• Le religieux s'affiche bruyamment, mais Dieu s'efface de notre horizon. Tel est l'un des paradoxes de notre temps : la violence et le silence.
    Quiconque réfléchit sur le sens de l'existence se heurte à ce silence. Nulle évidence. Nulle trace d'une Présence. Nous vivons, nous pensons à l'aplomb du silence. Serions-nous à nous-mêmes une question sans réponse ?Les drames de la vie, les tragédies de l'histoire rendent encore plus brûlante l'interrogation : pourquoi ? Le malheur est toujours non-sens.C'est d'un tel questionnement que procède cet essai. Il n'est pas surprenant que la figure de Job, emblématique de l'affrontement au tragique, y tienne une place importante. Plus surprenantes, les pages consacrées au Cantique des Cantiques, ce silence de Dieu dans l'éblouissement de la vie.
    Au travers d'une enquête à travers les écrits bibliques, l'auteur relève différentes interprétations données de ce silence. Blessure au coeur de la foi, qui l'empêche de se boucler en un système. Retrait d'un Dieu qui s'efface pour que l'humain grandisse dans son autonomie. Mystère d'une altérité irréductible. Ce silence serait-il l'ombre portée de la Parole ? Entre confiance et doute, comment assumer la traversée du silence ?
    Ces pages invitent à un questionnement ouvert. Le silence serait-il le dernier mot ?
    Par-delà le silence...le peut-être de Dieu.

  • Premier polar en gilet jaune, ce roman raconte comment un policier en formation, Alain Devers, est envoyé par ses supérieurs surveiller les manifestants qui occupent le rond-point du Mouchoir rouge, en Bretagne. Il doit se faire passer pour l'un d'eux. Le jeune homme ne goûte guère cet exercice d'infiltration, d'autant qu'un chauffard renverse soudain une manifestante et la tue, plaçant l'apprenti flic dans une situation de plus en plus périlleuse. Son double jeu se complique encore quand des agents de DCRI cherchent à leur tour à le manipuler, et que les gilets jaunes décident d'occuper le port et de bloquer les ferries, manne économique de la région...
    Une immersion très informée dans ce milieu disparate, où se croisent depuis quelques mois des militants de divers horizons et surtout des citoyens de tout milieu en colère contre l'ordre des choses.
    Bien connu des amateurs de littérature populaire, Gérard Delteil est déjà l'auteur d'une cinquantaine de romans noirs et historiques qui lui ont notamment valu le Grand Prix de littérature policière en 1986 et le prix du Quai des Orfèvres en 1993. Au Seuil, il a publié Les Années rouge et noire (2014) et, chez Points, La Conjuration florentine (2015).

  • Véritable saga historique et sociale des « Trente Glorieuses », mais aussi thriller aux rebondissements multiples, Les Années rouge et noir retrace les aventures de trois personnages principaux : Anne Laborde, jeune résistante qui s'engagera aux côtés du

  • 2011

    Gérard Delteil

    Janvier 2011. Le technicien de permanence à la Diren (Service de la surveillance des crues) relève des résultats inquiétants sur l'ordinateur relié aux postes d'observation. On approche du troisième niveau d'alerte, celui qui exige la mise en place de mesures spéciales. D'ailleurs, la Seine monte de façon inquiétante et le siège de la Diren elle-même, sur le quai d'Austerlitz, est menacé Une cellule de crise se réunit à Matignon, mais les experts n'arrivent pas à se mettre d'accord : faut-il évacuer d'urgence, quitte à provoquer panique et hystérie, ou attendre encore un peu, au risque que le bilan des victimes s'alourdisse ?
    La tension monte dans la capitale, d'autant que la secte du Temple de la Science mentale annonce le déluge et la fin du monde. Alors que le chaos menace, une jeune fonctionnaire, auteur d'un projet de plan de prévention abandonné faute de moyens, décide de prendre les choses en main. Dès lors, elle devient la cible de la secte, qui semble trouver bien des avantages à l'inondation qui gagne

  • Daniel Batz, jeune diplômé surdoué en informatique originaire du Sud-Ouest, monte à Paris pour y trouver un emploi. Recommandé par son oncle, il est embauché dans un cabinet d'intelligence économique, où il fait connaissance de ses collègues Delafère, le chef ombrageux, Tommy, joueur, buveur et volontiers castagneur, Chamberlain, ancien séminariste gay.
    Le trio, devenu quatuor, travaille pour Geodiaf, une multinationale dont le département informatique vient de mettre au point un logiciel de spéculation en Bourse ultraperfectionné, baptisé Speculator. Ce programme permet des prévisions exactes, donc des gains faramineux.
    Or l'épouse du PDG du groupe, Anne Leroy-Murcia, a prêté à son amant russe vivant à Londres, après l'avoir dissimulé dans un bijou, l'exemplaire unique de la clé USB permettant d'utiliser le logiciel.
    Batz est envoyé en Grande-Bretagne pour récupérer la clé, sur laquelle bon nombre de personnes veulent mettre la main. Une course contre la montre débute. Le logiciel doit en effet être présenté lors du prochain comité exécutif du groupe Geodiaf. Si Anne Leroy-Murcia ne peut en faire la présentation aux autres membres du comex, elle sautera...
    Au cours de son périple, Daniel Batz devra déjouer les pièges d'une aventurière anglaise qui a fait ses classes à la CIA (une moderne Milady), d'un ex-kgébiste devenu tueur à gages et des hommes de main d'une agence concurrente...

  • Février 2003 : au moment où l'armée américaine s'apprête à envahir le pays, Mike Diaz, capitaine de Marines, est chargé par un riche collectionneur d'organiser le vol des trésors du musée de Bagdad, dont un vase sumérien à tête de femme, de 5000 ans d'âge.
    Pour parvenir à ses fins, Mike recrute une équipe composée de trois militaires et d'une jeune femme. Ce qui l'amènera à croiser un sosie de Saddam, un journaliste français manipulé par la CIA, un agent britannique chargé de rapporter des documents compromettant un député et une pacifiste australienne. Autant de personnages aux motivations opposées? Quant à Mike Diaz, peut-il vraiment compter sur ses commanditaires ?et ses compagnons d'armes pour accomplir sa mission ?

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Chaque année, le problème des prisons revient à la une et la télévision nous montre ces mêmes images de jeunes taulards révoltés, perchés sur le toit de leur prison. 48.000 personnes sont emprisonnées en France et près de 200.000 par an font un séjour en prison : des centaines de milliers, voire des millions de familles sont donc directement concernées par la prison. Quelle est la vie quotidienne des taulards ? Bagne ou villégiature quatre étoiles ? Qui va en prison ? Les prisons françaises sont-elles à deux vitesses : derrière les barreaux, tout le monde est-il traité de la même façon ? Nos prisons sont-elles pires ou meilleures que celles des pays voisins ? Qu'en est-il des droits de l'homme en prison ?

  • Le X Security Project est un système de reconnaissance individuelle tellement attentatoire aux libertés que l'armée américaine et la CIA, après en avoir favorisé le développement, préfèrent aujourd'hui le rentabiliser sur le seul marché européen. Un lobbyiste anonyme, le narrateur de cette nouvelle, est chargé de déminer les pièges de la législation de l'Union européenne pour en assurer la commercialisation. Mais le métier de lobbyiste n'est pas sans risque...

  • Une idée sinistre me traversa : ils voulaient nous éliminer, comme Grobide, parce que nous en savions trop, et ils allaient nous jeter dans des cuves d'acide, pour faire disparaître nos corps. Ou alors, ils nous transformeraient en savon de Marseille, ou en pâté pour chiens et chats. J'avais lu une histoire comme ça dans un livre d'épouvante...

  • Une idée sinistre me traversa : ils voulaient nous éliminer, comme Grobide, parce que nous en savions trop, et ils allaient nous jeter dans des cuves d'acide, pour faire disparaître nos corps. Ou alors, ils nous transformeraient en savon de Marseille, ou en pâté pour chiens et chats. J'avais lu une histoire comme ça dans un livre d'épouvante...

  • Pièces détachées

    Gérard Delteil

    • Fayard
    • 2 Décembre 1992

    "Tes Colombiens, ce sont des méchants, dit le gars des Stups. Le plus grand, Irrazabal, a travaillé pour le cartel de Medellin. Je l'ai serré à Roissy en quatre-vingt-dix, mais le juge a estimé qu'il manquait de preuves pour l'inculper..." Des criminels aux motivations sans doute fort différentes avaient choisi le dimanche de permanence de mon équipe pour trucider à une demi-heure d'intervalle un paumé du quart monde et un toubib du beau monde.

    " Chez Delteil, il suffit de lire et de laisser mourir... " (Robert Deleuse, Les maîtres du roman policier) " Delteil fait partie de cette nouvelle génération qui ramasse ses histoires dans les archives refoulées, l'ordinaire politique et quotidien, les beaux hasards de l'histoire... " (Marianne Alphant, Libération) " Delteil impose un regard impitoyable sur les mille et un événements de la vie quotidienne (...). Il invente des hypothèses qui peuvent paraître hardies ou extravagantes mais qui, si on les examine de près, ne le sont pas entièrement... " (Alexandre Lous, Le Magazine littéraire) Gérard Delteil, né en 1939, a publié une trentaine de romans policiers, dont N'oubliez pas l'artiste qui a obtenu le Grand Prix de Littérature policière.

  • Dominique Lubin pressentait le coup fourré lorsque Paul Maillard, directeur du magazine Commerce Mag, lui proposa de l'envoyer en reportage à Cuba pour y retrouver la trace d'un notaire véreux du nom de Guilvinnec. Mais Dominique espérait faire d'une pierre deux coups en profitant de ce voyage pour rapporter une enquête approfondie sur l'industrie du tourisme à la Havane.

  • Barbara Curnonski, une ethnologue, a convaincu Dominique Lubin de se rendre au Mexique pour enquêter sur le sort de la population nahua de l'Alto Balsas menacée par la construction du barrage de San Juan Telelcingo. Mais Lubin ne s'attendait pas à retrouver sur place une équipe de l'agence Zygma dont le directeur a été enlevé par de prétendus Zapatistes.

  • La petite voleuse à la tire choisit mal ses victimes et, bien que le look bcbg lui aille bien, elle n'est pas faite pour les salons. Le journaliste du Canard ne s'y trompe pas, même s'il décide d'aller voir de plus près ce que l'on veut au juge d'instruction. Rien ne va plus pour personne sur les bords du canal Saint-Martin...

  • Alors qu'elle croyait être la fille d'un général de l'armée argentine, Marie-Emilia découvre qu'elle a été adoptée. Elle est probablement l'enfant d'une prisonnière tuée sous la dictature. Avec le Furet, elle remonte la piste de sa naissance et découvre l'histoire, sombre, de son pays.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Une série de morts violentes frappe la nomenklatura de la banque et le directeur du patrimoine se suicide. Ca fait du bruit surtout au lendemain des nationalisations

  • Ma distraction favorite consiste à épier les femmes, les suivre pour ensuite les flageller et les étrangler...

  • Quel drame a bien pu se dérouler dans le train de 1939 pour que ce malheureux colonel britannique se fasse assassiner 40 ans plus tard?

  • L'Herbaggio : un véritable mini-paradis terrestre. Or, un beau jour, le sang coule et le paradis fait place à l'enfer...

  • Voulez-vous consulter son dossier? Barouchof eut un petit mouvement d'irritation.

empty