• Dans la mémoire collective, le « Grand siècle des âmes », le XVIIe est le temps de « l'invasion mystique ». Pourtant, en 1790, le royaume ne compte que 55 500 religieuses. Il y en aura 135000 en 1900. Cet essai cherche à décrire cet essor, une fois résumé le legs de l'Ancien Régime. Si la Révolution a entendu supprimer « la religieuse », le XIXe siècle, lui, va promouvoir « la soeur ». L'espace est libre pour une pléiade de fondatrices avec des Sophie Barat (Sacré-coeur de Jésus), Anne-Marie Javouhey (Saint-Joseph de Cluny), Thérèse Couderc et le Cénacle, Jeanne Jugan et les Petites Soeurs des Pauvres. Sur le terreau des Pieuses filles, Béates et « Soeurs des campagnes » prendront naissance quelque 400 fondations nouvelles. L'index énumère ici plus de 200 congrégations anciennes et nouvelles. Il était temps de mettre à la portée de tous un ouvrage qui répertorie les différents visages de ces soeurs aux fonctions multiples et au service de tous, jusque dans les missions lointaines.L'auteur : Gérard Cholvy est Professeur émérite d'histoire contemporaine à l'université Paul-Valéry (Montpellier-III) où il a enseigné de 1962 à 2002. Auteur de nombreux ouvrages distingués par des prix littéraires, il est un éminent spécialiste de l'histoire religieuse et culturelle en France.

  • Biographie de l'une des plus hautes figures du XIXe siècle : Ozanam a exercé une influence majeure sur la religion, mais aussi sur la culture et les sensibilités. Il a été béatifié par Jean-Paul II en 1997 et sera canonisé l'an prochain pour le 150e anniversaire de sa mort.

  • Table des matières

    Avant-propos, par G. CHOLVY
    LES ORIGINES
    Chapitre I. SOUS L'EMPIRE ROMAIN (IVe-Ve siècles), par M. CHALON
    Chapitre II. DANS LE ROYAUME WISIGOTH (Ve-VIIIe siècles), par M. CHALON
    Chapitre III. LES TEMPS CAROLINGIENS (VIIIe-Xe siècles), PAR H. VIDAL
    LE MOYEN-AGE
    PAR H. VIDAL
    Chapitre I. LES ÉVÊQUES ET LES CLERCS
    Chapitre II. EVÊQUES ET POUVOIRS TEMPORELS
    Chapitre III. EGLISE ET SOCIÉTÉ
    LES TEMPS MODERNES
    Chapitre I. LA GRANDE CRISE DU XVIe SIÈCLE, PAR M. LAGET
    Chapitre II. LE SIÈCLE DE LA CONTRE-RÉFORME :
    • De l'Edit de Nantes à sa révocation, par M. LAGET
    • La réforme catholique, par X. AZEMA
    Chapitre III. LE XVIIIe SIÈCLE, PAR X. AZEMA
    L'EPOQUE CONTEMPORAINE
    PAR G. CHOLVY
    Chapitre I. LA CRISE RÉVOLUTIONNAIRE ET SES CONSÉQUENCES
    Chapitre II AU SEIN DE LA CIVILISATION TRADITIONNELLE : Les efforts de restauration religieuse (1806-1846)
    Chapitre III. LES CRISES DU TOURNANT DU SIÈCLE (1847-1873)
    Chapitre IV. LA DÉFENSE RELIGIEUSE : MGR DE CABRIÈRES (1874-1921)
    Chapitre V. SOUS LE SIGNE DE L'ACTION CATHOLIQUE (1922-1962)
    Chapitre VI. L'ÉVOLUTION DES SENTIMENTS RELIGIEUX (1802-1962)
    EPILOGUE. AU LENDEMAIN DE VATICAN II
    Liste des évêques
    Calendrier des saints honorés dans le diocèse actuel
    Orientation bibliographique
    Cartes
    Table des matières



  • La collection « Mémoire d'Églises » devient « Histoire des mondes chrétiens ». Cet ouvrage de Gérard Cholvy constitue une bonne introduction à cet élargissement de perspective. Il donne un panorama des religions et des cultures de cet Occident européen du XIXe siècle parti à la conquête du monde par sa science et ses techniques, par son expansion coloniale mais aussi par l'élan missionnaire de son christianisme.
    Après une introduction sur religions et cultures, le parcours proposé se déploie en huit chapitres: - État des lieux à l'orée du xixe siècle; - Le mouvement des idées: les Lumières comme idéologie dominante; - Romantisme et réveil religieux; - Le mouvement des idées: le positivisme; - Le renouveau spiritualiste; - Un siècle d'art religieux; - La religion des femmes; - Religion et expansion européenne; - Esquisse d'un bilan en 1914.
    Fil directeur de cette étude, une ambition et une nécessité méthodologique qui s'écartent des chemins naguère empruntés par la Church History, les histoires de l'Église, et par l'histoire de l'Église (Kirchengeschichte). Il s'agit de passer à la Social History of religions - comme l'a pratiquée un Hugh Mac Leod - et à l'histoire des mentalités, des cultures et des religions.
    Cet ouvrage met en évidence les bienfaits d'une étude comparée qui montre comment évoluent de concert catholicisme, protestantismes et judaïsme, sans ignorer ceux qui ne se rattachent à aucun culte. Ce faisant, ce travail souhaite échapper au piège qui résulterait d'une approche limitée à une seule confession, ce qui a été, il faut en convenir, la règle générale. Contrairement aux affirmations d'un positivisme - « La Science est la religion du XIXe siècle » (Vacherot, 1856) - vulgarisé en scientisme avec Littré et Larousse, c'est-à-dire se ralliant à une évolution considérée comme linéaire, position reprise par bien des sociologues des religions au xxe siècle, l'hypothèse des flux (revivals, réveils...) et des reflux du sentiment religieux est ici testée à nouveau et soumise à la critique.
    Attention est portée aux tournants: romantisme, positivisme, renouveau spiritualiste de la fin du XIXe siècle, ceux-ci étant plus précoces au sein des élites culturelles - ainsi du baromètre de l'École normale supérieure! - au XIXe siècle comme d'ailleurs au XXe siècle. Contient un cahier photos en couleurs de 8 pages.
    Gérard Cholvy est Professeur émérite d'histoire contemporaine à l'Université Paul-Valéry (Montpellier III) où il a enseigné de 1962 à 2002. Auteur de nombreux ouvrages distingués par des prix littéraires, il est un éminent spécialiste de l'histoire religieuse et culturelle contemporaine.

  • Frédéric Ozanam

    Gérard Cholvy

    • Artège
    • 19 Novembre 2012

    Le 22 aout 1997, à Notre-Dame de Paris, pendant les journées mondiales de la jeunesse, le pape Jean-Paul II béatifie Frédéric Ozanam, laïc et père de famille. Né à Milan en 1813, ce « jeune lyonnais remarquablement doué » meurt à quarante ans à peine. Très pieux et grand intellectuel, il a voué sa vie aux autres, aux pauvres et à ses étudiants.Libéral comme Montalembert ou Lacordaire, mais aussi social, il s'affirme démocrate et républicain, à rebours de l'élite du catholicisme français de l'époque.Son premier et permanent combat a été de réconcilier la science et la foi, son oeuvre écrite à partir de sa thèse sur Dante en atteste.Mais c'est surtout la création et le développement mondial de la Société Saint-Vincent-de-Paul qui va occuper sa vie. Cette association créée par des laïcs en 1838 et dirigée par eux, est depuis lors au service des plus pauvres.Frédéric Ozanam demeure pour beaucoup un exemple et un témoin de la « civilisation de l'amour ». Deux cents ans après sa naissance, il reste un modèle très actuel. L'auteur : Gérard Cholvy est Professeur émérite d'histoire contemporaine à l'université Paul Valéry (Montpellier-III) où il a enseigné de 1962 à 2002. Auteur de nombreux livres couronnés de prix littéraires, il est un éminent spécialiste de l'histoire religieuse et culturelle en France.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Après le détachement religieux que révèle la Révolution, le XIXe siècle, en France, voit se succéder des attitudes bien différentes dans le domaine spirituel : l'influence des Lumières et le voltairianisme de M. Homais ; les réveils religieux romantiques, catholiques et protestants ; le temps du positivisme, avec ses prolongements scientistes qui font dire au chimiste Marcellin Berthelot que " le monde est aujourd'hui sans mystère " (1885). Claudel, Bergson, Charles de Foucauld, Péguy et quelques autres laissent entrevoir ensuite, au moment même de la Séparation, les prémices du réveil spiritualiste qui s'épanouira dans les décennies ultérieures.
    Mais qu'en était-il à la base, dans les paroisses, les campagnes et les quartiers ouvriers ? Quelles étaient la spiritualité des masses et celle des élites ? Les renouveaux avaient-ils des répercussions profondes ? Ce livre fait le point, au travers d'une foule d'exemples.

empty