• L'évaluation des apprentissages représente tout un défi dans le réseau de l'éducation au Québec. Comment se traduit cet enjeu dans l'enseignement supérieur ? En quoi consiste l'évaluation des apprentissages de nos jours ? En mettant le cap vers l'enseignement de compétences, ce ne sont pas que les programmes d'études que nous avons redéfinis ; nos approches pédagogiques et nos pratiques évaluatives ont, elles aussi, pris un virage.

    Comment évaluer concrètement des apprentissages aussi complexes et nuancés que ceux engendrés par des compétences ? De quelle façon s'y prendre pour porter un jugement solide qui permet d'apprécier de manière juste des productions très différentes d'un étudiant à l'autre ? Nous croyons que l'utilisation de grilles d'évaluation descriptives permet de répondre à ces questions. C'est pourquoi cet ouvrage a pour mission principale d'accompagner les enseignants du réseau collégial dans l'élaboration de telles grilles.

    Des questions à se poser, des pièges à éviter, une démarche claire, du vocabulaire, quelques balises, de nombreux exemples de grilles d'évaluation : voilà ce qui y est proposé afin de guider de près les enseignants dans l'élaboration ou la révision de grilles d'évaluation descriptives efficaces.

    Ce guide se veut pratique, concret, utile et aisément applicable à divers contextes d'enseignement, et soulève à l'occasion quelques jalons de réflexion en lien avec les fondements de l'évaluation des apprentissages.

  • When some claim austerity is the only answer to today's economic woes, a close look at the best practices in Scandinavia and Finland gives pause for thought. Cited as models for their egalitarian social and health policies, these countries also have thriving economies where the gap dividing rich from poor is smaller than elsewhere. Despite their quasi mythic status, the policies implemented to combat inequalities in health are neither well known nor understood. Policies discussed in Scandinavian Common Sense include education, housing, conciliation of work and family life, daycare, sustainable development and more. For these policies to be part of political debate, be it in Quebec, Canada, the United States or elsewhere, they must be in the public domain. That is the purpose of this book.

  • Jouissif et décomplexé, S'appartenir(e) rassemble les paroles de neuf auteures. On y parle de notre façon d'être moderne et préhistorique à la fois. De notre rapport à l'éducation. De cette foutue question du pays qui se pose encore bizarrement. De nos paradoxes si multiples. De l'Histoire. Celle qui s'écrit. Celle qui nous échappe parce que trop peu enseignée. Celle des peuples autochtones encore mal comprises. Celle qui nous définit. On y parle des nuances qui s'évaporent dans les brumes de l'inconscience collective. S'appartenir(e) est un cri de solidarité et de provocation, au féminin.

    La parole est une plante fascinante.
    Surtout quand on la laisse pousser comme elle veut.
    Je marche.
    Je pense au mot s'appartenir (e).
    Je pense à ce petit e, enclavé dans le titre des soirées à venir.
    Comme, oui, une graine qui dort dans la terre.
    Qu'y a-t-il dans un titre?
    Et si tout était déjà dans le pressentiment qu'on a des choses ? Des mots ?

empty