• Nous sommes ou serons tous, un jour, des Indigos, qui représentent près de 15 % de la population totale et plus de 80 % des « hyperactifs ». Après l'ouvrage "La guérison de l'Habitat" sur les « Cheminées errantes », redécouvertes 2500 ans après Lao-Tseu, l'auteur, ingénieur et géobiologue, s'intéresse ici aux Indigos, sans lesquels l'état de notre monde serait certainement pire que ce qu'il est parfois ! Seraient Indigos un sixième des humains qui, grâce à leurs qualités et à leur hyperactivité, occupent les postes les plus importants de la vie politique, économique, sociale, culturelle, etc. Mais une certaine médecine, de plus en plus décriée en interne, a réussi à traiter aux « psycho-stimulants » des hyperactifs normaux et en bonne santé alors que plus de 80 % de ces hyperactifs devraient leur spécificité d'Indigos à une génétique différente. La première partie de l'ouvrage traite de cette dérive médicale et donne des réponses actuelles, également médicales. La seconde partie, qui approfondit la vie des Indigos, se lit comme un roman, ouvrant des horizons inconnus sur la Connaissance de l'Homme et son devenir. À elle seule, la certitude de savoir que nous sommes déjà maintenant ou passerons tous par « l'état Indigo », doit nous conforter dans un optimisme raisonné sur notre futur : l'Éternité.

  • Après "La Guérison de l'Habitat", ouvrage consacré aux cheminées errantes qui sont les premières responsables des nuisances majeures dans l'habitat, ce manuel pratique de géobiologie moderne est un cours complet de radiesthésie/géobiologie où sont étudiées et classées par dangerosités croissantes, les nuisances géologiques et magnétiques du sol et sous-sol, repérées tout au long de plus de 20 ans de pratique. Comment les détecter, établir des diagnostics, prendre les mesures appropriées pour assainir les habitats défectueux, et y prévoir des points de ressourcement. En annexe, l'auteur, ingénieur et diplômé de physique, montre de quelle façon la géobiologie lui permit de découvrir, en 2014, la cause environnementale majeure - encore inconnue - de la SLA/Maladie de Charcot. Il en dégage les précautions que doivent prendre les « porteurs sains », au niveau de leur habitat, pour éviter que des nuisances « n'ouvrent la porte » à cette maladie très grave ou à d'autres atteintes neuro-dégénératives, voire autoimmunes ou fibromyalgiques.

empty