Littérature générale

  • Dans la continuité de son travail de recherche sur " la condition post nazi ", ce dernier essai de Gérard Huber analyse ce qui se révèle lorsque l'on met en scène aujourd'hui Le Marchand de Venise. En s'appuyant sur la signification cachée des noms des personnages ( Shylock/ Shakespeare ), il montre l'existence d'un double marranisme (au XVI siècle est " marrane " tout juif converti de force au catholicisme et qui pratique en secret sa religion) chez Shakespeare qui sera déterminant dans l'évolution de sa pulsion théâtrale.

  • En 1895, la découverte d'une stèle célébrant la victoire du pharaon Mineptah sur des peuplades en révolte permettent aux deux égyptologues F. Petrie et W. Spiegelberg de la nommer "Stèle d'Israël", traduisant ainsi le nom d'une de ces peuplades "Isiriar" par "Israël". Or, le récit biblique dit d'"Israël" "qu'il n'a plus de semence". L'auteur, comprenant la contradiction de cette dénomination, pose alors la question des origines d'Israël et y répond dans l'esprit de la "science du judaïsme" renouvelée, depuis Spinoza et Freud.

empty