bible. Il s'intéresse uniquement à la science des Ecritures dans la France moderne. Mais il n'est pas un manuel d'histoire de l'exégèse. D'abord parce que cet essai ne cherche pas l'exhaustivité. Ensuite et surtout, parce que l'étude des sciences bibliques ne saurait se concevoir comme l'histoire d'une raison exégétique née avec l'humanisme (non avec Richard Simon et Spinoza comme on le croit et on l'écrit encore), puis développant régulièrement ses exigences critiques jusqu'à nos jours. Il s'agira donc, en dix chapitres, de dessiner le parcours selon lequel le récit biblique passe d'un statut où il englobe le sens des existences individuelles et explique les différences socio-culturelles, à un état où il devient assujetti à la maîtrise de la raison et se voit assigner une place dans l'histoire des religions. Comme les historiens des sciences nous l'ont appris, ce n'est qu'au prix de découpages in vivo que l'on réussit à constituer l'histoire de la science passée comme le passé, ou la première étape, de la science actuelle.

  • Le modernisme catholique, cette tentative d'adaptation du catholicisme au monde moderne, ne fut-il qu'un « rhume des foins », selon un propos de Jacques Maritain ? Ce livre magistral de François Laplanche démontre le contraire. Traversant le XXe siècle, les questions radicales d'Alfred Loisy sur la Bible, refoulées par la sévère répression de 1907, continuèrent leur chemin jusqu'aux réponses de Vatican II et même au-delà. L'histoire de cette décrispation, loin de couler comme un fleuve tranquille, connaît tantôt des temps d'arrêt, tantôt des accélérations précipitées. Elle marche au rythme des mouvements ; oecuménique, elle s'inscrit dans les débats entre les différentes sciences sociales, elle s'ouvre à l'interrogation des catholiques sur la place de leur Église dans la société contemporaine. Dans l'espace de la France laïque et républicaine, ces forces historiques ont contribué à forger le destin de la « science catholique ». De proche en proche, toute l'histoire du catholicisme français au XXe siècle se voit appelée par le récit de François Laplanche à composer une vaste fresque aux multiples personnages.

empty