• Dominicain défroqué, proclamant haut et fort la liberté de pensée en matière de science comme de religion, provocateur invétéré, Giordano Bruno (1548-1600) est sans doute la figure la plus fascinante de la Renaissance italienne. Il se fit le défenseur de Copernic et prolongea sa thèse, en soutenant l'idée qu'un Dieu infiniment puissant ne saurait créer qu'un univers infini, lequel, dès lors, ne saurait avoir de centre... Celui qui écrivait « Si Dieu te touche, tu seras un feu ardent » finit tragiquement sur le bûcher de l'Inquisition pour avoir nié la Trinité, l'Incarnation, la virginité de Marie et même la damnation éternelle. Son oeuvre, toujours peu connue du public français, englobe toutes les disciplines de son temps, des mathématiques à l'alchimie et à la métaphysique.Jacques Arnould, à qui l'on doit de nombreux ouvrages sur les relations entre science et religion, est comme Giordano Bruno à la fois astrophysicien et ancien moine dominicain. Il nous livre ici une superbe biographie de cette figure si moderne et nous introduit à la richesse de sa pensée.

  • 50 ans après le premier pas de Neil Amstrong, que nous raconte la Lune sur l'humanité, ses rêves, ses savoirs, ses conquêtes ? C'est à un voyage interstellaire que nous invite ce livre-fusée où la poésie se mêle à la science.
    Il y a cinquante ans, deux d'entre nous, après avoir quitté le sol de Floride au sommet d'une gigantesque fusée, se sont posés à la surface de la Lune pour la fouler de l'épaisse semelle de leurs bottes. C'était le 21 juillet 1969 et ils se nommaient Neil Armstrong et Buzz Aldrin.
    D'un seul coup, notre horizon a changé. Il s'est peuplé de milliards d'étoiles comme jamais jusque-là des yeux ne les avaient vues.
    Depuis Galilée jusqu'à cette ère de l'odyssée spatiale, l'univers nous est devenu toujours plus infini. Alors qu'avons-nous appris en devenant enfants des étoiles ?
    Fou de science, chroniqueur des galaxies, surfeur des mondes inconnus, Jacques Arnould nous invite à travers cette grandiose aventure, qu'il raconte comme personne, à méditer une sagesse empreinte d'humanisme : en voguant vers d'indicibles horizons, notre nature terrestre nous rappelle à nos responsabilités face à la Terre-Mère.

  • Peut-on concilier foi religieuse et raison scientifique ? La Bible est-elle un manuel d'histoire naturelle ? Dieu croit-il en Darwin ? Darwin est-il en croisade contre Dieu ? Autant d'anciennes questions et de débats houleux qui reviennent aujourd'hui au premier plan de l'actualité. Aux États-Unis particulièrement, où les États sont amenés à légiférer sur l'enseignement de la théorie darwinienne ; mais les pays européens sont désormais eux aussi confrontés aux mêmes revendications de la part des lobbies créationnistes. Dans un monde où la science a perdu sa capacité à émerveiller et suscite même parfois la méfiance, tous les discours semblent se valoir. Il faut tout le génie pédagogique de Jacques Arnould, dominicain, théologien et historien des sciences, pour nous aider à démêler les arguments et les enjeux, les positions théologiques et politiques. Surtout, il prend position claire : non pas Dieu ou Darwin, mais Dieu et Darwin. À travers cette relecture limpide de l'éternel débat entre foi et raison, il nous ouvre à une intelligence nouvelle de notre modernité.

  • Supposons qu?à force d?explorer l?espace on finisse par avoir demain la preuve que la vie et même que des êtres sensibles, existent ailleurs que sur la Terre. Qu?en serait-il alors de nos religions ? Comment relire la Bible (et notamment le livre de la Genèse) ? Comment reconsidérer les rapports entre Dieu et l?humanité ? Et pour le christianisme, comment repenser l?Incarnation qui (jusqu?à présent) est censée avoir eu lieu dans notre Histoire, dans un tout petit peuple occupant une part infime de notre planète ?
    Avec le talent pédagogique qui a fait le succès de ses autres livres (Dieu versus Darwin, Sous le voile du cosmos?) le scientifique et théologien Jacques Arnould retrace l?histoire de cette problématique, en réalité très ancienne. Il nous introduit ensuite dans les arcanes d?une théologie élargie aux dimensions immenses de la cosmologie actuelle, en s?appuyant sur les perspectives lancées par Teilhard de Chardin. Et cet exercice, que l?on soit croyant ou pas, nous interroge autrement sur le destin de notre humanité.

  • L'esprit d'aventure animait-il Pierre Teilhard de Chardin ? Il ne suffit pas, pour répondre, de rappeler la devise que lui applique l'un de ses amis, George Barbour : " Ut migraturus habita. Vis comme si tu allais partir. " Il ne suffit pas non plus de tr

  • Aujourd'hui, la Terre ne suffit plus aux GAFA. Elon Musk, à la tête de Space X, Jeff Bezos et sa société Blue Origin, ou encore le britannique Richard Branson, dirigeant de Virgin Galactic, investissent massivement dans le spatial. Et on peut dire que ces cowboys  de l'espace  n'ont pas peur de voir les choses en grand.
    Le but de ces chantres de ce que l'on appelle le Newspace: changer le monde, ni plus ni moins. Or ce monde est aussi le nôtre et les questions que cette conquête spatiale 2.0 posent nous concernent tous. Passer quelques jours dans la Station Spatiale Internationale, pour la  coquette somme de 30 millions d'euros, est-il vraiment un progrès pour l'humanité, ou un bon business ?  Plus sérieusement, pourquoi l'humanité entreprendrait-elle la conquête, la colonisation, l'exploitation d'une autre planète, d'un astéroïde ? Pour sauver l'espèce humaine de l'extinction ? La Terre est-elle si mal en point qu'il faudrait tout simplement la mettre au rebut ? Justement, que penser des liens entre les perspectives du NewSpace et les courants transhumanistes ?
    En tout cas, même si l'on peut légitimement s'interroger sur les véritables motivations  de ces aventuriers d'un genre nouveau, les questions soulevées ont le mérite de nous faire nous interroger sur le futur que pourrait nous offrir le développement actuel des techniques et des politiques spatiales. Parce qu'aller habiter sur la Lune n'est peut-être pas si stupide que ça... Or, il faut y penser maintenant sous peine de louper la navette !

  • " Notre maison brûle ", disait le président Chirac en 2002 à propos de l'avenir de la Terre. Lorsqu'il est question de changement climatique, ne réduisons pas le rôle de l'espace au service, certes indispensable, rendu par les satellites qui tournent inla

  • " Mes pacotilles ne sont pas aventurées dans une seule cale, ni sur un seul point ; mes biens ne sont pas tous à la merci des hasards de cette année. Ce ne sont donc pas mes spéculations qui me rendent triste. " [Shakespeare,Le Marchand de Venise].

  • « Je veux connaître la pensée de Dieu ; le reste n'est que détails », dit un jour Albert Einstein à ses étudiants. Cet aveu marquait la fin d'un temps où les astronomes, se refusant à aborder le cosmos comme un Tout, avaient laissé les interrogations métaphysiques aux mains des seuls théologiens. En effet, tout au long du XXe siècle, à la suite des travaux d'Einstein et de ses collègues, les physiciens et astrophysiciens ont bien été obligés de se poser la question de l'existence de Dieu, et celle de l'origine - déterminée ou aléatoire - de notre univers. Leurs réponses furent aussi diverses qu'affranchies de tout dogmatisme, et leurs controverses parfois rudes, parfois assorties d'une pointe d'humour, mêlèrent arguments rationnels et convictions personnelles.Telle est l'histoire captivante que nous raconte Jacques Arnould. Historien des sciences et théologien, chargé de mission pour les questions éthiques au Centre national d'études spatiales (CNES), l'auteur de Dieu versus Darwin nous fait entrer de plain-pied dans le monde fascinant des grands chercheurs de notre temps qui ont osé parler de Dieu.

  • Et si, en fin de compte, le ciel des dieux et celui des fusées avaient quelque chose en commun ? Loin de n'y voir qu'un vide insensé, l'homme a toujours pris l'étendue infinie du firmament comme un appel aux aspirations les plus hautes. C'est à cette sagesse de l'espace que nous initie Jacques Arnould. Dans ce voyage qui nous emmène de l'arche de Noé à la rencontre du Petit Prince, l'auteur redonne tout son souffle poétique à la conquête spatiale. Près d'un demi-siècle après le premier vol habité, il nous faut repenser notre rapport à l'Univers : le poète doit s'allier à l'ingénieur, le plasticien faire cause commune avec l'inventeur, le philosophe converser avec le politique. Dans ce ciel étoilé où il lisait jadis l'implacable destin, l'homme peut désormais écrire sa propre histoire.

  • Jamais sans doute nous n'avons autant ressenti l'impression d'être surveillés dans le moindre de nos déplacements, observés dans la plus quotidienne de nos activités, écoutés pour la plus banale de nos paroles. Dans cet ouvrage, qui s'appuie sur l'histoire et la réalité des satellites d'observation de la Terre et d'espionnage, Jacques Arnould décrit le plus lucidement possible la situation à laquelle nous sommes parvenus : celle d'un village planétaire dont nous ne pouvons plus désormais rêver de nous échapper ; celle d'une humanité engagée dans un processus de globalisation croissante à cause duquel nous ne pourrons plus dire que nous ne le savions pas. Que faire, alors, pour transformer l'inquiétante posture de surveillance de nos sociétés en un élan de vigilance et de responsabilité collectives ?Jacques Arnould est chargé de mission au Centre national d'études spatiales (CNES) sur la dimension éthique des activités spatiales. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages, parmi lesquels, récemment, Requiem pour Darwin et Lève-toi et marche, écrit en collaboration avec Jacques Blamont.


  • " J'ai vu un ovni ! "

    Qui n'a jamais entendu un témoin troublé par d'étranges apparitions dans le ciel ?
    Notre première réaction est alors d'aller vérifier si d'autres personnes ont vu le même phénomène, pour conforter notre perception ou interroger nos croyances. En France, un organisme officiel, le Groupe d'études et d'information sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés (Geipan), qui dépend du Centre national d'études spatiales (Cnes), enregistre ces témoignages depuis quarante ans.
    Xavier Passot, son ancien responsable, présente ici un éventail de cas d'observation pour démêler l'illusion de la réalité en matière d'ovnis. En décrivant dans le détail les phénomènes rapportés, il décortique les méprises les plus courantes et les illusions de perception. Chutes de météorites ou simples ballons de baudruche, hallucinations, croyances mystiques... ce livre nous éclaire sur les énigmes du ciel et les mystères de l'humain. Il nous aide à décrypter nos perceptions en posant un regard plus distancié sur ces observations. Ce qui n'empêche pas certains cas de demeurer inexpliqués aujourd'hui encore...

  • Cinquante années de carrière de Johnny réunies dans un vrai dictionnaire, pour tout savoir (ou presque) sur la seule star française du rock.
    Vous retrouverez en plus de trois cents entrées ses chansons incontournables, ses albums majeurs, ses plus beaux concerts, ses influences et ses principaux collaborateurs.
    Les grands thèmes du parcours incomparable de Johnny Hallyday, sa passion pour le rock'n'roll, mais aussi le cinéma, les motos et l'Amérique bien sûr, sont au coeur de cet ouvrage ludique et didactique.
    Cette bible comblera le néophyte comme le fan le plus averti !

empty