Hermann

  • Notre projet, par François Jullien DE L´USAGE DES LIVRES La « grigne » et la vie, par Tiphaine Samoyault AVONS-NOUS DES MAÎTRES ?
    Naissances de la vérité, par Frédéric Gros Merleau-Ponty se faisant, par Patrick Hochart Lévi-Strauss n´est déjà plus notre contemporain, par Florence Dupont Les langages humains sont des objets biologiques, par Françoise Kerleroux RENCONTRER SOULAGES Entretien avec Pierre Encrevé. Propos recueillis par Aliocha Wald Lasowski UNE HISTOIRE MOINS VISIBLE Les croisés d´Armageddon, par Philippe Raynaud D´une famine l´autre, la révolution russe, par Fabrice Bouthillon CHANTIERS Foudroyante pitié Aristote avec Rousseau, Bassani avec Céline et Ungaretti, par Martin Rueff Une première phrase, par François Jullien

  • « Nous étions partis de ce constat simple : il y a de moins en moins de place, en France, pour présenter les livres de pensée et en débattre publiquement. [...] Si nous traitons principalement de livres, c´est que nous considérons qu´ils sont les chantiers où se trame et se communique le travail discret, ardu, têtu, solitaire et solidaire à la fois, de la pensée. [...] La guerre d´escarmouche que l´Agenda a engagée contre la lassitude ne fait, à vrai dire, que commencer. » François Jullien « Faire mieux que les historiens positifs, c´est donc ne pas traduire mais s´immerger dans l´imaginaire sonore antique par le moyen de la langue et des récits anciens, y compris les fictions mythologiques » F. Dupont « Sade, vivant ? Il faut l´enfermer. Le faire disparaître. Déjà. Mais le jeu des enfermements successifs, Vincennes, Saumur, Pierre-Encise, Vincennes, encore, la Bastille, Charenton, enfin, n´a d´égal que la violence d´un événement qui marque le début de l´ère de fascinatio. » L. Sayeg-Chevalley « Physicien de métier, je n´ai jamais rédigé la moindre critique de film. Pourtant, l´envie m´en est venue pour la première fois en voyant le dernier film des frères Coen, et surtout en lisant les nombreuses analyses critiques : il m´a semblé qu´il y manquait quelque chose. » . Klein

  • « Nous étions partis - « nous » : des Amis - de ce constat simple : il y a de moins en moins de place, en France, pour présenter les livres de pensée et en débattre publiquement - effectivement. [...] et, si nous traitons principalement de livres, c´est que nous considérons qu´ils sont les chantiers où se trame et se communique le travail discret, ardu, têtu, solitaire et solidaire à la fois, de la pensée. [...] Constance, ou disons endurance : la guerre d´escarmouche que l´Agenda a engagée contre la lassitude ne fait, à vrai dire, que commencer. » François Jullien « Le langage des gestes est à l´origine de l´expression humaine sous toutes ses formes, y compris rituelles ou cérémonielles. Le geste est le fait du corps vivant et pensant. » Ph. Beck « [...] comment s´orienter dans l´avenir pour que la "composition française" dont la France elle-même est issue reste à la fois vivante et accueillante. » Ph. Raynaud «Affirmer qu´aucun accident ne viendra entamer la vie du lettré, et en particulier son corps étendu, du moins tant que la culture de l´écrit se maintiendra, est aussi une forme de hauteur de vue, de distance toute lettrée. » T. Samoyault

empty