• Huguette SPITZ, née à Grenoble, passa une enfance assez mouvementée du fait des changements de garnison de son père qui était officier. Elle a gardé de cette période de sa vie le goût des rencontres nouvelles, mais aussi une certaine forme de détachement. La guerre de 1940 la ramena en Auvergne, région d'où sa famille était originaire. Ce fut alors la connaissance avec quelque chose de stable, le temps des vraies amitiés, mais aussi du premier chagrin puisqu'elle y perdit sa mère. Une éducation rigide, une adolescence sévère lui donnèrent un besoin d'indépendance et d'évasion. À la suite de son mariage avec Jean-Christian Spitz, c'est à nouveau la perspective de voyages, de changements ; mais la mort d'un premier enfant bouleverse tous les projets. C'est l'installation définitive à Aurillac. La profession de son mari qui est avoué, puis avocat, la met en contact avec un monde tout différent de celui dans lequel elle a vécu ; elle découvre des gens très divers dans ce qu'ils ont de meilleur et de pire, et ces rencontres, elle les fait au travers du Cantal qu'elle apprend ainsi à mieux connaître et à aimer davantage.

empty