• L'occupation de l'Indochine par le Japon à partir de Mars 1945 sonne comme un glas pour la suprématie française dans la péninsule indochinoise. Une remise en question générale mise en scène dans le roman, « le crépuscule des blancs », par la description de la vie quotidienne dans un camp de prisonniers aménagé par les Nippons au coeur de la ville de Phnom Penh où sont rassemblés des Français de toutes origines et classes sociales ; l'organisation coloniale, si bien huilée jusqu'alors, vacille. Parmi les personnages, celui de Julien, jeune métis, concrétise les antagonismes et les compromis, les amours et les haines qui furent les piliers de cette organisation sociale coloniale et, à l'instar de la personnalité écartelée et meurtrie de Julien, la France et l'Indochine perdent leurs repères, la voie de la décolonisation est en marche, inéluctablement.
    Ce livre de Kailash Éditions, réalisé en coopération avec Les Éditions de Londres, est un inédit numérique.

  • Cet ouvrage est le fruit de la participation régulière de l'auteur aux jurys des concours.Il propose aux candidats préparant le CAPES de Mathématiques ou l'Agrégation Interne un cours de Probabilités ainsi que des exercices, tous corrigés, sur chaque chapitre.Ce livre ne nécessite aucun prérequis en Probabilités et, conformément aux programmes, les Probabilités ne sont pas abordées avec le point de vue de la théorie de la mesure.

  • Une tempête. Un naufrage. L'océan. Sa fureur. Il m'engloutit. Je coule. Seul le gardien des océans pourra me sauver...                                                                                                  

  • La migration est tissée de paradoxes ; c'est à la fois un moment où la puissance d'agir s'exprime avec le désir de se mettre en mouvement pour échapper à un destin difficile dans son pays, et c'est aussi un moment où la fragilité de la personne et de son corps est mise à rude épreuve. La pandémie du VIH est un révélateur de cette situation très humaine et très politique. Cette recherche socio-anthropologique concerne les Africain-e-s sub-saharienn-e-s en mobilité, confrontés au VIH en France et au Maroc.

  • Quelques sorties sur une embarcation sommaire quand il était enfant ont suffi à donner à Bob Escoffier la passion absolue de la mer. Une histoire d'amour qui perdure 70 ans plus tard et qui est restée sa raison d'exister.
    Sur les océans du monde, le «  vieux loup de mer  » a vécu toutes les aventures  : les vagues rugissantes de l'Atlantique, les tempêtes en faisant cap vers le Brésil, le sauvetage de marins naufragés, la solitude terrifiante et exaltante de la route du Rhum...
    Au-delà de ces expériences humaines, Bob Escoffier raconte également l'autre grand combat de sa vie. Pendant des années, il a arpenté les chantiers navals pour sauver de la destruction des voiliers anciens qu'il restaure et qui font aujourd'hui la fierté du patrimoine maritime. Ce livre est le récit d'un homme qui a mis sa vie au service d'une passion  : la mer et ses horizons infinis.
      La vie et les aventures d'un amoureux de la liberté.

  • Les pays du Maghreb sont devenus des pays de transit et de rétention pour les transmigrant-e-s originaires d'Afrique subsaharienne désirant se rendre en Europe. Cet ouvrage explore les nouveaux rapports sociaux qui se tissent dans "les communautés d'itinérance" de l'entre-deux. Il analyse les processus qui favorisent l'ajustement aux lieux parcourus et aux sociétés traversées.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Le jardin Mabille, ou - pour employer le langage parisien façonné aux abréviations - Mabille, occupe le premier rang parmi les nombreux établissements consacrés à la danse et aux promenades galantes.Brillamment éclairée, à peu près élégante, spacieuse et commode, décorée avec un luxe relatif, telle est la rotonde du bal ; émondé, râtissé, ingénieusement distribué, plein de petits recoins qu'éclaire discrètement la lueur du gaz tamisée par les feuilles des arbres, orné d'un petit belvédère auquel conduisent des sentiers à moitié cachés, tel est le jardin.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Hardcore porn both the straight and gay varieties entered mainstream American culture in the 1970s as the sexual revolution swept away many of the cultural inhibitions and legal restraints on explicit sexual expression. The first porn movie ever to be reviewed by Variety, the entertainment industry's leading trade journal, was Wakefield Poole's Boys in the Sand (1971), a sexually-explicit gay movie shot on Fire Island with a budget of 4000. Moviegoers, celebrities and critics both gay and straight flocked to see Boys in the Sand when it opened in mainstream movie theaters in New York, Los Angeles and San Francisco. Within a year, Deep Throat, a heterosexual hardcore feature opened to rave reviews and a huge box office exceeding that of many mainstream Hollywood features.Almost all of those involved in making “commercial" gay pornographic movies began as amateurs in a field that had virtually never existed before, either as art or commerce. Many of their “underground" predecessors had repeatedly suffered arrest and other forms of legal harassment. There was no developed gay market and any films made commercially were shown in adult x-rated theaters. After the Stonewall riots and the emergence of the gay liberation movement in 1969, a number of entrepreneurs began to make gay adult movies for the new mail order market. The gay porn film industry grew dramatically during the next thirty years and transformed the way men gay men in particular conceived of masculinity and their sexuality. Bigger Than Life tells that story.

  • Beaucoup d'entre vous me connaissent. Millarca, Carmilla, la comtesse vampire avide du sang des vierges. Vous connaissez Laura, cette jeune fille que j'ai séduite, puis tuée à petit feu jusqu'à ce que son valeureux père ne me chasse. Hélas, cette version n'est pas tout à fait exacte.


    La véritable histoire, mon histoire, est lourde de secrets, de superstitions et de vérité, de monstres humains et non humains. Détrompez-vous, ce n'est pas une histoire d'horreur, au contraire. Je vais vous parler d'amour, un amour fou qui a fait de moi ce que je suis aujourd'hui.

empty