• Tueur professionnel à la retraite, Jon Ayaramandi coule des jours paisibles dans son petit village du Pays basque. Quand Perle, une femme qu'il a autrefois sauvée, le supplie de retrouver son nouveau compagnon, Al le pêcheur, Jon abandonne son train-train. Mais plus sa traque avance et plus le passé d'Al lui paraît obscur. Alors que les recherches de Jon progressent, la femme qu'il aime est assassinée.

  • Elvis ou la vertu

    Frantz Delplanque

    • Seuil
    • 17 Janvier 2013

    Où l'on retrouve les personnages hauts en couleur du premier roman de Frantz Delplanque ( Du son sur les murs, Seuil, 2011) : Jon Ayaramandi, le papy tueur débonnaire, rocker dans l'âme et véritable juke-box vivant, la belle Perle, sa fille Luna, les Gitans et Valentin, le célèbre chanteur des Fucking Puppets... Cette fois, des cadavres tombent du Ciel. Du Ciel ? Avec une majuscule ? Oui, c'est bien ce qu'on veut nous faire croire.Tiré une nouvelle fois de sa paisible retraite, dont il profitait pour écrire ses Mémoires d'assassin recommandable, Jon part à la chasse aux intégristes catholiques qui s'en prennent à ses musiciens préférés. Aidé de ses amis gitans, et d'une bombe sexuelle prénommée Mylène, la coiffeuse de Largos, il va sillonner le pays Basque en Lamborghini Murcielago, des flingues plein les poches et la rage au coeur. Miracle : entre les Pyrénées et l'Atlantique, les morts se multiplient bientôt comme des petits pains. Pas de pitié pour les ennemis du rock and roll, nom de Dieu !Drôle et vif, énergisant, ne respectant rien si ce n'est les secrets d'une écriture millimétrée, ce deuxième roman de Frantz Delplanque est le tremplin dont nous avons besoin pour une authentique élévation spirituelle.Frantz Delplanque est aujourd'hui responsable des manifestations culturelles de la ville de Montpellier.

  • Qu'est-ce qui ne va pas, encore, avec la BAC de Marseille ? Sur des sujets aussi délicats, on ne peut quand même pas raconter n'importe quoi. Prenez le brigadier Rivaz. Bon, d'accord, il a quelques casseroles derrière lui. Qui n'en a pas dans ce métier ? Mais c'est un chic type. Aujourd'hui, par exemple, il a fait kidnapper un chien par deux voyous, l'a emmené dans un labo pour qu'on le farcisse comme une pintade, et l'a aussitôt restitué à sa maîtresse. Alors moi, je dis : Où est le mal ?

empty