• Non pas lire, mais dévorer les livres, en faire son souffle et son sang. Aimer, être à la hauteur de l'amour. Être grisé par la musique de Bach qui a « un goût d'éternité ». Contempler la beauté d'un tilleul, d'un ciel bleu, d'un paysage de Caspar David Friedrich. Avoir vécu avec Breton, Aragon, Bataille, Barthes, Bernard Noël, mais aussi avec tant d'écrivains et philosophes morts et pourtant si vivants. Avoir connu, grâce à eux et à sa compagne, Lola, sa « part d'infini ».

    Jérôme Peignot a 94 ans. Ma part d'infini est le roman de sa vraie vie. Car il s'agit, dans ce dernier livre, de l'espérance d'une mort heureuse.

    Né en 1926, Jérôme Peignot a publié en 1976 les Écrits de sa tante Colette, la « Laure » de George Bataille. Il est surtout connu pour être un grand spécialiste de la typographie - il est d'ailleurs le premier « typoète » - et pour avoir fondé la notion de musique acousmatique. Il est également romancier, poète, auteur de romans pour la jeunesse et pamphlétaire. Il a été un pilier du « Masque et la Plume », avant de produire « Les Chemins de la connaissance » et « Les nuits magnétiques ».

  • Recueil de poésie visuelle recomposé à la faveur de cette réédition, les Typoèmes de Jérôme Peignot réinventent une lecture typo-graphique et ludique du monde, comme autant d'images alphabétiques nouvelles pour « retrouver l'étymologie graphique des êtres et des choses ».

  • Jérôme Peignot fait sienne la conviction de Raymond Queneau selon laquelle le sonnet est "la forme la plus aboutie de la littérature française" et présente ici 224 poèmes dans un recueil nostalgique. Les souvenirs de jeunesse fusent, les visions de Paris ricochent, les mots d'amour s'échangent et le ciel est partout.

  • Adolescent, Jérôme Peignot a refusé de serrer la main de Drieu la Rochelle. Plus tard, il a connu intimement ou simplement rencontré Paul Valéry et Blaise Cendrars, Colette et Aragon, Georges Bataille et Michel Leiris, Roland Barthes et Michel Foucault, mais aussi Matisse, Picasso, Chaplin, Poulenc et bien d'autres. Dans ce beau récit nourri de détails surprenants, il en donne des portraits en situation. C'est le film de toute une époque dont nous sommes les spectateurs éblouis.
    Portraits en miroir est une galerie de portraits vivants, saisis dans leur contexte par le regard myope de Jérôme Peignot qui se reflète dans les miroirs de sa mémoire. C'est une traversée du vingtième siècle par un auteur juvénile de quatre-vingt-dix ans. Une autobiographie indirecte qui se lit comme un vrai roman.

    Né en 1926, Jérôme Peignot est connu comme un grand spécialiste de la typographie, mais aussi comme romancier, poète et pamphlétaire. Neveu de « Laure », la compagne de Georges Bataille, il a publié ses Écrits en 1976 chez Jean-Jacques Pauvert. À partir de 1961, le monde de la radio fait appel à lui. Il a été un pilier du Masque et la Plume, avant de produire pour France Culture des émissions mythiques comme Les Chemins de la connaissance et Les nuits magnétiques. Il est notamment l'auteur de De l'écriture à la typographie (Gallimard) et de Typoésie (Imprimerie Nationale).

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Tous les courriers du coeur, selon Jérôme Peignot, signifient : "Je ne l'aime pas. Elle (ou il) ne m'aime pas. Que faire ?" En publiant ses "Jérômiades III", il choisit honnêtement, cruellement, de nous donner ce qui pourra paraître comme le contraire d'un "roman d'amour". Pourquoi "L'or des fous" ? Parce que cette pyrite de fer, qui brille au soleil, fascinait les Incas. Ils la prenaient pour de l'or. Ils inventaient l'or. De même, l'amant qui regarde les larmes couler, ce malade, devient son propre médecin. Il lui semble qu'il va inventer l'ordonnance idéale : celle d'un bonheur lucide.

  • L'aménagement foncier agricole, forestier et environnemental (anciennement, remembrement rural) a su évoluer et s'est modernisé, pour répondre toujours à un besoin d'intérêt général : il continue de servir l'intérêt des propriétaires concernés et reste encore
    aujourd'hui un outil très utile pour l'amélioration des conditions d'exploitation et la restructuration de la propriété foncière ; il est aussi un instrument privilégié au service des communes rurales pour l'exécution de projets communaux ou intercommunaux ; il intègre sans cesse davantage les préoccupations environnementales et protège les exploitations affectées à l'agriculture biologique ; il se déroule dans le cadre d'une procédure dont l'ensemble des étapes est placé sous le contrôle du juge administratif.
    Les auteurs nous exposent clairement, en se fondant sur le cadre juridique et une jurisprudence importante, les grands principes de fonctionnement de l'aménagement foncier agricole entre les différents acteurs : communes, propriétaires, exploitants agricoles, conseils départementaux, géomètres-experts...

empty