• « Pendant toute la durée du voyage, Georges Corson avait essayé de s'entretenir avec le Monstre. Il le savait accessible à différents modes de raisonnement, mais, pas plus que ses prédécesseurs, il n'avait jamais pu mener avec lui une conversation suivie. Pour une seule raison apparente : l'hostilité irrémédiable que le Monstre entretenait à l'égard de l'espèce humaine. »
    Dans la guerre qui oppose les Puissances solaires aux Princes d'Uria, la mission de Corson est de déposer sur la planète ennemie un monstre aux pouvoirs destructeurs. Mais leur vaisseau s'écrase sur Uria. Seul survivant de l'équipage, il doit désormais échapper au Monstre. Et il découvre, avec l'aide d'une jeune Terrienne, Antonella, qu'il ne se trouve ni où ni quand il croyait être. Sinon dans une situation désespérée, au coeur d'un tourbillon spatio-temporel qui va les jeter en Aergistal, le lieu de toutes les guerres.
    L'un des meilleurs romans de Gérard Klein.
     
    Préface inédite

  • Sur Mars, colonie terrienne devenue autonome, la tension monte. Après avoir échoué à supprimer Archim, le grand climaticien, on l'arrête et le voici devant un tribunal secret présidé par Jon d'Argyre. Dans l'ombre, Gena, la fille de Jon, conspire pour aider le jeune savant : elle l'aime et a foi en lui. Au procès, un ambassadeur terrien est prêt, lui aussi, à soutenir Archim et son projet, jugé criminel. De quoi s'agit-il ? Archim a inventé un étonnant procédé, capable de donner à la planète rouge des conditions d'habitabilité terrestres... Mars le refuse, la Terre l'approuve. On devine la révolution technique et mentale qu'un tel dessein implique. Mars connaîtra-t-il le bonheur vivifiant des forêts, l'ombre douce des arbres ? Mais ne serait-ce pas là une folle chirurgie planétaire ?

  • Toujours plus loin dans l'espace, toujours animée des rêves les plus fous, la saga d'Argyre se poursuit. Hiram Walker a grandi dans ces zones arriérées d'Amérique du Nord qui se sont retranchées derrière la Frontière après la Grande Guerre. Adolescent, son but est de devenir pilote ; il réussira au delà de toutes ses espérances, puisqu'il sera le premier homme à quitter le système solaire. Mais l'Enfant-prodigue rapporte de bien tristes nouvelles de Proxima : nulle planète habitable là-bas. À moins que... Seul contre le gouvernement de la Terre et la puissante Administration, mais avec l'appui de la Mémoire et de la Chirurgie planétaire, Hiram Walker parviendra à donner une nouvelle planète au peuple des zones, et une nouvelle chance à l'humanité.

  • Les perles du temps, ce sont les larmes tombées d'un futur proche ou lointain, des fragments de la grande histoire d'êtres encore à venir. En voici une qui parle d'un monstre si totalement seul sur notre Terre, où il a échoué, qu'il cherche un couple acceptant de l'habiter. Une autre, où une vieille maison boude les machines. Une autre qui voit un couple trahi par son double. Celle-ci bruit d'une dispute entre un petit garçon, qui n'aimait pas les grandes personnes, et une vieille dame qui refusait de jouer à la marelle. Celle-là vous entraîne vers la lune, et vous offre une place au balcon pour observer une explosion atomique sur la Terre... Dix-huit perles en tout, aux irisations bradburyennes, à garder précieusement au creux de votre main comme autant de gouttes de poésie.

  • Sur Mars, le rêve des forêts s'est enfin réalisé : Archim Noroit a doté la planète d'une atmosphère. Mais les années ont passé, et sa fille, Ina d'Argyre, a elle aussi un rêve : retrouver le fameux Jor Arlan, et obtenir qu'il l'aide à poursuivre la chirurgie planétaire de son père en créant une nouvelle planète. Or, cet homme de génie, personne ne l'a jamais vu et certains prétendent même qu'il vient d'ailleurs. C'est un voilier du soleil qui emmènera Ina vers Uraniborg et Ganymède, où elle découvrira la véritable identité de Jor Arlan et, en même temps, le plus formidable secret de l'histoire de l'humanité...

  • La mécanique quantique est l'un des domaines de la physique les plus surprenants et controversés. Depuis le début, elle a suscité les plus vifs débats quant à sa signification et à son lien avec le réel. L'atomisme, la lumière ou les théories relativistes ont aussi défrayé la chronique, mais rien ne semble devoir arrêter les polémiques qui entourent l'interprétation des phénomènes quantiques. De Heisenberg à Schrdinger en passant par la fameuse controverse entre Einstein et Niels Bohr, Jean-Pierre Pharabod et Gérard Klein n'omettent aucune péripétie de cette saga de la physique quantique qui mène aujourd'hui à l'affirmation pour le moins surprenante de la « non-localité » de la nature. C'est un nouveau défi à nos modes de pensée ordinaires. Jean-Pierre Pharabod est ingénieur de recherche. Il a travaillé jusqu'en 2000 dans un laboratoire de physique de l'École polytechnique. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Le Rêve des physiciens, avec Bernard Pire, et La Miraculeuse Efficacité de la théorie quantique, avec Philippe Miné. Gérard Klein, écrivain, économiste et éditeur, est un observateur assidu de l'évolution de la science. 

empty