• « Qu'est-ce qu'un Hôtel à la fin du Moyen Âge ? », se demandait Ferdinand Lot en 1958. Près d'un demi-siècle plus tard, la question demeure. L'auteur tente d'y répondre en étudiant l'Hôtel des ducs d'Orléans, ces parents pauvres de la recherche historique, au XVe siècle. S'intéresser à leur entourage était un excellent moyen d'approcher au plus près ces oubliés de l'histoire : l'Hôtel prospère ou s'appauvrit avec le prince qu'il sert dans un même cycle de vie. Pour autant, cet ouvrage ne se veut pas une étude des d'Orléans mais bien celle de l'institution à leur service et des hommes qui la peuplent. Donnant de l'Hôtel une définition large, l'auteur a voulu mesurer l'importance politique d'une institution que l'on a trop longtemps cantonnée au seul rôle domestique. Indispensable pour saisir la réalité multiple de l'Hôtel, l'analyse prosopographique d'un groupe constitué de plus de 1 700 officiers est complétée par une étude biographique de tous les détenteurs de l'office de chambellan, choisi parmi les très nombreux offices relevant de l'Hôtel (plus d'une centaine, aussi variés qu'écuyer d'écurie, gardien d'ours, galopin de cuisine ou échanson...). Véritables éminences grises du prince, les chambellans incarnent à eux seuls cette mutation qu'a connue l'institution au cours du XVe siècle et prouvent que, loin d'être une entité figée, aux traits immobiles, l'Hôtel vit, évolue, se transforme au fil du temps et des besoins princiers. Ce livre est la transposition d'une these soutenue en décembre 2001 auprès de l'Université Paris I par Elizabeth Gonzalez, agrégée et docteur en histoire.

  • Conor, Abéké, Meilin, et Rollan, ont perdu leur statut de héros de l'Erdas. Condamnés pour un crime qu'ils n'ont pas commis, bannis et poursuivis, ils sont contraints de fuir pour échapper aux troupes de mercenaires sans pitié, les Oathbound, protecteurs des leaders de l'Erdas.
    Pourtant, malgré la menace qui pèse sur eux, ils n'oublient pas leur rôle de protecteurs de l'Erdas.
    Les quatre amis rejoignent le désert de Nilo pour y chercher une précieuse relique qui serait reliée à l'histoire de leur Royaume et pourrait leur donner la clé de leur survie. Aux confins de cette vallée isolée, ils découvrent une immense librairie dont le secret est bien gardé. Mais ce lieu sacré n'abrite pas que d'anciens volumes et des parchemins anciens. Les gardiens de ce temple ne sont autres que Takoda et Xanthe, accompagnés de Kovo, le grand traître.
    Mais les Oathbound se rapprochent et les quatre héros risquent de se retrouver pris au piège...

  • Pour bien démarrer l'apprentissage de l'espagnol en 5e, un cahier d'entraînement proposant un entraînement ludique et progressif, à l'écrit et à l'oral.
    o  Avec cet ouvrage, votre enfant  :
    - révise les  points clés du programme  de LV2 en espagnol  ;
    - s'entraîne avec des exercices progressifs et des activités ludiques  ;
    - découvre la vie quotidienne en Espagne.
    o Les exercices d'entraînement à l'oral sont associés à des  fichiers audio, téléchargeables sur le site Hatier, dans la fiche article de l'ouvrage.
     
    o Tous les exercices font l'objet de  corrigés  détaillés.
     

  • La flamme

    Jorge González

    En 1904, à Buenos Aires, dans le quartier d'Avellaneda, au moment où se négociait la construction du premier stade de football du club du Racing, naissait José Maria González, un futur grand joueur de ce club surnommé "llamarada", la flamme, à cause de sa chevelure qui lui donnait une allure de fusée quand il courait derrière le ballon. Il était aussi le grand-père du dessinateur argentin Jorge González qui se sert de cette trajectoire comme point de départ pour retracer une généalogie intime liée à la passion du football et transmise de pères en fils sur quatre générations. Dans la lignée de Bandonéon ou Chère Patagonie, sur près de 300 pages, l'artiste ouvre sa palette picturale pour raconter les répercussions des vocations au fil des générations en ancrant son récit dans l'histoire de son pays natal. La démarche autobiographique le conduit à explorer sa mémoire familiale, fouillant dans la matière des souvenirs racontés, transmis et vécus. Un héritage en flux et reflux comme l'océan qui sépare l'Argentine de l'artiste installé désormais en Espagne, qui questionne le legs des souvenirs dans l'horizon et l'avenir de ses propres fils.

  • Eugénie Guillou fut réellement nonne puis Maîtresse, spécialiste de la fessée et des mises en scène sexuelles dans le Paris des maisons closes et du libertinage du XXe siècle commençant. On la surnommait « La Religieuse ». Elle voulait être indépendante et inventer sa vie, elle aimait le théâtre du fouet.
    Disparue et oubliée, Christophe Dabitch et Jorge González vous racontent son histoire. Il y a un siècle entre eux, mais ils se parlent. Ils l'appellent Eugénie, puis Sainte Eugénie, parce qu'elle le vaut bien.

  • Un livre-monde graphiquement époustouflant sur la Patagonie.Parti sur les traces de ses ancêtres, nés dans la lointaine et mystérieuse Patagonie, Alejandro va découvrir que l'histoire des hommes est aussi celle du territoire qui les a vus naître, grandir, espérer et mourir. Par touches sensibles qui explorent toute la palette des sentiments, de la noirceur à la lumière, Jorge González nous entraîne avec lui dans le tourbillon de l'histoire argentine.Aux côtés de Jorge González, trois fameux auteurs de BD argentins ont collaboré au scénario : Alejandro Aguado, Hernán González et Horacio Altuna. Le précédent ouvrage de Jorge González, "Bandonéon", a reçu le prix du roman graphique Fnac Espagne et fait partie des "1001 BD qu'il faut avoir lues", l'ouvrage de référence de l'historien Paul Gravett.

  • Fullmetal Alchemist a une place bien particulière dans le shônen. Découvrez le décryptage de ses personnages et de son univers.
    Fullmetal Alchemist est indéniablement un grand nom du manga en France. Grâce à sa version papier et ses deux séries d'animation, cette oeuvre singulière est parvenue à charmer plusieurs générations d'amateurs de manga dans le monde entier.
    Dans le genre shônen, l'oeuvre d'Hiromu Arakawa fait figure d'exception. Loin de ne se cantonner qu'à l'habituel voyage initiatique et autres escalades vers la puissance, elle aborde des thématiques profondes et matures, comme la culpabilité, le stress post-traumatique, la solidarité, les relations familiales, ou encore l'horreur de la guerre et du totalitarisme. Par le biais de personnages hauts en couleur, Arakawa explore ces sujets avec subtilité, dans un monde inspiré de l'Europe de la révolution industrielle, où se côtoient technologie et alchimie.
    Cet ouvrage revient sur la carrière d'Arakawa, détaille les processus de création du manga et des séries d'animation, puis décrypte en profondeur les personnages et thèmes du récit. Il aborde également les produits dérivés, dont les romans et les jeux vidéo.
    Partez à la découverte de l'oeuvre d'Hiromu Arakawa !

  • De nos jours, Gloria, Laura et Cristina, trois adolescentes, forment un groupe de punk appelé « The Black Holes ». Attitude, présence, instinct et musicalité, rien ne leur manque ! Mais à peine ont-elles commencé à répéter qu'une étrange présence surgit dans leur présent : une réminiscence aussi puissante que mystérieuse de quelque chose qui s'est passé il y a 160 ans et qui poursuit l'une d'entre elle. Et ce qu'elles ne savent peut-être pas, c'est que le temps est une autoroute à double sens...

  • Saviez-vous que Hitler s'entourait de mages et de membres de puissantes sociétés secrètes qui l'influençaient à l'heure de prendre d'importantes décisions ? Ou qu'il était obsédé par la découverte de tous les objets sacrés répartis dans le monde, convaincu que la possession de ceux-ci lui donnerait le pouvoir absolu ? Ou qu'il lança des expéditions à la recherche du Saint Graal ou du mythique royaume de Shambhala ?
    Dans cet ouvrage, nous découvrirons les sociétés secrètes comme l'Ordre Armaniste, la Germanenorden, l'Ordre des Nouveaux Templiers ou la Société Thulé et la guerre occulte qui, à l'ombre de la Seconde Guerre mondiale, opposa les nazis aux alliés. Nous analyserons aussi les délires mystico-raciaux représentés par la Théozoologie ou les contenus antisémites de la revue Ostara, de même que les insoutenables théories de l'Espace Vital, de la Terre Creuse et des Glaces Éternelles, sans oublier les recherches des reliques comme le Saint Graal ou la Lance de Longin.
    Les expériences mystiques de Hitler, les observations occultes de Himmler, la fourberie ésotérique du vol de Rudolf Hess, la fraude des Protocoles des Sages de Sion... Les croyances secrètes de Hitler explique tout cela et encore d'autres sujets sans lesquels il est impossible de comprendre le plus grand désastre de l'Histoire.

  • Une jeune fille venue d'Ukraine fuit à travers les rues de Barcelone, traquée par un tueur.  L'ultime affaire du vieil inspecteur Mendez, le héros fétiche de Ledesma, qui enquête dans une ville crépusculaire, ravagée par la spéculation foncière et la prostitution industrialisée. Une ville où le coeur de Mendez "a des souvenirs que la tête oublie."

  • Serge Blanco est né à Caracas, au Venezuela, en 1958. Il n'a pas connu son père et a été élevé à Biarritz par ses grands-parents et par sa mère dont il ne se serait éloigné pour rien au monde. Issu d'un milieu modeste, il a appris le sens du travail, le prix des choses, le goût des autres. Sur les terrains, Blanco a émerveillé les amoureux de rugby du monde entier de ses inspirations géniales et de ses relances tranchantes. Ensuite, il a vite rebondi lançant sa thalasso et sa marque de vêtements. Puis il est devenu président du Biarritz Olympique, le club de sa vie, premier président de la Ligue, et enfin vice-président de la Fédération Française de rugby.
    /> Déroulant le fil d'une vie hors du commun et l'arrière-plan de ses plus beaux exploits avec humilité et bonne humeur, Serge Blanco raconte son enfance heureuse, ses premiers ballons, ses premiers boulots, ses premières sélections avec le XV de France. Il dévoile ses amitiés indéfectibles avec Jean-Pierre Rives, Serge Kampf, Pierre Camou. Il remet aussi quelques points sur les i, notamment sur son projet de Grand Stade. Car, à 60 ans passés, Serge Blanco entend continuer à servir le rugby français, toujours à l'affût d'un rebond favorable...

  • Écrire un manuel d’histoire et d'archéologie des « mondes romains » avec une trentaine d'enseignants chercheurs, c'est adopter un parti-pris original : celui de poser des questions, de donner à voir la fabrique de l'histoire, de faire confiance à l'intelligence collective et au goût de la recherche, à la curiosité.Une équipe à la fois internationale et pluridisciplinaire cherche, ici, à saisir l’apport spécifique de l’archéologie et des diverses sciences humaines dans la compréhension des mondes romains pour produire une histoire renouvelée. Elle livre l’état d'un certain nombre de questions, à partir de deux sciences pluridisciplinaires, qui connaissent des renouvellements épistémologiques constants.La démarche retenue refuse le prisme déformant qui considère qu'il existe un « monde romain » unifié par le droit, le pouvoir, l'économie, la culture, autour d'un centre de pouvoir unique, Rome, décisionnel, ayant une « politique impériale ». Cette approche n'admet pas que le « monde romain » par son extension, par ses villes, par la forme de domination de sa Capitale soit perçu comme un exemple unique, universel, propre au « génie romain », «  à l'identité romaine » résultat d'une sorte d'essentialisme romain « frugal, paysan » éternel et constant durant au moins huit siècles et en tout lieu.Tout autant que le monde grec, le monde romain, quelle que soit la période où on l'étudie, dépasse largement le cadre géographique et civilisationnel de la Méditerranée. Il est divers, multiple, complexe. Tenter de renouveler l'histoire des mondes romains sur une période allant de l'archaïsme à l'antiquité tardive est une gageure, tant les sources et les milieux sont variés, et différents les modes de conservation des objets. Il y a donc plusieurs histoires et plusieurs archéologies des « mondes romains ».

  • Avec la collaboration de Danica Djeric et Bob W. White.
    Sous la direction de Jorge Enrique Gonzalez.

  • Au cours des dernières années le visage de la coopération judiciaire internationale a été bouleversé. Il en est ainsi notamment en matière civile et commerciale. L'actualité atteste de l'existence de pratiques qui étaient difficilement imaginables autrefois. Aujourd'hui, la coopération entre juges de common law va au-delà des seuls aspects opérationnels des procédures. En effet, les cas de juges coopérant pour résoudre les problématiques substantielles posées par des procédures parallèles ou connexes sont de plus en plus fréquents. À cette fin, ces juges ont recours à des méthodes peu orthodoxes, comme le dialogue, la communication par différents moyens, ou encore la négociation. Certains s'accordent même sur la voie à suivre.
    Cet ouvrage étudie les accords de coopération entre juges étatiques destinés à résoudre ce type de problématiques. Ces accords, qui surgissent notamment en matière d'insolvabilité (crossborder insolvency protcols) et d'enlèvement d'enfants, ne se présentent cependant pas dans des formes connues ou convenues. L'analyse des différents exemples démontre que si certains n'ont pas pour ambition de produire des effets de droit, d'autres peuvent être qualifiés de contrats. Un contrat de coopération entre juges conclu dans le cadre d'une affaire donnée soulève naturellement une multitude de questions inédites et fondamentales. Cette étude propose des réponses à certaines de ces questions. Prenant comme point de départ la pratique des juges de common law, elle se concentre sur le point de vue du droit continental et offre une première analyse du phénomène.
    L'ouvrage s'adresse aux praticiens exerçant une activité contentieuse internationale de droit privé et au législateur, qui pourra s'en inspirer pour promouvoir ce mode de coopération judiciaire. Il est également destiné aux chercheurs aussi bien de droit civil que de common law s'intéressant à la coopération judiciaire internationale et plus largement aux rapports entre juges étatiques. Il leur permettra de découvrir ou de mieux connaître une pratique peu recensée, ainsi que d'approfondir les questions théoriques qu'elle soulève en tant que phénomène se trouvant à la charnière aussi bien du droit public et du droit privé, que du droit international et national.
    L'auteur est docteur en droit et avocat au Mexique, où il a enseigné le droit international public.
    Il a été chargé de cours à l'Université du Luxembourg et a fait un séjour de recherche à l'Académie de droit international de La Haye. Il est membre du Young International Arbitration Group.

  • Ces travaux montrent le dynamisme d'une recherche biographique espagnole très active. On sent particulièrement comment la recherche en histoires de vie dans le domaine de la formation des adultes articule étroitement la perspective sociologique et anthropologique ainsi que la littérature et l'histoire orale issue des témoignages.

  • L'heure est venue de retourner au barrio en compagnie des Homies ! Le phénomène de la culture pop qui prit d'assaut les années 1990 revient avec de nouvelles (més)aventures co-imaginées par le créateur des Homies en personne, David Gonzales.

  • De 1954 à 1967, un puissant tourbillon transforme la société algérienne et l'identité française outre Méditerranée : guerre de libération nationale, traumatismes individuels et collectifs. La présente fiction a pour cadre ce brûlant contexte, où se croisent des personnages de différentes communautés -maquisards, soldats, rapatriés, harkis, travailleurs immigrés, coopérants, citoyens algériens-, tous unis par l'amour du pays natal. Un pont sur la Méditerranée leur permet de continuer à se battre, à espérer, à se réaliser.

  • Le milieu artistique et culturel dans lequel se développe la musique espagnole au XVIème siècle montre bien le désir caractéristique de la pensée humaniste à la Renaissance d'imiter les Anciens. Dans le domaine musical, l'imitation implique l'adhésion aux théories antiques qui mettent en évidence l'importance de la musique dans la vie et dans la société. Les trois grands courants de la pensée philosophique grecque (le pythagorisme, le platonisme, l'aristotélsime) imprègnent la théorie musicale espagnole du XVIème siècle.

  • Cet ouvrage donne un regard pluriel, engagé et actuel sur la recherche biographique, l'histoire orale, la mémoire historique, les identités, les histoires de vie en formation et les récits de témoignage en Amérique latine hispanophone. Il montre clairement la richesse, la variété et le dynamisme du champs biographique-narratif dans ces contextes sociaux et éducatifs de l'Amérique latine.

  • Entre 1936 et 1938, des milliers de volontaires se sont engagés dans les brigades internationales pour porter secours aux Républicains espagnols lors de la guerre civile. Natifs d'Algérie, des centaines d'Arabes, Berbères, Juifs, Européens se sont joints au combat antifasciste. Cette étude essaie de leur rendre hommage, en rappelant que leur engagement militant résultait, en Espagne comme en Algérie, d'une constante lutte contre les injustices, les inégalités et les oppressions.

  • La historiografía tradicional, española y europea, ha considerado la Guerra de Granada (1482-1492) como un hecho de naturaleza y alcance exclusivamente hispánicos. Se trataba del último episodio de un proceso ibérico, la « Reconquista », el enfrentamiento secular entre el Islam y la Cristiandad, consustancial al Medievo peninsular. El nacionalismo romántico del siglo XIX y la dictadura de Franco (1939-1975) lo marcaron a fuego en la identidad nacional española. Sin embargo, en las últimas décadas se han revisado estos postulados, hasta culminar en una revisión radical. Librado el conflicto de la carga ideológica que lastraba su estudio, se ha podido abordar bajo una luz nueva, que tiene un doble marco infinitamente más amplio y complejo. De una parte, las Guerras de Granada - en plural - como manifestación ibérica de lo que en Europa se ha denominado « cruzadas tardías ». De otra, el reordenamiento geopolítico del Mediterráneo, como un tablero de ajedrez, en el que el Islam avanzaba en Levante y retrocedía en Occidente. El presente volumen reúne textos de especialistas europeos que abordan tanto las cruzadas contra el Reino de Granada en el siglo XIV - con participación de borgoñones, escoceses, franceses e ingleses - como la guerra final de conquista en el siglo XV. Se identifican los canales de difusión de noticias, la implicación y diferente repercusión en las cortes renacentistas de la Península Italiana, o el eco atenuado de las hostilidades en el Sacro Imperio Romano-Germánico. Emerge así una imagen insólita, novedosa, de un conflicto de dimensión y alcance internacionales.

  • Lorsque le 7 août 2010, Juan Manuel Santos, nouveau président de la Colombie, fait son entrée au Palais de Nariño, le mot « paix » ne figure pas dans le programme politique qu'il expose. Il n'a cependant
    qu'un objectif : l'ouverture de négociations avec la guérilla marxiste-léniniste la plus ancienne du continent, les FARC. En permettant au lecteur de saisir les clés rhétoriques et argumentatives de Juan Manuel Santos, lors de ses candidatures comme de ses mandats (2010-2018) et, d'autre part, le langage et les références des dirigeants des FARC engagés dans le dialogue garanti par Cuba et la Norvège, María Fernanda González Binetti éclaire les principaux enjeux d'un processus de désarmement qui, aujourd'hui, n'est pas encore celui de la réconciliation, tant la violence reste présente en Colombie.

  • Pour nous inviter à comprendre comment une certaine idée de nation argentine s'est construite à Buenos Aires au XIXe siècle, l'auteur nous montre en quoi les formes de sociabilité associative, tissées dans le cadre de manifestations socio-culturelles particulières, se sont imposées aux élites de la ville comme étant les plus aptes à promouvoir le projet politique de nation. Courtoises, policées et pacifiées, ces relations se sont inscrites dans des pratiques diversifiées qui ont permis à ces élites d'appréhender progressivement la société civile et la nation comme communauté d'appartenance. Pilar González Bernaldo de Quirós met ainsi en lumière une configuration de l'imaginaire national dans le Río de la Plata postcolonial. Elle dévoile, dans le même temps, comment la notion de « sociabilité», comprise comme l'expression d'une société policée, s'est enracinée dans l'idée civique de nation, idée qui sera prise comme modèle par les jeunes républiques hispano-américaines.

  • Les usages nocturnes de la ville se sont récemment intensifiés face à la mise en place historique d'un couvre-feu. L'évolution des modes de vie tend vers une désynchronisation des temps sociaux entre eux et avec les rythmes individuels. L'idée d'une conquête progressive de la ville nocturne par des éléments de la ville diurne fait son chemin. Ce phénomène a ses revers : des conflits de cohabitation se formalisent entre sommeil et temps ludico-festif.

empty