Frémeaux & Associés

  • François Jullien, philosophe, helléniste et sinologue français, nous propose de mettre en perspective les pensées occidentales et chinoises pour revenir sur les grandes notions fondatrices de notre manière d'appréhender le monde. Le déplacement auquel nous invite la pensée chinoise offre, en effet, de précieuses ressources pour percevoir nos choixculturels les plus enfouis et les interroger du dehors. Par écart avec la vision européenne fondée sur la modélisation, la détermination des buts et l'action, la Chine pense l'expérience en termes de transformations silencieuses et de maturation des conditions. En résulte une stratégie qui tend à tirer parti du potentiel de la situation au lieu d'affronter celle-ci. De ces cohérences de la pensée chinoises, on pourra tirer des concepts pour atteindre une meilleure effi cacité et découvrir une autre voie vers la morale. Claude COLOMBINI FRÉMEAUX

  • Le bonheur. Visions occidentale et chinoise

    ,

    lu par André Comte-Sponville; François Jullien

    "André Comte-Sponville et François Jullien, sous la médiation de Françoise Dastur, confrontent la vision occidentale du bonheur avec celle de la pensée chinoise : d'une part, une culture chrétienne marquée par le dolorisme et la culpabilité et d'autre part une philosophie chinoise qui se dispense de l'idée du bonheur, au profit d'une autre préoccupation, celle de nourrir sa vie. Entre la vision occidentale du bonheur comme but de la vie humaine et celle de la pensée chinoise d'un "vivre à propos", il est intéressant de se demander si c'est bien la quête du bonheur qui doit véritablement gouverner la vie des êtres humains. Cette rencontre, organisée par François Lapérou, pour Arte-Filosofia, nous fait découvrir que l'aspiration au bonheur, prétendument universelle, est en réalité un produit de l'histoire et de la culture." Claude Colombini-Frémeaux

empty