• Unique par son ampleur, ce dictionnaire est une véritable encyclopédie de la laïcité.
    Il y a bien des motifs aujourd'hui d'aimer la laïcité. Celle-ci définit un cadre juridique et politique capable de faire vivre ensemble des hommes qui n'ont pas les mêmes convictions spirituelles ni les mêmes traditions. A l'heure où des populations très diverses se mêlent et se fondent dans les communautés nationales comme dans des creusets, il est devenu impératif de trouver le moyen de faire vivre la diversité sans renoncer à l'unité. La laïcité y pourvoit remarquablement. Ce dictionnaire réunit les éléments de réflexion propres à éclairer le sens et les enjeux de l'idéal laïque. Mû par une conviction forte il mobilise l'histoire, le droit, la philosophie, la théologie, et la sociologie. Les entrées proposées sont de quatre types: concepts majeurs, personnages clés, évènements marquants, et beaux textes commentés réunis en un florilège de la pensée laïque. Les questions vives de la laïcité au vingt et unième siècle y sont inscrites dans la profondeur de la culture classique. Un index général, en fin de volume, facilite les parcours de lecture et de recherche.

  • Karl Marx n'a rien à voir avec sa caricature stalinienne, ravageuse pour la nature et pour les hommes. Voici une visite guidée de la dimension la plus méconnue de son œuvre. Elle nous fait découvrir un à un les fondements de l'écologie politique moderne. D'abord, l'humanisme naturaliste de Marx, qui souligne le lien essentiel entre la vie humaine et la nature. Ensuite, la mise en évidence des coûts écologiques et sociaux externes d'un capitalisme irresponsable, qui épuise à la fois la fertilité du sol et la force du travailleur. Puis la critique d'un détournement du progrès technique vers l'exploitation toujours plus intensive de la Terre et des hommes. Enfin, le rejet d'une mondialisation qui accélère l'épuisement conjoint de la nature et des travailleurs. On mesure l'actualité d'une telle pensée. De nos jours, la planète ne peut plus reproduire ce qu'elle consomme, et le réchauffement climatique menace les écosystèmes, donc les générations futures. À ce capitalisme prédateur, Marx oppose une double révolution : écologique et sociale. L'agriculture et l'industrie, confiées aux producteurs, équilibreront prélèvement et restitution. La règle verte rendra impossibles gaspillage et pollution. Délivrée d'une spéculation financière oublieuse des besoins réels, l'économie se recentrera sur la valeur d'usage des produits et sur les biens communs à tous.
    Penseur de la laïcité internationalement reconnu, Henri Pena-Ruiz travaille sur les différents registres de l'émancipation humaine. Dans cet esprit, il publie ici son troisième livre sur Karl Marx.

  • Penseur brillant, Marx est aussi un homme d'action qui consacre sa vie à la lutte. Pour lui, le niveau de civilisation d'une société se mesure au sort qu'elle réserve aux plus démunis. D'où son engagement aux côtés du prolétariat, pour lequel il construit une théorie complète, dans le but de le rendre idéologiquement autonome. C'est en effet ainsi que peut se fonder efficacement son émancipation, qui par ailleurs délivre toute la société du règne de l'argent. Voilà ce que Henri Pena-Ruiz nous explique dans ce coffret de 4 CD. La pensée de Marx, d'une grande envergure, s'y révèle très actuelle à l'âge de la mondialisation capitaliste. Affranchie de sa caricature stalinienne, elle fournit des repères décisifs pour comprendre le monde et le transformer dans l'intérêt de toute l'humanité. Cette pensée est présentée avec dynamisme et pédagogie, en termes accessibles à tous. Henri Pena-Ruiz aborde l'oeuvre de Marx sous ses quatre dimensions essentielles : sa philosophie historique dont le matérialisme dialectique constitue l'outil, l'économie marxiste qui développe une analyse complète du capitalisme et met en évidence ses contradictions, l'engagement militant pour l'émancipation des exploités, et enfin la vive actualité de ses éclairages.Jules FRÉMEAUX

  • "La laïcité assure à tous les hommes la liberté de conscience, l'égalité des droits, et la référence à un État uniquement soucieux de l'intérêt commun. Dans un monde marqué par les dérives communautaristes et le risque des fanatismes religieux elle définit ainsi la meilleure façon de vivre ensemble. C'est qu'elle unit les hommes par cela même qui les élève : des principes de droits émancipateurs. Ce double disque met en évidence l'idéal qui la fonde, et les principes qu'elle met en oeuvre. Il en montre la portée universelle par des analyses précises, à rebours des caricatures et des contresens trop fréquents qui en brouillent le sens. Histoire, philosophie, et droit permettent d'expliquer clairement la laïcité et d'en dégager toute l'actualité à partir d'exemples concrets." Henri PENA-RUIZ
    "Liberté, Égalité, Fraternité... Laïcité ! Aux actes, citoyens !"
    François LAPÉROU
    "Henri Pena-Ruiz, Docteur de philosophie agrégé de l'Université, offre à l'auditeur deux heures de réflexions philosophiques et historiques sur le principe de laïcité et la complexité de son application dans nos sociétés contemporaines. Une mise en perspective cruciale par l'auteur de Dieu et Marianne : Philosophie de la laïcité (PUF), La Laïcité pour l'égalité (Fayard) ou encore Qu'est-ce que la laïcité (Gallimard)." Claude COLOMBINI

  • Marx quand même

    Henri Pena-Ruiz

    Marx a montré le chemin d'une société réconciliée avec elle-même. Son oeuvre à la dimension visionnaire, affranchie désormais de sa caricature stalinienne, prend un nouveau sens à l'âge de la mondialisation capitaliste.
    Étrange époque... Jamais l'humanité n'a produit autant de richesses ; pourtant de nouvelles formes de misère côtoient l'opulence des maîtres du monde. L'argent-roi, les inégalités accrues, les désastres écologiques, les peuples exclus des décisions, le tout couvert par l'invocation incantatoire des droits de l'homme... Penseur visionnaire, Marx décrit la mondialisation capitaliste telle que nous la vivons. Une mondialisation qui " épuise la terre et le travailleur " et noie l'humain " dans les eaux glacées du calcul égoïste ". La religion y devient " supplément d'âme d'un monde sans âme ", voire source de fanatisme identitaire. À rebours des compensations illusoires et des nationalismes haineux, Marx en appelle à la solidarité de tous les peuples. À exploitation mondialisée, résistance mondialisée. Il crée la première Internationale, levier de conquêtes sociales. Marx ouvre ainsi la voie de l'émancipation universelle. Redécouvrons-le, affranchi de sa caricature stalinienne, qui fut une sinistre trahison de son idéal de justice. Il se révèle d'une singulière actualité.

  • Penseur du XIXe siècle, âge d'un capitalisme sauvage que ne tempéraient pas encore des lois sociales, Marx pourrait bien l'être également du XXIe siècle, âge d'un capitalisme revenu à ses tendances spontanées à l'aide de la doctrine ultralibérale qui s'attache à détruire toutes les conquêtes sociales.
    Bonjour, monsieur Marx. Je ne peux vous cacher mon émotion. Vous représentez beaucoup pour ceux qui se révoltent contre le monde comme il va . Aujourd'hui le capitalisme fait rage, l'argent roi règne. Comment caractériser le genre de relations qu'il instaure entre les hommes ? Premiers jours de janvier 1882. Maitland Park Road, quartier de Londres, j'arrive enfin chez lui. Désormais, Karl Marx est seul. Il n'a que 63 ans, mais tous ceux qui l'ont rencontré dernièrement le décrivent comme à bout de forces. Il continue cependant à travailler, à revoir ses manuscrits pour son grand oeuvre : Le Capital, le chef d'oeuvre inachevé. Je m'assieds en face de lui. Notre premier entretien commence. Il sourit parfois, s'indigne souvent des injustices qu'il évoque et de l'hypocrisie qui les recouvre. Une photo de son ami de toujours, Friedrich Engels, est là, sur la cheminée, derrière lui. Pour de nombreuses questions, je vais avoir le sentiment de m'adresser à eux deux. D'ailleurs, Karl Marx se tourne régulièrement vers l'image de son ami, comme pour mieux solliciter son acquiescement. Les deux penseurs ont voulu dire tout haut la vérité d'un monde à dépasser et celle d'un monde à inventer.

empty