Editions Armada

  • Un recueil de nouvelles où l'on croise un enfant qui a mangé des escargots ramassés près d'une usine nucléaire. Considéré comme un monstre il deviendra le cobaye d'étranges expériences sur l'hermaphrodisme.
    Autrefois elle était femme, maintenant elle est androïde, sans souvenirs ni sexualité. Un robot tortionnaire instruit son procès pour découvrir un secret dans sa mémoire. Bon élève de la planète Soror, la colonie terrienne la plus vivable, il apprend de son professeur androïde, « une machine dickienne », qu'il doit rejoindre la Terre pour aller enseigner un savoir perdu.
    Plus des chats électriques sauvages, des télévisions qui vous interdisent de parler votre langue...
    En tout 9 nouvelles d'une sensibilité extrême, d'un humour décapant, dans une langue admirable, qui nous parlent de l'Humanité, et surtout de l'Homme fait de chair et de sang au-delà des artifices. Papa 1er est de ces ouvrages qui incitent à continuer à lire de la SF, envers et contre tout, et en particulier contre le repli frileux actuellement manifesté par trop d'éditeurs, de directeurs de collection.
    Éblouissante démonstration du talent de nouvelliste de Mondoloni, la nouvelle éponyme, Papa 1er, a obtenu, en 1983, le Grand Prix de la SF Française. Et Le cancer de l'escargot reste l'une des meilleures nouvelles de ces trente dernières années. Authentique conteur, très imprégné par la SF anglo-saxonne et la SF, en particulier Philip K. Dick dont à l'évidence il a lu Le père truqué, Mondoloni sait admirablement mettre ces influences au service de visions très personnelles. Stéphane Nicot - Galaxies

empty