• "Il est rare qu'un auteur hétérosexuel s'intéresse de près à l'homosexualité au point de vouloir en tirer un ouvrage. Ce document, qui n'a rien de sulfureux, est la synthèse de ses recherches biographiques et de ses souvenirs professionnels de journaliste.
    Des tragédies du théâtre grec aux productions de la télévision d'aujourd'hui, en passant par le cinéma, la danse, le music-hall, toutes les activités du monde kaléidoscopique du spectacle sont ici passées en revue à travers le prisme de l'homosexualité ou de la bisexualité.
    Si des hommes et des femmes sont cités dans cette monographie dense mais non exhaustive - auteurs, producteurs, organisateurs, interprètes, etc., dont les orientations, pour beaucoup, sont déjà connues - c'est qu'ils sont évidemment indissociables des oeuvres évoquées tout au long de l'ouvrage"
    J.L

  • Parcours initiatique ? Promenade méditative ? Fuite du monde des vivants ? Attirant des nécropoles ? Un peu de tout cela, sans doute. Ancien journaliste attaché aux faits, Jacques Lambert s'éloigne ici du concret pour essayer de se rapprocher d'un immatériel apaisant. Entre rêve et réalité, entre vécu et fiction, entre certitude, en lisant ce récit, séparer le vrai du faux si, toutefois, le vrai et le faux sont antagonistes ?
    Le secret de l'auteur, c'est ce don personnel qu'il a de pouvoir s'entretenir avec nos amis les défunts. Car les morts, dès lors l'on sait entrer dans leur intelligence, réagissent très naturellement, évoquent leur passé, s'épanchent en confidences et détruisent certaines de nos connaissances.

  • Les Yeux fermés réunit et oppose un amateur d'art épris de liberté et une ancienne directrice d'école victime de son passé. Tiré d'une histoire réelle, ce roman évoque quelques-uns des comportements qui ruinent l'unité d'un couple pourtant expérimenté. Ici, les contraintes de la vie citadine et les dérivatifs de la Côte d'Azur n'y peuvent rien changer.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Le présent volume rassemble des articles relevant des étude de genre ancrées dans le champ de l'histoire, de la littérature de la philosophie, de l'histoire de l'art, de la sociologie. Les contributeur-trice-s ont tenu à souligner par leur participation l'apport essentiel des recherches conduites par ou sous la direction de Martine Lapied à la discipline historique. Plus précisément, cette dernière a développé trois axes thématiques. Le premier est occupé par la Révolution française observée sur le terrain de la Provence et du Comtat Venaissin. Le deuxième ouvre sur une histoire désormais bien ancrée dans la recherche de langue française : l'histoire des femmes et du genre. Les études sur le genre irriguent depuis plusieurs années les travaux sur les instances de socialisation et de politisation où se manifestent prioritairement des formes historiques de domination. Qui plus est, au titre d'une critique permanente de la pensée essentialiste sur la différence hommes/femmes, la recherche en sciences humaines et sociales élargit sans cesse le champ de la compréhension des rapports sociaux. Enfin, le troisième axe est celui des représentations par l'attention - originale en histoire - portée à la scène lyrique de l'opéra à l'époque romantique. Embrassant l'espace euroméditerranéen et inscrits dans le temps long, les divers chapitres de l'ouvrage, en résonance avec ces thématiques, sont regroupés en trois axes: L'esprit des Lumières et de la Révolution; Créer, inventer, transgresser; Femmes dans la Cité

empty