• Tango tatouage

    Jean Perron

    « Des chevaux blancs, bruns et noirs apparaissent ici et là, détendus. On ne saurait dire s'ils font partie d'élevages ou s'ils vivent à l'état sauvage.
    Rien ne semble délimiter ce vaste territoire chargé d'énergie tellurique.
    Aucune clôture.
    Aucune affiche.
    Je sors mon caméscope pour capter ce paysage fuyant, sur lequel je ne peux toutefois projeter tout ce qui me passe par la tête en même temps : les souvenirs de Buenos Aires, encore brûlants, et les réflexions sur mon séjour dans cette ville. À l'opposé, je ne pourrais non plus, même si je tentais de tout oublier en plongeant mon regard dans le décor en mouvement par la fenêtre, effacer de ma mémoire les images et les pensées chargées de questions qui me poursuivent au rythme du train.
    Je me sens tatoué de l'intérieur, au son d'un tango aussi doux que déchirant. »

  • La forêt française : une histoire politique Nouv.

    Très populaire dans l'opinion, la forêt française est aujourd'hui objet de nombreuses inquiétudes. Si elle est en réalité beaucoup plus présente sur notre territoire qu'au début du XXe siècle, elle n'en demeure pas moins soumise à une attention nouvelle qui rend sa gestion politique difficile à l'heure du réchauffement climatique et du changement de regard sur la Nature. La crise traversée par l'Office National des Forêts (ONF) et les difficultés de l'État a définir une vision de notre avenir forestier sont les symptômes d'une forme d'incapacité de notre temps à penser le temps long, nécessaire au soin de la Nature. Pourtant, le défi climatique du XXIe siècle impose une révision de notre regard collectif sur la forêt qui redevient un enjeu de première importance dans notre société.

    Docteur en droit, historien du droit, Daniel Perron étudie depuis vingt ans les politiques rurales et forestières. Devenu en 2014 chef de la prospective de l'ONF après avoir été conseiller du ministre de l'Agroalimentaire, il est sans doute l'un des plus fins connaisseurs des enjeux de la forêt française.

  • Derrière le débat sur le déconfinement des seniors lors de la crise sanitaire, un autre sujet, plus radical encore, est en train d'émerger - ou plutôt de revenir avec brutalité : celui de la condition que nous réservons au vieillissement dans nos sociétés où, de plus en plus, l'on pense la vieillesse non plus comme une chance de vivre plus longtemps mais comme un handicap de vivre hors des schémas imposés de la vitesse et de l'agilité permanentes que l'on exige de chacun.

    Ancienne conseillère en charge de l'opinion publique au sein du cabinet du Premier ministre de 2012 à 2016, Chloé Morin est aujourd'hui directrice de projets internationaux chez Ipsos.
    Daniel Perron est juriste.

  • La psychanalyse est née dans l´esprit d´un homme, Sigmund Freud. Retracer l´histoire de la psychanalyse c´est ainsi d´abord faire celle de la découverte freudienne, en comprendre les tâtonnements, les confusions, les erreurs, les succès. C´est montrer aussi qu´il s´agit de l´oeuvre d´un homme profondément immergé dans la culture de son temps et qu´elle reste pourtant la matière sur laquelle tous les psychanalystes après lui ont travaillé et travaillent encore. Mais la psychanalyse est à présent plus que centenaire et cet ouvrage nous invite à en suivre aussi les principaux développements théoriques, pratiques comme institutionnels depuis sa naissance jusqu´à nos jours.

  • Il est devenu difficile de percevoir le scandale que suscita la découverte par Freud, en 1897, de ce qu'il appellera plus tard le « complexe d'OEdipe ». Il a mis en évidence l'un des ressorts essentiels du fonctionnement psychique humain. Banalisée aujourd'hui, cette notion demeure pourtant d'une grande difficulté et souvent mal comprise, elle suscite toujours de nombreuses questions.

  • Plongez dans un univers poétique proche de Blade Runner où l'on suit les aventures du major Lenzi et de son indic Eper.
     

  • Cet ouvrage se propose de traiter en 40 questions avec simplicité et souvent humour l'ensemble des sujets relatifs à la conduite de la cure analytique, à ses bases théoriques et aux traitements de l'adulte et de l'enfant.

  • Dans ce livre très personnel, Roger Perron transmet le plaisir de jouer qui anime un groupe bien rodé d'acteurs-thérapeutes, un plaisir qui gagne progressivement le patient lorsqu'il découvre que la vie, sa vie, l'image qu'il se donne de lui-même et de ses relations avec ses proches... tout cela est beaucoup plus riche qu'il ne le croyait, qu'un horizon qui semblait bouché et noir se rouvre et s'éclaire.

    Dans une écriture alerte et vivante, il décrit les ressorts du psychodrame qu'il a pratiqué pendant de nombreuses années. Il s'appuie sur son expérience personnelle et de multiples exemples pour analyser les intérêts, les limites, les difficultés de cet exercice de mise en scènes qui engage les patients mais aussi les psychanalystes au-delà même des paroles prononcées. Théorie et clinique psychanalytiques s'articulent dans un récit où l'auteur nous entraîne à sa suite et nous fait partager ses interrogations, ses inventions mais surtout son enthousiasme de psychodramatiste.

  • Il peut être étonnant d'apprendre qu'il existe une continuité au fameux livre « Un Cours en Miracles ». Mais c'est pourtant le cas. Il y a déjà 40 ans, Jésus dictait le Cours en Miracles à Helen Schucman. Récemment, et durant 3 années consécutives, il dicta de la même façon Un Cours d'Amour à Mari Perron. Jésus lui-même confirma que ce nouvel ouvrage s'inscrivait dans la continuité d'Un cours en Miracles. Les adeptes du Cours en Miracles reconnaîtront d'ailleurs la Voix derrière les textes, tandis que les toute personne en quête de la Vérité, peu importe son allégeance spirituelle, se sentira interpellé au niveau du coeur par le Cours d'Amour.

    Un Cours d'Amour s'inscrit donc dans la même veine que le Cours en Miracles, mais s'adresse plus particulièrement au coeur du lecteur. Alors que le Cours en Miracles avait pour but de démasquer l'ego et de le déloger, le Cours d'Amour a pour objectif de vous dévoiler votre véritable nature afin de vous permettre de vivre la réalité du Paradis sur terre.

  • Retrace de façon concrète la genèse, les missions, les activités et les perspectives de la Cour des comptes européenne, dans le contexte de l'ensemble des contrôles financiers communautaires.

  • Les proverbes qu'on va lire sont des proverbes qui ont cours à peu près exclusivement en Franche- Comté. Ils sont, par conséquent, les vrais dictons de notre pays, empreints des idées et des sentiments qui nous sont chers. Ils expriment sous une forme souvent plaisante toutes les naïvetés de notre race, son génie original et réfléchi, ses préjugés, ses défiances et son scepticisme, en môme temps qu'ils attestent sa ténacité et son ferme bon sens. Je n'ai recueilli à dessein que les locutions propres à notre province, éliminant autant que pos­sible celles qui sont très-connues et redites dans la France entière, lorsque rien de particulier ne les rattache à nos régions. Beau­coup de ces locutions sont inédites et même tout-à-fait inconnues par-delà la Saône. Il en résulte pour mon travail cet avantage pré­cieux, qu'il est à lui seul une étude du caractère et des moeurs de la Franche-Comté. Car, il n'y a pas à dire non, notre caractère national est là, dévoilé et en quelque sorte déterminé par nos adages... (extrait de la Préface, édition originale de 1876). En voici une nouvelle édition, entièrement recomposée, qui ne pourra qu'intéresser tous les Franc-Comtois d'origine ou de coeur !
    Charles-Alexandre Perron (1824-1892), médecin et historien. Outre ces proverbes de la Franche-Comté, et quelques communications médicales, on lui doit des ouvrages régionalistes, notamment : Histoire de l'horlogerie en Franche-Comté ; Les Franc-Comtois, leur caractère national, leurs moeurs, leurs usages ; Broye-lez-Pesmes, histoire, statistique, langage.

  • La crise semble être devenue l'état permanent de l'agriculture. Peut-être est-il temps de se rappeler les paroles de Claude Lévi-Strauss : « Il n'existe pas un modèle d'activité économique, mais plusieurs ». Ignorer cette pluralité des choix en agriculture enferme les agriculteurs dans une pratique économique qui ne répond plus à ses objectifs initiaux. Alors qu'émerge la smart agriculture comme nouvel horizon d'espérance, il faut analyser ce qui fait l'extrême fragilité de notre agriculture : l'obsolescence d'un modèle vieux d'un demi-siècle.

  • Ces textes courts, cette balade poétique et déjantée invitent à arpenter les rues de Paris en même temps que les méandres des émotions d'un homme accompagné de son chien, à la recherche de Lola qu'il finit par rencontrer. Aux croisements, des lieux et des impressions s'entrelacent dans ce récit unique. 

  • La première difficulté consiste en une définition de l'inadaptation infantile et d'une recherche des causes de l'inadéquation entre l'enfant et son entourage avec la présentation des 3 grandes options théoriques qui s'opposent actuellement à propos de cette notion.

  • Comment naît et se développe le psychisme humain ? En réponse à cette question, cet ouvrage présente une quête des origines visant à remonter le cours de l'histoire collective et individuelle. Un voyage dans le passé pour comprendre l'homme d'aujourd'hui. Comment naît et se développe le psychisme humain, cet improbable système fonction­nel d'une infinie délicatesse et d'une extraordinaire complexité ?On peut tenter de répondre dans l'ordre de l'ontogenèse, c'est-à-dire en considérant les processus de développement en jeu chez le bébé et le très jeune enfant. Mais la même question peut être posée dans l'ordre de la phylogenèse en ce qui concerne l'avènement de l'Homme, c'est-à-dire l'émergence, il y a quelques dizaines de milliers d'années, de cette vie psychique qui semble bien distinguer homo sapiens de toute autre espèce vivante.Dans les deux cas, il s'agit de ce qu'on peut désigner comme les processus de l'homi­nisation, c'est-à-dire de l'accès aux modes de pensée, d'action, de relations interper­sonnelles propres à l'Homme. Y a-t-il homologie entre ces deux types d'hominisation ?Dans les deux cas, cette quête des origines invite à remonter le cours de l'histoire, celle de l'individu, celle de l'espèce. Elle suscite les passions. Les groupes comme les individus ont un besoin vital de se donner une histoire, et d'asseoir cette histoire sur une préhistoire, en dernière instance mythique.Mais cela débouche sur une aporie : à expliquer l'état présent des choses par leur état précédent, on en arrive nécessairement à postuler un donné premier atemporel. La remontée dans le temps supprime le temps. N'aurions-nous pas construit, en ce qui concerne la psychogenèse, un mythe concernant, ainsi que l'avait très bien dit Jean Jacques Rousseau, un état des choses « qui peut-être n'a jamais existé », mais « dont il est pourtant nécessaire d'avoir des notions justes pour bien juger de notre état présent... » ?

  • Charles de foucauld

    Castillon Du Perron

    • Grasset
    • 27 Octobre 1982

    Orphelin à six ans, officier à Saumur, explorateur au Maroc, ethnologue et linguiste, domestique à Nazareth, ermite au Sahara, maître spirituel et confident d'êtres exceptionnels, garant malgré lui de la paix au Hoggar, Charles de Foucauld, assassiné à Tamanrasset le 1er décembre 1916, a eu un destin qui captivera tous ceux qui s'intéressent à l'épopée française.De nombreux biographes le montraient entrant un jour dans l'église Saint-Augustin à PAris pour en ressortir à jamais transformé : la réalité est plus mystérieuse et délicate. On ne peut comprendre l'homlme et son itinéraire qu'en en les replçant dasn leur contexte familial et social. De l'enfant de Strasbourg à la victime des Oasis, Charles de Foucauld a vécu bien des vies : Marguerite Castillon du Perron, la première, nous le restitue dans sa pleine humanité, racontant, avec la rigueur de l'historienne, ses années d'enfance, sa jeunesse de fêtard lettré et la tristesse augustinienne dans laquelle il a évolué jusqu'à la révélation de l'existence de Dieu. Elle explique ainsi le passage de l'écoeurement et de l'errance de ce jeune officier mondain, trop riche et choyé, à l'ascétisme le plus exigeant et redonne à la relation qui le liait à sa cousine Marie de Bondy son importance et sa profondeur.Se refusant à l'hagiographie, l'auteur n'élude pas non plus les années angoissées qui suivirent le "retournement" de Charles de Foucauld, ni la question coloniale, ni celle de ses rapports avec l'armée. Passionnée par le périlleux cheminement qu'implique toute conversion, en retraçant cette surprenante aventure, da s cette magistrale biographie, la personnalité de l'un des saints les plus modernes de ce temps.

  • Eddy Proy, PDG d'un empire industriel et financier, la THEBES, est trouvé un matin hébété et aveugle, près de sa femme pendue. Le couple semblait uni,malgré une considérable différence d'âge. Suicide, accident, crime maquillé ? On recherche un mystérieux visiteur de l'aube. L'affaire, digne d'une tragédie antique, passionne l'opinion et inquiète au sommet de l'Etat. Sofocle Aristotelides enquête par des voies étranges. Son esprit vagabonde, de sorte qu'il laisse placidement la vérité se dégager d'elle-même, sans en gêner l'éclosion par du raisonnement. Apprenez, mortels, comment Eddy Proy et sa mère devaient, de toute éternité, être victimes d'une machine infernale montée par des dieux sans pitié.

  • Depuis les attentats du 11 septembre 2001, la violence n'a plus pour seul témoin le protagoniste présent au moment des faits. Elle a désormais pour contemporaine une société de lecteurs, de spectateurs, de joueurs et d'internautes. Cet ouvrage souhaite précisément interroger l'apport des différentes pratiques médiatiques dans le processus de transmission de la violence et témoigner de la constante transfiguration de ses contours émotionnels, dont les fictions culturelles, sociales ou politiques tirent parfois profit.

  • Le fantasme est au coeur de la théorie psychanalytique, autant chez Freud que chez ses héritiers et continuateurs actuels, dans la mesure où il articule deux dimensions fondamentales en psychanalyse : la sexualité et l'inconscient. Cet ouvrage met en évidence les principales implications de l'activité fantasmatique dans la vie psychique, assorties de quelques hypothèses propres à l'auteur.  

  • Fabienne a 30 ans et tout pour être heureuse. Indépendante de fortune, elle est peintre et sa carrière est prometteuse. Sa maison, construite sur un grand terrain boisé, au pied de la montagne, est flanquée d'un atelier, son «phare». Mais à quoi bon tout cela, désormais? La dépression a fauché la jeune femme. Du gros chat orange errant qu'elle nourrit, elle dit : «Celui-là était comme moi : perdu.»

    Fabienne est peut-être perdue, mais elle n'est pas seule. Autour d'elle, la résistance s'organise: son amoureux et sa meilleure amie veillent sur elle. Une psychologue l'accompagne dans les méandres de sa maladie. Cela compense sans doute pour l'attitude d'autres personnes qui lui répètent que la dépression est affaire de lâcheté et de faiblesse, et qu'elle est bien «la fille de son père»...

    À travers des passages difficiles, Fabienne en apprend beaucoup sur elle-même et sur sa propre histoire, et parfois bien plus qu'elle l'aurait souhaité. Grâce à son art, elle tente d'exorciser les angoisses et les peurs qui la tenaillent. Et elle sent monter en elle un irrésistible désir de se sentir utile qui l'amène à franchir le seuil de la Maison du Sentier...

    Malgré la dépression, malgré un hiver qui n'en finit plus, Fabienne refuse de baisser les bras et s'entête à rêver de la première tulipe du printemps. Une fiction forte et touchante autour d'une maladie plus taboue que jamais.

  • Première source d'énergie après la Seconde Guerre mondiale jusqu'à la fin des années 50, le charbon est la clé de voûte des relations économiques et diplomatiques entre les États-Unis et l'Europe de l'Ouest. Indispensable à la reconstruction, nécessaire à la stabilisation en Europe, il offre la possibilité aux États-Unis, de par leur influence politique et économique, de structurer un marché. Après 1945, ce marché charbonnier fut tout à la fois à l'image du « monde libre », l'expression du nouvel ordre économique international et de l'intégration européenne. À l'European Coal Organisation (ECO), créée par les Anglais et les Américains en 1945, succéda la Communauté Européenne du Charbon et de l'Acier (CECA) en 1952, alors presque copie conforme. L'Europe si diverse dans ses politiques économiques oscilla face à cette puissance selon les circonstances. En 1958, la grave crise charbonnière met en valeur une mutation de source d'énergie retardée depuis la Libération, et actualise une autre Communauté Européenne.

  • Groups as Agents

    Deborah Perron Tollefsen

    • Polity
    • 21 Décembre 2015

    In the social sciences and in everyday speech we often talk about groups as if they behaved in the same way as individuals, thinking and acting as a singular being. We say for example that "Google intends to develop an automated car", "the U.S. Government believes that Syria has used chemical weapons on its people", or that "the NRA wants to protect the rights of gun owners". We also often ascribe legal and moral responsibility to groups. But could groups literally intend things? Is there such a thing as a collective mind? If so, should groups be held morally responsible? Such questions are of vital importance to our understanding of the social world. In this lively, engaging introduction Deborah Tollefsen offers a careful survey of contemporary philosophers? answers to these questions, and argues for the unorthodox view that certain groups should, indeed, be treated as agents and deserve to be held morally accountable. Tollefsen explores the nature of belief, action and intention, and shows the reader how a belief in group agency can be reconciled with our understanding of individual agency and accountability. Groups as Agents will be a vital resource for scholars as well as for students of philosophy and the social sciences encountering the topic for the first time.

  • Adaptations en français, en anglais et en mi'kmaq d'un conte traditionnel mi'kmaq recueilli et publié au 19e siècle par Silas T. Rand de Hantsport, en Nouvelle-Écosse. Un couple pauvre et âgé recueille un petit garçon trouvé sous la terre. Cette action bienveillante est le prélude à une série de prodiges.

empty